Voyage en Pologne – Romane Plattier

image06Les élèves du Lycée La Prat’s à l’entrée du camp d’Auschwitz

La visite des camps d’Auschwitz et Birkenau nous a permis à tous, je crois, d’avoir une idée beaucoup plus précise de l’objet sur lequel on travaille depuis le début du projet : la déportation et les camps de concentration. La visite m’a personnellement appris beaucoup de choses, en particulier l’organisation dans les camps, les bâtiments, leurs fonctions et m’a permis de mieux me représenter la signification de la solution finale pour les nazis : une immense machine organisée pour tuer. C’est principalement de voir l’étendue des lieux qui est très instructif mais aussi effrayant. Les bâtiments d’Auschwitz sont lugubres, avec leur alignement parfait ; les expositions à l’intérieur nous font bien nous rendre compte des conditions inhumaines vécues par les déportés dans ces camps. J’ai pris de nombreuses photographies, ce qui m’a permis de prendre du recul pour observer avec une certaine distance et réfléchir à tout ce que j’ai appris et découvert.

image08La vue du camp depuis l’extérieur

image07Les bâtiments vus de l’intérieur du camp

image10A l’intérieur d’une des chambres à gaz

image09Fours crématoires

Ensuite, la visite de Birkenau l’après-midi était aussi très oppressante. Le camp est beaucoup plus grand et il y a de grandes étendues vides coupées par les rails. Ces dimensions me donnaient le vertige et un sentiment de malaise.

image01L’entrée du camp de Birkenau

image00Vue de l’extérieur

image03Les dortoirs dans lesquels étaient entassés les déportés

image02Les wagons à bestiaux qui acheminaient les déportés dans les camps

Ces visites, bien qu’éprouvantes, ont vraiment été l’aboutissement de notre projet et sont venues compléter nos connaissances accumulées tout au long de l’année.

Le lendemain nous avons visité l’usine de Schindler et cela m’a beaucoup intéressée. Dans l’usine transformée en musée, nous avons visité des expositions sur l’histoire de Schindler et sur le quotidien des habitants de Cracovie. On voyait comment se passait la vie pour les habitants de la ville et les conditions de vie dans le ghetto juif. J’ai vraiment beaucoup aimé ce musée, et j’ai pu apprendre d’autres aspects sur cette période, par exemple sur le système des ghettos qui était établi dans de nombreuses villes.

image05

image04L’exposition à l’usine Schindler montrant des aspects de la vie quotidienne pendant la dernière guerre mondiale

Je considère que c’est une chance d’avoir pu participer au projet matricule, je remercie très sincèrement toutes les personnes qui l’ont rendu possible et nous ont aidés à le réaliser. Ce fut une année formidable. Merci beaucoup !

Romane Plattier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *