La situation au Brésil.

 

 

Deux jours après son arrivée au pouvoir, Jair Bolsonaro a pris soin de faire retirer les sièges rouges du palais présidentiel, prétendant créer une « Nouvelle ère ».

La couleur rouge du communisme a été remplacé par le bleu qu’il a jugé plus droitier.

D’après Carlos Melo cela serait un début raté, celui-ci exprime même que « Même les plus tolérants admettront que nous n’avons pas eu que des moments vides de sens au Brésil, et cela n’a pas fait bonne impression ».

Source : LeMonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *