Archives par mot-clé : estime de soi

La question de la semaine : Pourquoi Barbie ne pourrait pas exister dans la  vie ?

Une réflexion sur le  diktat de la beauté :

Pourquoi Barbie ne pourrait pas exister dans la  vie ?

Les propositions  des jeunes :

« Elle a un corps mal proportionné. »

« Elle a les chevilles trop fines pour supporter le poids de son corps ».

« Elle est trop parfaite !  »

« C’est l’idéal féminin et masculin. »

« Elle influence les petites filles qui aimeraient lui ressembler.’

« Il lui manque des articulations. »

Pas mal… Pas mal…. on s’en approche !

Un indice…

Photo  Nickolay Lamm dans « Libération »

Un autre indice…

Que pensez-vous de cette poupée à qui on a donné proportionnellement les mensurations de Barbie ?

Galia Slayen et sa barbie (crédit: Galia Slayen)

Réponse : Barbie a un tour de tête égal à son tour de taille. Ce qui est impossible ! De plus, elle ne pourrait pas tenir sur ses jambes, n’aurait pas assez de place pour tous ses organes vitaux et ne pourrait même pas tenir sa tête !  

La société qui a créé Barbie a réagi en 2016  : 

http://https://www.terrafemina.com/article/ronde-petite-grande-ca-y-est-barbie-change-enfin-de-corps_a302111/1

Conclusion :  Barbie ne peut pas être un idéal de beauté  féminin et masculin. Il faut arrêter de se comparer à Barbie ou aux filles   que l’on voit dans les magazines qui n’existent pas non plus puisque leurs images sont photoshopées ! C’est pareil pour les garçons !

   Atelier animé par Catherine Baillet, Coordonnatrice MLDS  pour les jeunes du Pôle Persévérance MLDS de Sens

Pour aller plus loin, PlayList » Santé : Estime de soi/Image de soi » sur la chaîne YouTube du Pôle Persévérance MLDS de Sens

http://youtube.com/playlist?list=PL40CW_1EfpDN-mQvHzGR8QTjefwjgmq-e

 

 

 

 

 

Atelier expression communication et improvisation théâtrale

Le lundi 3 et mardi 4 juin 2019, nous sommes allés à la salle Flaubert au collège Mallarmé. Nous avons fait la rencontre de Barbara (une metteuse en scène /comédienne) et Gonzalo  (un metteur en son/musicien). L’objectif de ces deux jours était d’avoir confiance en nous. Nous avons joués une pièce de théâtre puis nous avons enregistré des sons qu’on a créés. Nous avons travaillé la mise en scène, les paroles et les gestes.

Voilà le début de l’ histoire :  « Bon, ce que je vous propose, c’est d’aller tout droit jusqu’au grand chêne, le grand chêne, on le contourne deux fois, pour faire diversion et là on arrive a une impasse. On croit que c’est une impasse mais non ce n’est pas une impasse ! » 

Témoignages :

 « Au début, j’arrivais pas à rentrer dans le rôle puis au fur et à mesure des heures, on se libère et c’était vraiment bien ».

 « Quand on a commencé, je trouvais ça ennuyant, mais petit à petit, ça a commencé à me plaire, Je me suis beaucoup amusé et ça m’a donné plus confiance en moi ».

 « Au début, je n’arrivais pas à m’en sortir.  J’étais fatigué, c’était ennuyant, mais petit à petit, j’ai essayé de  faire de mon mieux pour travailler ».

 « J’ai adoré  faire du son avec des objets, et  faire de la musique. J’ai aimé faire du théâtre, on a pu bouger partout et être en équipe, quand on devait jouer une « comédie » j’aime bien pouvoir parler fort ».

 « Je n’ai pas aimé la partie théâtre quand on était par groupe de deux car il y avait cette peur du regard des autres, mais la partie où l’on a fait du son avec des objets et de la musique, j’ai plutôt bien aimé ».

On en conclut que ça nous a beaucoup aidé à avoir confiance en nous. Et on remercie les deux intervenants  : Barbara et Gonzalo.

Cet atelier nous a permis de nous amuser et de nous libérer.

Article de l’Yonne Républicaine :

https://www.lyonne.fr/sens-89100/actualites/cinq-adolescents-de-la-mission-de-lutte-contre-le-decrochage-scolaire-s-initient-au-sens_13576519/

Atelier animé par Barbara Boichot, metteuse en scène et Gonzalo Compo, metteur en son pour les jeunes de la MLDS de Sens