Le métier de Couvreur.

Le couvreur réalise, répare et entretient les toitures de manière à ce que celles-ci assurent au mieux leur rôle de protection contre les intempéries (mise hors d’eau du bâtiment). Les caractéristiques géographiques, culturelles et climatiques du lieu du chantier influent sur le choix des éléments de couverture à poser : tuiles, ardoises, chaume, métaux….

Un rôle-clé – Le couvreur intervient avec le maçon et le charpentier sur l’enveloppe du bâtiment et travaille aussi bien en construction neuve, rénovation ou restauration de patrimoine.

Des prestations variées – Le couvreur réalise, répare et entretient les toitures de manière à ce que celles-ci assurent au mieux leur rôle de protection contre les intempéries. Selon les caractéristiques géographiques, climatiques et le type de bâtiment, le couvreur travaille et met en place des matériaux très variés (ardoises ou des tuiles, zinc, cuivre, inox, verre, chaume…).

Zoom sur le développement durable – Le couvreur installe de plus en plus d’équipements en toiture qui favorisent les économies d’énergie : panneaux et tuiles solaires, fenêtres de toit, toitures végéralisées…

Conditions et environnement de travail

Le couvreur effectue un travail de préparation en atelier. Mais, le plus souvent, il surplomble le monde qui l’entoure, perché sur un échafaudage. Il n’est pas isolé et travaille en équipe. Il se doit de respecter avec rigueur les règles de sécurité.

Les qualités et aptitudes attendues

  • Précision et habilité
  • Aptitude au travail en hauteur
  • Goût du calcul – sens de l’espace

Perspectives professionnelles

  • Possibilité d’acquérir une spécialisation complémentaire en zinguerie (installation de lucarnes, gouttières et chéneaux…)
  • Possibilité de se spécialiser dans la pose et restauration d’un matériau particulier (ex : ardoise), dans la restauration des toitures anciennes : monuments historiques ou du patrimoine de pays ou dans la fabrication d’ornements de toiture en métal en zinc, en cuivre…
  • Chef d’équipe après une expérience confirmée ou une formation
  • Chef d’entreprise Couvreur après quelques années d’expérience et une formation en gestion et pilotage d’entreprise
  • Métiers voisins : Charpentier, Maçon

Devenir Carreleur-Mosaïste

Après la 3ème de collège

  • CAP Couvreur / CAP Etancheur du BTP
  • Mention complémentaire Zinguerie
  • Bac professionnel intervention sur le patrimoine bâti : maçonnerie, charpente, couverture
  • Brevet professionnel Couvreur / Brevet professionnel Etanchéité du BTP

Après le baccalauréat

  • BTS Charpente couverture / BTS Enveloppe du bâtiment : façade, étanchéité

En formation professionnelle à l’AFPA (titres professionnels) :

1er niveau de qualification

  • Couvreur Zingueur

Niveau supérieur de qualification

  • Technicien métreur en charpente bois et couverture
  • Technicien études en construction bois

En formation dans les Chambres de métiers et de l’artisanat

  • Certificat technique des métiers Zingueur-Ferblantier
  • Certificat technique des métiers Ramoneur.

Source : Le métier de Couvreur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *