Archives par mot-clé : mobilité

On les appelle « Les navetteurs »… La mobilité en Bourgogne Franche-Comté

 

Savez-vous combien de personnes habitant en Bourgogne Franche-Comté se déplacent pour aller travailler dans une autre commune que la leur ?

Pour connaître la réponse lisez l’

Article Yonne Républicaine du 7 décembre 2020

On comprend que la mobilité est souvent indispensable pour suivre une formation ou travailler.

Pour aller plus loin,  2 analyses de l’INSEE Bourgogne Franche-Comté :

  • Analyses de l’INSEE BFC N° 79 paru en novembre 2020  : Se déplacer, une nécessité pour l’insertion
    des jeunes résidant en zone rurale fragile bf_ina_79

Aide à la mobilité : Un réseau solidaire d’auto-stop en puisaye.

 Nous vous invitons à lire l’article de l’Yonne Républicaine qui présente « Rezo Pouce », un réseau solidaire de conducteurs et de passagers qui se développent dans notre département :

http://https://www.lyonne.fr/ouanne-89560/actualites/un-reseau-d-auto-stop-debarque-en-puisaye-forterre-dans-quelles-communes-trouver-un-arret_13838123/

Les arrêts Rezo Pouce identifiés en Puisaye-Forterre

Andryes (2), Beauvoir (1), Bléneau (2), Champignelles (5), Diges (1), Etais-la-Sauvin (2), Lain (2), Lainsecq (2), Mézilles (2), Migé (1), Moulins-sur-Ouanne (2), Ouanne (3), Pourrain (2), Rogny-les-Sept-Ecluses (1), Saint-Amand-en-Puisaye (2), Saint-Martin-des-Champs (1), Saint-Privé (2), Saints-en-Puisaye (2), Tannerre-en-Puisaye (2), Toucy (5), Villiers-Saint-Benoît (2).

Bientôt : Courson-les-Carrières (déplacés), Arquian, Charny-Orée-de-Puisaye.

Contacts en cours : Saint-Fargeau, Fontenoy et Druyes-les-Belles-Fontaines.

Pour s’inscrire : https://www.rezopouce.fr/

Attention : Une autorisation parentale est obligatoire pour les mineurs.

 

A nos tablettes ! Découverte de la ville de Joigny

Dans le cadre du projet « Mobil’Actions », le 7 novembre 2019,  les jeunes du Pôle Persévérance MLDS de Sens ont pris le train pour rejoindre les jeunes du Pôle Persévérance MLDS de Joigny.

A l’Office du tourisme, nous avons rencontré  une guide, Madame Isabelle Terrillon qui nous a fait visiter la ville en nous faisant faire un parcours touristique sur tablette.

Il a plu. Il faisait froid, normal en novembre, mais nous avons apprécié cette balade. Nous avons tous réussi le parcours sur la tablette.

Aujourd’hui, pour résumé, on s’est bougé , on a vécu :

  1. la mobilité géographique : le train pour aller à Joigny
  2. la mobilité culturelle : visite d’une ville que l’on ne connaissaient pas.
  3. la mobilité physique : de retour sur Sens, vos portables indiquaient en moyenne 13 000 pas soit environ 9 km. Il parait qu’il faut faire 10 000 pas par jour pour avoir la forme, c’est fait !

Attention au départ !

Mobilité : Les bons plans avec le train

Pour tous nos trajets au départ des gares de Bourgogne Franche-Comté ou de Paris Bercy , il y a forcément un BON PLAN TER qui nous concernent : 

Voyagez en TER partout en Bourgogne-Franche-Comté et vers Paris à 2€, 5€ ou 12€ maxi ! 

https://www.ter.sncf.com/bourgogne-franche-comte/offres/bon-plan-train-pas-cher-dijon-paris-besancon

Les flyers  pour les jeunes de  moins de 26 ans : 

Pour les jeunes en PACEA ou Garantie Jeune ou les personnes en CMU-C, demandez la carte TER Solidaire :

 

Education routière 2 roues avec les CRS

 

Jean-Baptiste Frère, Directeur de la prévention à la Communauté d’agglomération du Grand Sénonais et la Ville de Sens nous a invité à participer à une action de prévention routière de la conduite 2 roues avec les CRS.    

Nous n’avons pas eu envie de conduire une moto mais nous avons assisté à une réunion d’information le jeudi 6 juin 2019.

Pour retrouver tous les conseils :

https://www.attitude-prevention.fr/crs

 

 

 

A joigny : transport gratuit !

La petite navette est un service de bus de la Ville GRATUIT.

Nous la prenons lorsque nous venons en train de Sens pour suivre les cours au Lycée des métiers Louis Davier à Joigny. Mais il ne faut pas traîner en sortant du train, c’est tendu !

Voilà les horaires : 

Ptite-navette-septembre-2018

Un transport GRATUIT si  c’est possible à Joigny,  c’est possible AILLEURS alors NON !

Le tennis

J’aime le tennis car c’est un sport que je pratique depuis que je suis tout petit.  C’est une passion que j’ai eu dès l’âge de 6 ans.  Mon premier club dans lequel je me suis inscrit été celui de Malay-Le-Grand. J’y suis resté 3 ans. Je me suis retiré du club car je n’aimais plus les cours… J’avais le pressentiment de ne pas évoluer. Du coup, j’ai changé de club et je me suis inscrit à Saint-Clément jusqu’où je suis rester 6 ans. Je me suis retiré du club car le président avait licencié mon entraîneuse. J’ai donc décidé de la suivre et de m’inscrire dans le club de Paron. Cette saison cela fera 2 ans que j’y suis et je suis très à l’aise.

Je me souviens d’un match, la saison dernière j’avais perdu la première manche et j’ai  très mal commencé la deuxième. Puis, un moment où l’on devait faire une pause, mon coach est venu sur le terrain pour venir me voir. Il m’a encouragé et donner quelques conseils sur les faiblesse de mon adversaire.  La pause se termine et les conseils que mon coach  m’avait donnés,  je les ai mis en place. Je me suis concentré et je mettais mon adversaire en danger à chaque début de point. Lorsque je remontais de plus en plus, la confiance revenait petit à petit.

Je  ne prenais plus conscience des points que je perdais.  je restais positif et concentré. Je gagne avec la rage la deuxième manche. Je voyais très bien que mon adversaire commencer à perdre confiance.

La troisième et dernière manche débute. J’ai pris de l’assurance.  J’appliquais avec facilité les conseils que mon coach m’avait donnés. Mon adversaire n’était plus du tout dans le match. La dernière manche se termine sur un score de 6/0. J’ai gagné le match avec envie.

 

J‘étais content mais un peu déçu car je pouvais largement faire mieux pour le battre. Mais après, je me suis dit qu’une victoire c’est une victoire peu importe  la manière de gagner.

Théo

 

Le vélo

Ce matin, il faisait beau donc pour aller faire du vélo j’étais motivé.

 Mes roues défilent sur la route.

 Au bout de quelques kilomètres, mes jambes sont déjà bien échauffées.

 En levant la tête, le ciel devient noir, je sens quelques gouttes.

 Mes roues défilent sur la route.

 Je jette un coup d’oeil sur mon compteur connecté.

 En levant la tête, le ciel devient noir, je sens quelques gouttes.

 Je me mets à accélérer pour rentrer.

 Je jette un coup d’oeil sur mon compteur connecté.

 La route défile et j’aperçois au loin un stade de foot.

 Je me mets à accélérer pour rentrer.

 Je suis loin de chez moi, je doute.

 La route défile et j’aperçois au loin un stade de foot.

 La vitesse s’accélère, le rythme devient régulier.

 Je suis loin de chez moi, je doute.

 Ce matin il faisait beau donc pour faire du vélo, j’étais motivé.

Théo

Je me mobilise… Tu te mobilies… Nous nous mobilisons !