Archives par mot-clé : Pôle Persévérance Sens

Nos cartes mentales « Prendre la parole ! »

Nous avons réalisé une carte mentale avec Madame Ouicha sur 3 séances. On va diffuser cette affiche à tous les élèves du collège Mallarmé.  Cela peut être utile pour préparer son oral de stage, son oral d’histoire des arts, son oral de CFG,…  On a fait aussi des exercices de prise de parole : par exemple, chacun devait présenter son camarde.

 

Carte mentale des jeunes du Pôle Persévérance de Joigny :

 

Atelier animé par Cyndie OUICHA, intervenante sur le module « Parcours de réussite » pour les jeunes de Pôle Persévérance MLDS de Sens et de Joigny. 

Le jeu des métiers porteurs

Nous avons réfléchi aux métiers porteurs ou en tension c’est-à-dire  des métiers pour lesquels on trouve facilement du travail :

Voilà la liste :

  • cuisinier.ière
  • employé.e  de restauration
  • administrateur.trice  de base de données
  • agent.e  de propreté et d’hygiène
  • agent.e  de sécurité
  • agent.e  de service hospitalier
  • chef de  projet informatique
  • coiffeur.euse
  • conducteur.trice routier.ière
  • formateur.trice d’adultes
  • hôte.esse d’accueil
  • livreur.euse
  • magasinier.ière -cariste
  • ouvrier.ière paysagiste
  • secrétaire
  • aide-soignant.e
  • animateur.trice socio-culturel
  • auxiliaire de vie sociale
  • éducatreur.trice spécialisée
  • infirmier.ière
  • attaché.e commercial.e
  • caissier.ière
  • chargé.e de clientèle banque
  • employé.e de libre service
  • télévendeur.euse
  • vendeur.euse en magasin
  • macon.ne

Si vous  vous demandez pourquoi tous ses points, ses « euse », ses « ière » et bien c’est parce que les métiers n’ont pas de sexe !!

Sur la chaîne YouTube  du Pôle Persévérance MLDS Sens  :

PlayList « les métiers n’ont pas de sexe ! »

Petit exercice supplémentaire : il fallait en choisir 5 .

BENITA :  secrétaire, hôtesse d’accueil, infirmière, aide-soignante, chargée de clientèle banque. MELANIE : secrétaire, télévendeur, hôtesse d’accueil, aide-soignante, infirmière.
KELLY : Chargée de clientèle banque, vendeuse, coiffeuse, hôtesse d’accueil, secrétaire. YOUBAH :  cuisinier,  paysagiste, agent de sécurité, magasinier cariste, maçon, conducteur routier.
KASANDRA : secrétaire, hôtesse d’accueil, éducatrice spécialisée, infirmière, vendeuse en magasin. CHRIS : cariste, livreur, administrateur de base de données, routier, chef de projet informatique.

 

Voilà des exemples en  21 vidéos sur la chaîne YouTube  du Pôle Persévérance MLDS Sens  :

PlayList « Les métiers qui recrutent »

Outils : « Le jeu des métiers porteurs » du Centre Régional Information Jeunesse Nord-Pas de Calais. 

Atelier animé par Catherine BAILLET, Coordonnatrice MLDS pour les jeunes du Pôle Persévérance de Sens. »

 

 

 

Soignez sa E-Réputation !

photo : Justine Errif

Qui nous a invité ?

  • C’est Karima GHERNAOUT, Coordonnatrice jeunesse  PIJ (Point Information Jeunesse).

Quoi ? Quelles actions ?

  • On a participé a un atelier animé par 2 conseillères de la Mission Locale, Julie DOMECE et Aoitif HUWELS, Conseillère en évolution professionnelle.  L’atelier s’appelait :  soigner son E-réputation ou comment soigner son image sur internet et les réseaux sociaux dans une optique professionnelle.
  • Nous avons eu la présentation d’un diaporama et  nous avons effectué un exercice sur 2 CV, il fallait se mettre dans la peau d’un patron et choisir le CV que l’on avait préféré.
  • Ensuite, nous avons été sur internet pour regarder notre E-réputation.

Où ?

  • Au PEIPS (Pôle Economie et Insertion Professionnelle du Sénonais) qui se situe à L’espace Rue Henri Sanglier à Sens.

Quand ?

  • Le Lundi 4 Novembre 2019

Comment  ?

  • Nous avons été à pied du Collège Mallarmé jusqu’à la Mission Locale.

Pourquoi ?

  • Pour parler de la E-réputation c’est à dire son image sur internet et les réseaux sociaux dans une optique professionnelle.
  • Et pour rappeler aux jeunes de faire attention aux photos ou commentaires postés sur leurs réseaux sociaux car certaines choses peuvent avoir un impact sur sa vie professionnelle.
  • Quand on postule pour un travail, certains patrons nous googlisent sur internet et les réseaux sociaux.

Conclusion : Nous avons découvert les locaux du   PEIPS

Mélanie, Kelly : Nous avons apprécié cette intervention car nous avons appris certaines choses utiles pour notre vie professionnelle. C’était important de rappeler aux jeunes qu’il faut faire attention à toute nos publications sur internet.

Bénita : C’était intéressant, on a découvert beaucoup de choses qu’on ne savait pas, j’ai apprécié l’exercice qu’on a fait sur Facebook.

Kasandra : J’ai appris plein de choses que je ne savais pas, 90% des patrons regardent les profils avant d’embaucher.

Reportage de Renaud CANDELIER, journaliste à France Bleu Auxerre :

https://www.francebleu.fr/infos/economie-social/recherche-d-emploi-les-recruteurs-verifient-votre-reputation-sur-internet-1572963214

 

Outils : 

Le QQOQCP, un outil d’aide à l’analyse :  faire un clic droit pour ouvrir l’image dans une autre fenêtre

Article écrit par les jeunes du Pôle Persévérance MLDS de Sens

Le jeu des 7 familles

Les animaux en voie de disparition 

  • Le grand requin : En 15 ans, la population de requin a diminué de 80% ( plus de 100 millions de requins provenant de 380 espèces différentes sont tués chaque année). La pollution des eaux est responsable de la diminution de l’espèce.
  • Le dauphin de l’Irrawady : 1000 individus en 2004. Ils sont capturés accidentellement ce qui cause de graves blessures lors des opérations de pêche.  Ils servent à alimenter les zoos, ce qui cause la disparition de l’espèce.
  • Le tigre du Bengale : Entre 3000 et 4500 individus les plus menacés. Leur fourrure est très recherchée, de même que certains autres organes,  ce qui cause sa disparition.
  • L’éléphant d’Asie : La chasse et la domestication de l’espèce sont la cause de la baisse de population. 5000 individus dont une partie est domestiquée et utilisée comme bêtes de sommes.
  • Le gorille : 110 000 gorilles en tout dont 700 gorilles de montagne. Ils sont véritablement menacées par la déforestation et le braconnage.
  • La tortue à nez de cochon : Entre 1,5 et 2 millions d’oeufs sont prélevés chaque année. On la recherche pour sa chair et comme animal de compagnie.

Les objets qui polluent dans la nature

  • Le chewing-gum : Il met 5 ans à se disséminer dans la nature. Collé sur les trottoirs ou abandonné dans la nature, il pollue notre environnement.
  • Le sac en plastique : Il peut compter jusqu’à 400 ans pour qu’il se désagrège complètement. 75% des déchets retrouvés en mer sont des plastiques. Chaque année, 100 000 mammifères marins meurent de l’ingestion de plastique.
  • Le filtre de cigarette : Chaque année, 72 milliards de mégots sont disséminés dans la nature, or ce sont des déchets non biodégradables. Les mégots représentent entre 28 et 33% du total des déchets ramassés. Selon les milieux, il faut 2 à 5 ans pour qu’un mégot disparaîsse.
  • Les emballages de nourriture : La production en elle même et son transport représentent 83 et 11% des émissions de gaz à effet de serre.
  • Les pailles en plastique : Dans les mers du globe, 8 millions de tonnes de débris plastiques sont déversés tous les ans, l’équivalent de 250 kilos par seconde. Bientôt les pailles seront supprimées.
  • Les bouteilles en plastique : Les bouteilles en plastique peuvent mettre de 10 à 100 ans à se dégradée dans la nature.

Les pays qui polluent 

  • La Chine : Elle se classe n°1 sur la liste des pays les plus pollueurs. Avec la plus forte pollution de l’air dans le monde. C’est la nation qui a la plus grande quantité de gaz à effet de serre.  L’image techniquement avancée et les automobiles sont quelques-unes des raisons pour lesquelles la Chine a la pollution atmosphérique la plus élevée. Elle émet 10 357 mtco2 par an.
  • Les Etats-Unis : C’est la plus grande économie du monde. Le smog croissant, les installations de transport de pointe, l’industrialisation accrue et les usines ont donné lieu à la pollution de l’air.
  • L’Inde : Un grand nombre d’industries charbonnières émettent des gaz toxiques qui brisent la couche protectrice de l’atmosphère la rendant ainsi polluée. Les masses d’eau sont gravement affectées par l’émission continue de gaz nocifs qui nuisent même à la flore et à la faune. Il émet 2274 mtco2 en un an.
  • La Russie : La végétation naturelle est  affectée en raison de la pollution de l’air croissante. Les lacs et rivières sont pollués par la fumée et les gaz nocifs émis par les industries. La Russie émet environ 1617 mtco2 par an.
  • L’Allemagne : L’UE est une des raisons de la pollution lourde en Allemagne d’environ 798 mtco2 est émis par an. La qualité de l’air enregistrée est très mauvaise, ce qui affecte le système respiratoire de nombreux être vivants.
  • L’Iran : Le nombre croissant de véhicules émet des gaz nocifs qui polluent l’air, la terre et l’eau. L’Iran a de nombreuses usines pétrochimiques qui sont les principales raisons de la pollution croissante. Ce pays émet 648 mtco2 par an.

en cours de construction

 

Atelier animé par Erwan MENARD, Professeur d’histoire-Géo pour les jeunes du Pôle persévérance Sens. 

Sonita Alizadeh, une rappeuse afghane, Journée internationale contre les violences faites aux femmes

25 novembre , Journée internationale pour l’élimination des violences faites aux femmes.

Nous avons  travaillé sur une rappeuse afghane : Sonita  qui lutte contre les mariages forcés et les violences faîtes aux femmes. Ceci à partir d’une bande dessinée :

http://lesculottees.blog.lemonde.fr/2016/05/02/sonita-alizadeh-rappeuse/

Et d’un clip :

https://www.youtube.com/watch?v=PKm3TNzQPy8

On a étudié les paroles.

Puis, nous avons décidé de lui écrire , voilà notre lettre  :

« We are students from the school drop out prevention program in Sens, Burgundy, France. We studied your story. We read the Comic which tells about your life, written by Peneloppe BAGIEU, this comic is called « Culottées ». Then, we watched your video on the internet « BRIDES FOR SALE » which impressed us. We also studied your lyrics.

Your fight is important because you defend women’s opinion and women’s rights, so that they are not sold to any man.

You are courageous, you fight in order to achieve your goal, you show all women they can make it.

You gave us strenght in our fight against violence to women in France, and determination to carry on fighting against violence.

Thank you for showing us reality in your courtry. »

     Si on regarde bien

à l’intérieur des yeux de Sonita, il y a écrit : NON !

 

 

Atelier animé par Erwan MENARD, Professeur d’histoire-Géo, intervenant à la MLDS auprès des jeunes du Pôle persévérance Sens 

Lettre traduite en  anglais  par les jeunes de Sens et Joigny  avec Fabien Sallot, Professeur d’anglais

Atelier arts plastiques animé par Catherine Baillet, Coordonnatrice MLDS

La liste de nos envies pour 2019

 

Avoir un appartement

Déménager

Avoir un travail qui me plaît

Passer le permis de conduire

Avoir une voiture

Faire du shopping

Gagner au loto

Déménager dans un autre pays

Voyager aux quatre coins du monde

Lire dans la pensée des autres

Profitez avec mes amies

Dépenser des millions d’euros en shopping

Faire le tour du monde

Partir en vacances pendant des mois dans des pays très chauds au bord de la mer

Nager avec des dauphins

Connaitre l’avenir

Changer mon passé

Revoir les personnes qui sont parties au ciel

Faire des soirées tous les soirs avec les personnes que j’aime

Avoir toute une écurie entière

Faire un voyage au Québec

Avoir plusieurs maisons dans différents pays

Faire construire un parc d’attraction

Avoir de quoi marquer sur cette liste !

Faire des choses de riches clichés pour voir si c’est vraiment bien !

Atelier animé par Catherine Baillet pour les jeunes du Pôle Persévérance de Sens

Atelier d’écriture

 

Dans mon lycée, j’aime les rencontres que l’on y fait et qui nous font découvrir de nouvelles choses ainsi que le nouveau type de relation qu’on y entretient

Dans mon lycée, j’aime les nouvelles expériences que l’on y fait et auxquelles on n aurait pas penser au collège

Dans mon lycée, j’aime le fait de pouvoir sortir à n’importe quel moment et faire des sorties imprévues avec des amis

J’aime me rappeler de la «personne que j’étais» et constater la différence avec ce moment

Dans mon lycée, j’aime avoir le droit au téléphone dans certains cours et y organiser des grandes parties du jeu du loup garou

J’aime Villeneuve La Guyard car il y a des personnes dans ce village que j’aimerais toujours. Cela va faire 6 ans que j’y habite.  J’ai rencontré des personnes exceptionnelles que je ne pourrais jamais oublier. Des personnes que j’aime tellement, malgré les disputes qui peuvent avoir lieu, nous pourrons toujours compter les uns sur les autres.

J’aime ce village car quand je m’y promène, chaque coin de rues et chaque endroit me refont penser à mes si beaux souvenirs passer avec toutes ces personnes.

 Dans mon village, j’aime aller à une soirée qu’ils organisent en été pour le 14 Juillet. Elle se déroule au So Fun Village, un endroit où il y a de l’eau, des jets skis comme si je me croyais à la plage. ..  Il y a même du sable… J’aime cet événement parce que c’est là où je me retrouve avec mes amis pour profiter des vacances d’été, là où je m’amuse. Lors de cette soirée il y a un feu d’artifice rempli de couleurs que je peux apercevoir au loin. Malgré le froid qu’il peut y avoir en fin de soirée, nous restons tous jusqu’à la fin pour juste en profiter au maximum. Des moments juste inoubliables.

Dans mon quartier, j’aimais l’été, le coté posé où on jouait avec les autres enfants du quartier, toutes nationalités confondues.  Les mamans nous surveillaient tout le temps assisses sur les marches.  Mon quartier était composé de 2 bâtiments avec un coté herbe, jeux et parking. L’été, on sortait tôt avec mes copines, tout le monde se connaissait là-bas.

 A la zup, j’aimais lorsque c’était les vacances d’été.  Tous les enfants du quartier se réunissaient dehors, on jouait à cache-cache, on inventait des danses et des chansons.

J’aimais aussi  quand mes copines venaient à ma porte ou au balcon pour me demander de sortir.

Nous étions très proches et solidaires lorsque nous avions des problèmes personnels ou familiaux :  on se soutenait beaucoup malgré notre jeune âge.

Dans mon quartier, j’aime sortir la nuit pour jouer au foot avec mes amis.

Dans mon quartier, j’aime faire de la moto

Dans mon quartier, j’aime faire des combats de MMA avec mes amis.

Dans mon quartier j’aime les parties de Play qu’on se fait avec mes amis.

Dans mon quartier, j’aime mes amis car en vérité ce sont mes frères.

Les mots, je les rencontre dans les livres sur internet, à  l’oral quand on parle, quand on écrit des textos sur le téléphone, sur les réseaux sociaux, dans les lieux publics, les magasins, la télé, quand on écrit, dans les fast-foods, à l’école, dans le dictionnaire, quand on pense à autre chose, quand on écoute de la musique, quand on partage des moments avec quelqu’un.

Tous les jours, je rencontre les mots de mes textos en attendant une réponse,  les mots de mes textos en les relisant pour repenser à tous mes souvenirs.

 

Atelier animé par Julie Lacour, Professeure de Lettres modernes pour les jeunes du Pôle Persévérance de Sens

Si je ….

Si j’en avais eu la possibilité, j’aurais appris à me débrouiller seule, et appris toutes mes leçons.

Si je n’étais pas jeunes de la MLDS, je me serais consacrée qu’a l’équitation.

Si j’étais la coordonnatrice MLDS, je ferais pleins d’activités et plus d’apprentissage.

Si j’avais plus de temps libre, j’apprendrais encore plus de choses sur l’équitation.

Si c’étais possible, dans cette journée, je dirais tout ce que je pense des gens.

Si j’étais en vacances, je découvrirais pleins de choses.

Si j’étais plus jeune, je me construirais une vue saine.

Si j’étais plus vieux, je ferais ce que j’ai envie.

Si je n’étais pas ici, je serais ailleurs.

Si j’étais un animal, je serais un cheval

Si j’étais un pays, une région, ou une ville, je serais une île déserte.

Si j’étais aujourd’hui en vacances, je ferais une ballade à cheval.

Si je devais choisir un mot pour me définir, ce serait profonde.

Si je devais associer un mot à la MLDS, ce serait volonté.

Atelier d’écriture

 

 

Les nuages directement tombés du ciel,

Le brouillard au sol,

Cette laine qui recouvrait l’industriel,

Nous n’avons vu aucun tournesol,

C’était comme l’universel en sensoriel.

 

Comme une impression artificielle,

J’ai eu le sentiment d’être folle.

Je me suis senti comme éternel,

Une sensation d’être en plein vol.

 

Les nuages directement tombés du ciel,

Le brouillard au sol,

Comme une impression artificielle,

J’ai eu le sentiment d’être folle.

 

Cette laine qui recouvrait l’industriel,

Nous n’avons vu aucun tournesol,

Les nuages directement tombés du ciel,

J’ai eu le sentiment d’être folle.

 

Le brouillard au sol,

Les nuages directement tombés du ciel,

Une sensation d’être en plein vol,

Je me suis senti comme éternel.

 

Nous n’avons vu aucun tournesol,

Les nuages directement tombés du ciel,

Une sensation d’être en plein vol,

Comme une impression artificielle.

Assise  dans mon siège en tailleur,

dans ma bulle, je suis décontractée.

Je suis seule, apeurée malgré la chaleur.

Je me demande ce qu’il peut m’arriver.

 

Dans ma bulle, je suis décontractée.

écoutant de la musique avec mes écouteurs.

Je me demande ce qu’il peut m’arriver.

Paniquée par le devoir de me transporter ailleurs.

 

Ecoutant de la musique avec mes écouteurs,

J’écoute le rythme de ma musique en pensant

à mes souvenirs qui m’ont blessés.

Paniquée par le devoir de me transporter ailleurs.

 

J’écoute le rythme de ma musique en

pensant à mes souvenirs qui m’ont blessés.

Confortablement dans un endroit avec de la chaleur,

Inquiète de devoir seule me déplacer.

Assise dans mon siège en tailleur.

 

Les jeunes de la MLDS de Sens

Atelier d’écriture animé par Julie Lacour, Professeure de Lettres modernes

Quand je me sens bien… Quand je me sens mal….

Quand je me sens bien, je vais jouer au foot

Quand je me sens mal, je vais quand même jouer au foot

Quand je me sens bien, je suis heureux

Quand je me sens mal, j’ai un démon qui se réveille en moi

Quand je me sens bien, je sors faire du cross

Quand je me sens mal, pour un regard de travers je me bats

Quand je me sens bien, j’ai l’espoir d’accomplir de grandes choses

Quand je me sens mal, je perds tout espoir

Quand je me sens bien, je sors voir celle que j’aime

Quand je me sens mal, j’ai envie de tout casser

Quand je me sens bien, je suis habillé avec style

Quand je me sens mal, je suis habillé comme un clochard

Quand je me sens bien, j’ai toujours du plaisir à faire beaucoup de choses

Quand je me sens mal, j’ai aucun plaisir à faire quoi que ce soit

Quand  je me sens bien je rigole 

Quand je  me sens mal je dis rien

Quand  je me sens bien je sors voir des amis

Quand je me sens mal je reste chez moi dans mon lit

Quand je me sens bien je sors en ville

Quand je me sens mal je garde tout pour moi

Quand je me sens bien je vais à l’entraînement

Quand je me sens mal je vais aussi à l’entraînement

Quand je me sens bien je vais courir

Quand je me sens mal je suis de mauvaise humeur

Quand je me sens bien je suis joyeux

Quand je me sens mal je dors

Quand je me sens bien je fais du vélo

Quand je me sens mal je ne suis pas sociable

Quand je me sens bien je suis sociable

Quand je me sens mal j’aime être seul

Quand je me sens bien j’aime voir mes cousines

 

 

Quand je me sens bien, je sors avec mes amis

Quand je me sens mal, je reste chez moi

  

Quand je me sens bien, je mange

Quand je me sens mal, je ne mange pas

  

Quand je me sens bien, j’écoute de la musique joyeuse

Quand je me sens mal, j’écoute de la musique triste

  

Quand je me sens bien, je parle

Quand je me sens mal, je ne parle pas

 

Quand je me sens bien, je rigole

Quand je me sens mal, je pleure

  

Quand je me sens bien, je m’amuse

Quand je me sens mal, je dors

  

Quand je me sens bien, je pense à rien

Quand je me sens mal, je pense à pourquoi je suis mal 

 

Quand je me sens bien, j’écris mon bonheur

Quand je me sens mal, j’écris ma douleur

  

Quand je me sens bien, je regarde des films drôles

Quand je me sens mal, je regarde des films tristes

  

Quand je me sens bien, je regarde dans les yeux

Quand je me sens mal, je baisse les yeux

  

Quand je me sens bien, je ne réfléchis pas

Quand je me sens mal, je réfléchis

  

 

Quand je me sens bien, je saute de joie.

Quand je me sens mal, je tire la gueule.

Quand je me sens bien, je parle bien avec tout le monde.

Quand je me sens mal, je réfléchis beaucoup.

Quand je me sens bien, je rigole pour rien.

Quand je me sens mal, je vais vers les chevaux.

Quand je me sens bien, je réussis tout ce que je fais.

Quand je me sens mal, j’ai la tête ailleurs.

Quand je me sens bien,  je complimente.

Quand je me sens mal, j’insulte les gens qui ont une sale gueule.

Quand je me sens bien, je suis toute excitée.

Quand je me sens mal, j’apporte des mauvaises ondes.

Quand je me sens bien, je peux faire plusieurs choses en même temps.

Quand je me sens mal, je fais tout de travers.

Quand je me sens bien, personne ne peut avoir le dessus.

Quand je me sens mal, je cris sur tout le monde.

Quand je me sens bien, j’apprends plein de choses.

Quand je me sens mal, personne ose me contrarier.

Quand je me sens bien, j’aime sortir dehors.

Quand je me sens mal, je reste enfermée.

Quand je me sens bien, je suis sociable.

Quand je me sens mal, je regarde mal.

Atelier d’écriture animé par Catherine Baillet pour les jeunes du Pôle Persévérance de Sens