[Visite] Mémorial National de la prison Montluc – Frédérique Boissard

Mercredi 13 janvier, des élèves du lycée la Prat’s sont allés visiter le Mémorial National de la prison Montluc à Lyon. Cette visite avait lieu dans le cadre projet « Matricule 35 494 », projet interdisciplinaire qui invite les élèves à travailler sur l’histoire de la Shoah et de la déportation. Les élèves étaient accompagnés en particulier d’Annie Dufy, présidente du comité d’entente des associations patriotiques du clunisois, et de M. René Pernot, lui-même emprisonné à Montluc à l’âge de 16 ans, avant d’être déporté à Buchenwald.

Après la visite, les élèves ont pu écouter le témoignage de Jean Nallit, ancien résistant et Juste parmi les nations qui a lui aussi été enfermé à Montluc après avoir été arrêté et torturé par la Gestapo. Il sera de là déporté à Buchenwald.

Le Mémorial National de Montluc constitue un élément essentiel du travail de recherche et de mémoire mené par les élèves du projet Matricule 35494 puisque près de 10 000 personnes y ont été enfermées sous l’occupation allemande. Au fil de la visite, on prend conscience de l’horreur croissante qui s’y est déroulée : de prison politique au début de la Seconde Guerre mondiale, Montluc est progressivement devenue un lieu de transit pour tous ceux, résistants, juifs, hommes, femmes et enfants qui y ont brièvement séjourné avant d’être exécutés ou déportés.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Sur les murs des cellules sont affichés des panneaux qui évoquent les nombreux prisonniers. On découvre ainsi des noms inconnus et d’autres qui nous sont tristement familiers : Jean Moulin bien sûr, qui y a été enfermé après avoir été torturé par la Gestapo, la famille Bloch-Dassault, mais aussi les enfants de la Maison d’Izieu qui y ont passé une nuit avant d’être déportés et gazés à Auschwitz-Birkenau. On notera par ailleurs que cette ancienne prison militaire a continué à fonctionner jusqu’en 2009 et c’est ainsi que Klaus Barbie, chef de la Gestapo lyonnaise, y a été, dès 1983, symboliquement emprisonné à son tour.

Frédérique Boissard, professeur de philosophie

5 réflexions sur « [Visite] Mémorial National de la prison Montluc – Frédérique Boissard »

  1. Merci et félicitations à la rédactrice et à la photographe, j´ai regretté de ne pas être retournée à Montluc avec vous, mais là, entre les photos et les mots, on a tout et c´est bouleversant. L´enfermement, la privation de liberté qui vous prend à la gorge. La laideur et l´angoisse de ces cellules et de ces couloirs, ces réseaux serrés de grillage qui ont maltraité, dévoré des vies, des enfants, des lumières, des courages. Voir vos visages traversés par ces grilles est très émouvant.

  2. Cet article résume bien la visite très complète à laquelle nous avons assisté avec ce témoignage vraiment touchant de Jean Nallit ! Léa les photos sont très belles particulièrement celles en noir et blanc…

  3. Merci pour ce compte-rendu tout à fait fidèle de la visite que nous avons faite.
    Bravo Léa pour tes très belles photos.

    Je vous conseille vraiment de voir le très bon film « un condamné à mort s’est échappé » qui retrace l’histoire de la seule évasion qui a marché de la prison de Montluc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *