L’orientation, un débat à long terme

Les difficultés visibles dans l’orientation des filles poussent des professionnel.le.s à créer un événement tel que le Carrefour des Carrières au Féminin.                                                     Qu’est-ce que le Carrefour des Carrières au Féminin ?       Est-ce un événement ayant du succès auprès de ces principales cibles ?                                                                                      Qui en sont les principaux organisateurs ?                                       Et à quoi sont dues ces difficultés ?
Le Carrefour des Carrières au Féminin c’est quoi ?

Le Carrefour des Carrières au Féminin est un évènement durant lequel des intervenantes venant de tout le département présentent leurs métiers, peu féminisés, tels que ceux : de l’industrie, de la sécurité/défense, du numérique et des nouvelles technologies, du transport et de la logistique, du BTP, de l’agriculture , de l’environnement, etc.

Intervenantes dans le domaine de la sécurité/défense présentant leur métier à des adolescentes. (Source : fete-bourgogne.org)

 

 

 

 

 

 

Le Carrefour a-t-il eu un réel succès ?

Oui, car près de 900 visiteurs/euses étaient présents le vendredi 9 février de cette année au Carrefour des Carrières au Féminin qui s’était installé au COSEC Saint-Exupéry de Mâcon.

Sur les neuf élèves de la classe de 4ème Almodovar, sept d’entre elles ont répondu « OUI » et seulement deux ont répondu « NON » à la question suivante : « Avez-vous trouvé le Carrefour des Carrières au Féminin intéressant et révélateur de projets ? « . Néanmoins, elles ont toutes souligné le fait qu’il y avait trop de monde et pas assez d’intervenantes pour accueillir la foule.

Joueuses de l’équipe féminine de basket C.B.B.S. ayant eu un incroyable succès à cette édition 2018 du CCF ( Carrefour de Carrières au Féminin ). (Source : fete-bourgogne.org)
Interview d’une participante

Voici l’interview de Léa Prost, élève de 4ème Almodovar, qui a accepté de répondre à nos questions, et nous faire part de ses remarques concernant l’évènement.

Avez-vous trouvé ce Carrefour des Carrières au Féminin intéressant? Et pourquoi ?

 » Oui, car le carrefour nous a présenté des métiers divers et variés qui ne sont habituellement pas proposés ou du moins présentés aux filles.  »

Si oui, l’avez-vous trouvé révélateur de projets ?

 » Oui vraiment :  je ne me projetais pas dans ces métiers.  »

Quelles sont vos remarques sur cet évènement ?                                      – » « J’ai trouvé que l’attente était trop longue pour les métiers que l’on voulait découvrir.  »

Quelles sont vos idées et vos envies pour améliorer le prochain?

 » J’aimerais qu’il y ait moins de monde, plus de métiers représentés et plus de temps de visite.  »

Avez-vous des questions sur le Carrefour des Carrières au Féminin?                                                                                                                                     » Est-ce que des métiers différents seront représentés l’année prochaine ? »

 » Pourquoi le Carrefour des Carrières au Féminin ne dure pas plusieurs jours pour que les élèves en profitent plus longtemps ? »         ( a ajouté Florine Bonnetain, élève de 4ème Almodovar ayant aussi participé à l’évènement. )

Interviews de Canelle Rechain, chargée de mission pour l’association FETE, et de Camille Clérin, Volontaire en Service Civique chez FETE

Caelle Rechain et Camille Clérin ont également accepté de répondre à nos interrogations et à celles de Léa Prost et Florine Bonnetain (voir ci-dessus ).

Selon votre organisation, quel est l’intérêt du Carrefour des Carrières au Féminin?

 » Le Carrefour des Carrières au Féminin est l’opportunité pour des jeunes filles en cours d’orientation et des femmes en recherche d’emploi, de rencontrer des professionnelles qui ont choisi une carrière peu féminisée et qui viennent montrer par l’exemple que toutes les professions sont ouvertes aux femmes ! En partageant leurs expériences, elles permettent ainsi d’élargir les horizons professionnels des visiteuses et de casser les représentations qu’elles se font sur des métiers porteurs de débouchés. »

Depuis quand cette manifestation existe-t-elle ? Qui  en est à l’origine? 

 » Le CCF existe depuis 1998. La première édition fut créée à Dijon par des professeur.e.s de différents établissements de Côte-d’Or (dont les fondatrices de FETE ), le rectorat, le CIO de Dijon et la Délégation régionale aux droits des femmes. Depuis, c’est chaque année l’association FETE ( anciennement Féminin Technique ) qui porte le projet aux côtés de nombreux partenaires. »

Combien de métiers en Saône-et-Loire ont été représentés en 2018 ? Et la première année ?

 » En 2018 une soixantaine de métiers étaient présentés sur le forum en Saône-et-Loire. Lors de la première édition à Dijon en 1998 on comptait un peu moins d’une trentaine de métiers ; et en 2000 à Mâcon pour la première édition de Saône-et-Loire on comptait également une trentaine d’intervenantes. »

Qui sont les financeurs de cet important projet ?

 » De nombreuses structures financent l’association FETE et le Carrefour des Carrières :                                                                                                   – Le FSE ( Fond Social Européen )                                                                                 – Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté                                       – Les conseils départementaux de l’Yonne, de la Nièvre, de la Côte-d’or et de la Saône-et-Loire                                                                                               – La délégation régionale du droit des femmes et à l’égalité (DRDFE)   – La ville de Mâcon                                                                                                               – La ville de Dijon                                                                                                                   – Le Rectorat de l’académie de Dijon. »

Avez-vous eu des difficultés à trouver des représentantes de métiers et des financeurs ? Est-ce que des métiers différents seront représentés l’an prochain ?

 » La manifestation a lieu depuis plus de 20 ans, au fil des ans l’association et ses partenaires ont pu créer un réseau conséquent permettant d’inviter chaque année de nombreuses intervenantes à présenter leur métier. En plus des intervenantes qui souhaitent revenir d’une édition à l’autre,  nous essayons de renouveler la liste des métiers chaque année,  surtout au vu des évolutions du marché du travail ces dernières années (en invitant des femmes pratiquant dans les métiers du développement durable ou de l’informatique par exemple). La recherche d’intervenantes peut s’avérer difficile par moment mais l’association et les partenaires sont motivés pour présenter un panel diversifié et conséquent de professionnelles. »

Pourquoi le carrefour des carrières au féminin ne dure pas plusieurs jours pour que les élèves en profitent plus longtemps ?

 » Le Carrefour des Carrières au Féminin est un évènement organisé dans les 4 départements de Bourgogne. C’est une manifestation qui demande beaucoup de logistique et les partenaires qui nous aident à le mettre en place ne sont pas forcément prêts à être mobilisés sur plusieurs jours. De plus les intervenantes viennent pour une majorité sur un temps bénévole et, pour les autres, les employeurs ne sont pas forcément favorables à libérer les salariées sur plusieurs jours de travail. »

 

Afficher l’image source
Logo de l’association FETE ( Femmes Egalité Emploi ), participant à l’organisation du Carrefour des Carrières au Féminin.

Pourquoi ces difficultés d’orientation chez les filles ?

Pour conclure, les problèmes d’orientation chez les filles, qui nous poussent à créer un évènement tel que le Carrefour des Carrières au Féminin, seraient tout simplement dus aux habitudes et à l’éducation des familles qui auraient peur que leur.s fille.s se dirigent vers des professions soit disant trop  » masculines  » ; a expliqué Clarisse Stines, psychologue de l’Education nationale au Collège Saint-Cyr de Matour et au CIO de Mâcon.

Pour plus de renseignement, visitez le site de l’association FETE :  fete-bourgogne.org

Aurélien B. et Mani

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *