Atelier d’écriture

 

Dans mon lycée, j’aime les rencontres que l’on y fait et qui nous font découvrir de nouvelles choses ainsi que le nouveau type de relation qu’on y entretient

Dans mon lycée, j’aime les nouvelles expériences que l’on y fait et auxquelles on n aurait pas penser au collège

Dans mon lycée, j’aime le fait de pouvoir sortir à n’importe quel moment et faire des sorties imprévues avec des amis

J’aime me rappeler de la «personne que j’étais» et constater la différence avec ce moment

Dans mon lycée, j’aime avoir le droit au téléphone dans certains cours et y organiser des grandes parties du jeu du loup garou

J’aime Villeneuve La Guyard car il y a des personnes dans ce village que j’aimerais toujours. Cela va faire 6 ans que j’y habite.  J’ai rencontré des personnes exceptionnelles que je ne pourrais jamais oublier. Des personnes que j’aime tellement, malgré les disputes qui peuvent avoir lieu, nous pourrons toujours compter les uns sur les autres.

J’aime ce village car quand je m’y promène, chaque coin de rues et chaque endroit me refont penser à mes si beaux souvenirs passer avec toutes ces personnes.

 Dans mon village, j’aime aller à une soirée qu’ils organisent en été pour le 14 Juillet. Elle se déroule au So Fun Village, un endroit où il y a de l’eau, des jets skis comme si je me croyais à la plage. ..  Il y a même du sable… J’aime cet événement parce que c’est là où je me retrouve avec mes amis pour profiter des vacances d’été, là où je m’amuse. Lors de cette soirée il y a un feu d’artifice rempli de couleurs que je peux apercevoir au loin. Malgré le froid qu’il peut y avoir en fin de soirée, nous restons tous jusqu’à la fin pour juste en profiter au maximum. Des moments juste inoubliables.

Dans mon quartier, j’aimais l’été, le coté posé où on jouait avec les autres enfants du quartier, toutes nationalités confondues.  Les mamans nous surveillaient tout le temps assisses sur les marches.  Mon quartier était composé de 2 bâtiments avec un coté herbe, jeux et parking. L’été, on sortait tôt avec mes copines, tout le monde se connaissait là-bas.

 A la zup, j’aimais lorsque c’était les vacances d’été.  Tous les enfants du quartier se réunissaient dehors, on jouait à cache-cache, on inventait des danses et des chansons.

J’aimais aussi  quand mes copines venaient à ma porte ou au balcon pour me demander de sortir.

Nous étions très proches et solidaires lorsque nous avions des problèmes personnels ou familiaux :  on se soutenait beaucoup malgré notre jeune âge.

Dans mon quartier, j’aime sortir la nuit pour jouer au foot avec mes amis.

Dans mon quartier, j’aime faire de la moto

Dans mon quartier, j’aime faire des combats de MMA avec mes amis.

Dans mon quartier j’aime les parties de Play qu’on se fait avec mes amis.

Dans mon quartier, j’aime mes amis car en vérité ce sont mes frères.

Les mots, je les rencontre dans les livres sur internet, à  l’oral quand on parle, quand on écrit des textos sur le téléphone, sur les réseaux sociaux, dans les lieux publics, les magasins, la télé, quand on écrit, dans les fast-foods, à l’école, dans le dictionnaire, quand on pense à autre chose, quand on écoute de la musique, quand on partage des moments avec quelqu’un.

Tous les jours, je rencontre les mots de mes textos en attendant une réponse,  les mots de mes textos en les relisant pour repenser à tous mes souvenirs.

 

Atelier animé par Julie Lacour, Professeure de Lettres modernes pour les jeunes du Pôle Persévérance de Sens

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *