[Concours] Réception du deuxième prix départemental de l’éducation citoyenne à la préfecture

Ce diaporama nécessite JavaScript.

DISCOURS Prix de L’Education citoyenne, 22 juin 2016, Préfecture de Macon

Monsieur le Préfet,
Monsieur l’inspecteur d’académie,

Monsieur le président de la section départementale de l’association des membres de l’Ordre national du mérite,

Mesdames, messieurs,

Chers collègues,

Nous sommes très fiers – cette année encore­ d’avoir obtenu le deuxième prix de l’éducation citoyenne.

En avril 2015 notre lycée a commémoré la libération des camps et celle de Marie ­Louise Zimberlin, professeure de français arrêtée en plein cours le 15 février 1944.

À la suite de cette commémoration, nous avons souhaité poursuivre un travail sur le devoir de mémoire et sur le devoir d’histoire. Ce projet interdisciplinaire – le projet Matricule 35 494­ a regroupé 39 lycéens accompagnés d’une équipe pédagogique et éducative : Professeurs d’allemand, de philosophie, de lettres classiques, d’histoire, professeur documentaliste ainsi que d’une assistante d’éducation et d’une CPE.

Depuis octobre, nous nous sommes préparés pour notre voyage à Auschwitz : nous avons travaillé sur l’histoire de la Shoah et de la déportation notamment en visionnant des films et des documentaires, en visitant des lieux mémoriels tels qu’Izieu, Montluc, le CHRD à Lyon.

Début mars, en partenariat avec la ville de Cluny, nous avons organisé une semaine de la mémoire et de l’histoire en accueillant différents intervenants, historiens, anciens déportés, en proposant également à tout public trois expositions et en posant – avec l’artiste allemand Gunter Demnig, cinq pierres d’achoppement en mémoire de la famille Oferman Rotbart, réfugiée à Cluny, sauvée pour une partie ou déportée en 1944.

Au sein de chaque cours engagé dans le projet, nous avons fait des restitutions que nous avons déposées sur un blog : ces travaux ont pris différentes formes : articles, reportages photos, dessins ou documentaire.

À ce jour, 274 articles ont été publiés et nous comptons 120 abonnés qui nous lisent en France mais aussi dans toutes les parties du monde : Allemagne, États­ Unis, Pologne, Israël, Portugal ou encore Taiwan, etc.

Au final, comme l’écrivent nos collègues de terminale qui ne peuvent pas être là à cause du bac : « Ce projet nous a apporté bien sûr des connaissances historiques mais nous avons surtout rencontré des gens dont nous nous souviendrons.

Sincèrement, ça nous a vraiment changés. On ne voit plus les choses comme avant, ça nous a rendus plus forts et ça a vraiment eu un impact sur notre vie et sur la manière dont on réfléchit. Car oui, cette année, on ne s’est pas intéressé qu’à notre famille, nos amis ou ce qui tourne autour de nous mais sur notre passé, sur des gens avec qui on n’avait aucun lien. On a appris à écouter. C’était beaucoup plus qu’un projet scolaire et on se souviendra longtemps de cette année. »

Le projet Matricule ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin puisqu’il se poursuivra l’an prochain premièrement avec le dispositif « Les ambassadeurs de la Mémoire » qui nous liera avec le site du Chambon sur Lignon et, deuxièmement, avec la mise en place d’un partenariat avec un lycée de Varsovie.

Nous vous remercions pour votre attention et nous vous disons à l’an prochain pour vous présenter la suite du projet Matricule 35 494.

Pour le projet Matricule 35 494, Rivka, Romane, Cédric et Marin

2 réflexions au sujet de « [Concours] Réception du deuxième prix départemental de l’éducation citoyenne à la préfecture »

  1. Toutes mes félicitations pour ce prix … et je suis persuadée qu’il ne sera pas orphelin et qu’à l’automne vous aurez encore d’autres récompenses. Je reste sur l’impression de ma rencontre avec vous. La qualité de votre travail, individuel et collectif, sert la mémoire dans nos temps troublés et on en a bien besoin. Personnellement j’ai beaucoup appris au travers de vos articles (j’ai même acheté les livres et les DVD conseillés). Vous avez souvent nourri mon travail. Votre « hibernation » est bien méritée. Mais surtout ne faites pas comme la marmotte, ne perdez pas un quart de poids pendant cette période. Au contraire, profitez de l’été, refaites vos batteries, revenez nous gonflés à bloc pour la poursuite nécessaire et attendue de votre mission d’ambassadeurs de la mémoire.

  2. Bravo bravissimo !
    Toutes les félicitations !
    Je vous écris aussi au nom de mes amis et des élèves et des profs du lycée Landfermann.
    Ils suivent votre blog, je le sais, mais sont parfois trop timides pour le dire.
    Ce projet unique nous a bien impressionnés.
    A suivre ?! Jürgen

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *