Un voyage dans l’histoire du canal

Souvenirs de Mr. Leblanc, un homme sympa et émouvant

Nous avons rencontré Mr Leblanc, âgé de 64 ans, il habite La Rêpe. Nous l’avons interviewé le vendredi 6 avril lors de notre sortie plein air à Vandenesse-en-Auxois. Il a accepté d’être questionné ; il nous a livré quelques souvenirs de son passé.

A son époque on s’occupait du canal manuellement. Lui-même participait à l’entretien de celui-ci. Les femmes étaient plutôt éclusières. Les péniches servaient à transporter des matériaux, tels que des briques, du charbon, du sable, des pierres, du vin. Par les grands froids, on sortait le brise-glace : Mr Leblanc a œuvré à bord. Il redoutait néanmoins cette saison car les morts accidentelles étaient sa hantise. Plein d’émotion, il nous a raconté qu’il craignait pour la vie de sa mère qui travaillait au ras de l’écluse gelée.

Notre témoin avoue préférer le canal de sa jeunesse : il appréciait beaucoup tous les échanges avec les pêcheurs et les marchands. Il garde en souvenir une petite péniche, de type berrichonne : un marchand de vaisselle au caractère spécial, très farceur, mais aussi un peu espiègle, attirait les gens du canton.

Le toueur était d’après lui une trouvaille merveilleuse : c’était la première invention électrique de traction des péniches.

Quand on lui a demandé quelles étaient ses plus belles réussites, il nous a répondu que c’était sa famille, puis ses recherches dans les greffes en matière de viticulture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *