Tous les articles par par-nos-fenetres

Le don du sang : un acte solidaire.

Les élèves de quatrième sont allés en sortie à la salle polyvalente de Cuiseaux le mardi 24 avril 2018. Le thème de cette sortie était le don du sang.

Avant la sortie, différentes actions avaient  déjà eu lieu en cours de SVT pour chaque classe de 4e : Madame Céline Ramier, présidente de l’amicale du don du sang de Louhans, est venue pendant une heure pour expliquer la composition du sang, à quoi sert le don du sang , comment se déroule la collecte, qui peut donner …  Ensuite durant deux heures  les élèves ont réalisé des affiches pour sensibiliser les autres élèves à l’importance du don du sang. On a pu voir ces affiches sur le mur du couloir au rez-de-chaussée du bâtiment pédagogique. De plus, les élèves qui le pouvaient devaient effectuer des parrainages.

Le 24 avril, durant la collecte, il y a eu 67 donneurs c’est-à-dire plus de donneurs que l’ année dernière. Les élèves ont réussi 13 parrainages, dont 7 nouveaux venus. Ils peuvent  être fiers d’eux ! Ils ont contribué  à une action solidaire et ils ont peut-être même sauvé des vies…  En tous cas,  tous les 4e ont vu de près  comment se déroule une collecte (inscription, questionnaire, entrevue avec un médecin, prise de sang, collation).  Cette sortie a été instructive et très concrète.

Yliana, Jessica.

 

 

 

Qu’est-ce qu’une « crue » ?

En janvier et février 2018, les crues ont touché l’ensemble du territoire français, certaines régions ont été plus dégradées que d’autres. C’est pourquoi j’ai décidé de parler des raisons des crues ainsi que des conséquences que celles-ci pouvaient engendrer mais aussi les solutions que l’on peut apporter.

Une crue est une augmentation du niveau de l’eau dans un cours d’eau. Le plus souvent, elle apparaît après de fortes pluies pendant plusieurs jours. Elles peuvent être de plus en plus rapprochées à cause du réchauffement climatique.

Elles entraînent des inondations qui font des dégâts matériels tel que la dégradation des infrastructures et aussi du patrimoine culturel. Ces crues provoquent également des dysfonctionnements sur les réseaux électriques et d’eau potable. Cela peut impacter toute une population.

Des aménagements hydrauliques peuvent être installés pour lutter contre ces crues tels que des digues ou encore des aménagements préventifs comme des forêts. Mais aussi des bassins de rétention d’eau pluviale ou même des bâtiments compatibles avec les grandes crues peuvent être aménagés.

Forum des métiers

Découverte du forum des métiers à Cuiseaux

Jeudi 8 février 2018, les classes de quatrième et de troisième sont allées à la salle polyvalente de Cuiseaux pour le forum des métiers. Ce forum permet d’en découvrir de différents. Ces rencontres  avec des professionnels ont été organisées par des élèves de 3e1 et 4e2 du collège Roger Boyer. Chaque élève choisit la personne à qui  il veut poser des questions.

Toutes les deux,  nous avons pu interroger quatre professionnels : une directrice d’un centre multi-accueil, une personne travaillant dans la collecte de déchets. (S.I.V.O.M), un opticien et un photographe.

Nous avons posé des questions sur en quoi  consistait leur métier, sur leurs études, sur les avantages ou les inconvénients de leur métier, leurs horaires, leur salaire, sur les débouchés du métier…

Nous avons trouvé que cette rencontre était intéressante mais qu’il n’y avait pas  assez de temps. Il manquait certains métiers. Mais c’est une manifestation à renouveler l’année prochaine.

Article rédigé par Jessica et Yliana

 

rubrique coup de coeur

The greatest showman :

Style : Film autobiographique / film comédie musicale

Réalisateur : Michael Gracey

Acteurs principaux : Hugh Jackman (P.T Barnum), Zac Efron (Phillip Carlyle), Michelle Williams (Charity Barnum), Rebecca Ferguson (Jenny Lind), Zendaya (Anne Wheeler)

Résumé :

The greatest showman raconte l’histoire de P.T Barnum, qui après s’être fait brutalement mis à la porte par son patron, à l’idée incroyable de créer un cirque, mais pas n’importe lequel : ce cirque sera spécial, il célébrera les rêves devenus réalité… On appelle cela un freak show. Ce film est en fait une sorte de biographie de Phinéas Taylor Barnum, le vrai créateur de ce spectacle.

Ma critique :

Le film était tout simplement excellent ! Connaissant le casting à l’avance, j’étais déjà très optimiste à l’idée d’aller le voir, mais je ne m’attendais pas à voir un show pareil. J’ai appris beaucoup de choses sur le cirque, notamment d’où venait cette appellation. Les musiques étaient plus belles les unes que les autres et les chorégraphies bluffantes. J’étais très étonnée de voir Hugh Jackman aussi bon en danse. Comme le soulignent certains commentaires sur la plateforme YouTube, si vous n’aimez pas les comédies musicales, ne soyez pas effrayés, ce film est d’une très bonne qualité. Dernier point fort, le casting, qui m’a d’ailleurs donné envie de voir ce film. Hugh Jackman, Zac Efron ou encore Zendaya sont à l’affiche, et ils ne vous décevrons pas. Dernière chose, n’ayez pas peur du VF : il n’est pas trop mal

Ce que les autres en pensent :

Le film obtient la moyenne de 4.4/5 étoiles de la part des spectateurs sur le site Allociné. Cette moyenne est très bonne pour ce film de style comédie musicale, un style qui ne plaît pas toujours à tous !

Inès.S

Pink Diary

Pink Diary

Pink Diary est une série de mangas, créée par Jenny. J’ai personnellement lu ces livres et je les ai vraiment appréciés. Voici un petit résumé du tome 1 :

Kiyoko, jeune fille en deuxième année du lycée, découvre qu’elle sera scolarisée dans le même établissement que Tommy, jeune homme qu’elle déteste pour une raison encore mystérieuse. Kiyoko fait alors le choix de ouvrir son journal intime, le Pink Diary, scellé depuis le jour premier de la haine de Kiyoko envers Tommy.

Jenny :                                                                                                                                                             Nom complet : Jenny Rakotomamonjy                                    Nationalité : Française (origine Madagascar)                       Date de naissance : 27 Février 1979                                           Séries : Pink Diary (8 tomes)  Mathilde ( 5 tomes) –  Sara et les contes perdus (6 tomes) –La Rose écarlate-missions (4 tomes – série en cours) – Comme un garçon (2 tomes – série en cours)

Voici le lien vers le premier court-métrage de Jenny : le Papillon 

Au sujet des mangas : les premiers mangas ont été créés vers le XVIIIe siècle.

Article rédigé par Maëlle

Club travaux manuels

Pour vous faire découvrir le club « Travaux manuels », nous sommes allées interviewer Madame  Bottagisi, responsable du club.

 

 

La rédaction : Quels étaient vos objectifs en créant ce club ?

Mme. Bottagisi : J’ai voulu créer du lien entre les élèves, avoir une autre approche avec eux et leur apprendre de nouvelles compétences.

La rédaction : Que faîtes vous à ce club ?

Mme. Bottagisi : Nous avons fait des suspensions avec des papillons en origamis, des sapins de Noël (en papier) pour placer sur une table, des cartes de vœux et nous allons faire du tricot, suite à la demande des élèves. Mais les élèves proposent régulièrement des idées.

La rédaction : Depuis quand ce club fonctionne-t-il ? Y a t-il eu un équivalent auparavant ?

Mme. Bottagisi : Il à été remis en fonctionnement cette année. Il s’était arrêté il y a cinq ans .

La rédaction : Combien êtes-vous ?

Mme. Bottagisi : Nous sommes dix-neuf.

 

Sapins de Noël pour décorer les tables

 

Réalisation en laine en cours

          L’avis des élèves est  aussi très important, nous avons donc choisi de leur demander ce qu’ils pensent de ce club :

La Rédaction : Pourquoi avez-vous décidé de participer à ce club ?

Un(e) élève de 6ème : J’aime créer des choses.

Un(e) élève de 4ème : J’ai eu envie d’exprimer mes idées

La Rédaction : Qu’est-ce qui vous plaît dans ce club?

Un(e) élève de 6ème : Les activités que l’on fait pour Noël

Un(e) élève de 5ème : On choisit ce que l’on veut faire

Un(e) élève de 3ème : On apprend à mieux peindre!

Article de Maëlle D.

Photos prises par des élèves du club « par nos fenêtres ».

 

Visite du club jardinage

Club jardinage

         Nous sommes allées à la rencontre de ceux qui font vivre le club jardinage du collège Roger Boyer. Lorsque nous avons rencontré Madame Lamy professeur de S.V.T. en salle 02, elle et les élèves étaient en train de regarder une vidéo pour fabriquer un hôtel à insectes.

Madame Lamy a répondu la première à nos questions :

-Est-ce que le club jardinage existait les années précédentes?
Non, il n’existait pas les années précédentes.
 
-Pourquoi avez-vous voulu faire ce club?
J’avais envie depuis très longtemps pour les élèves, d’être dehors, apprendre la biodiversité, ce qui est cultivé pour être mangé.
 
-Quand a lieu le club, où et à quelle heure?
Il a lieu tous les jeudis de 13h à 13h50, soit dehors, derrière le collège soit en salle 02.
 
-Comment se passe l’ organisation?
L’organisation se fait en fonction de la période.
 
-Avez- vous déjà fais es plantation depuis octobre? Si oui lesquelles?
-Nous avions planté des fraisiers, du muguet, des anémones, des jacinthes , et des tulipes. 
 
Plants de fraisiers recouverts de feuilles pour les protéger du froid de l’hiver. *
Avec quels outils jardinez-vous ?
-Avec une pelle un râteau et un griffoir.
 
Photo de la serre fabriquée par les élèves du club.*
Nous nous tournons vers les élèves qui font vivre ce club
 
Pourquoi avezvous choisi ce club?
Nathan: ma famille adore le jardinage mais je n’ai pas le temps à la maison.
Marvin: j’aime jardiner, planter et manger ce que je cultive.
Des élèves très impliqués fabriquant un hôtel à insectes!*
 
Combien êtesvous en tout dans ce club? Êtes vous de différentes classes ?
-En tout, nous sommes dix élèves. Nous sommes cinq élèves de 6e, quatre élèves de 5e, et un de 4e.
 
Faites vous du jardinage en dehors du club?
-Tout le monde n’étant pas là, seules quatre personnes ont répondu à cette question : trois personnes font du jardinage en dehors du club alors qu’une seule n’en fait qu’au collège.

 

Yliana, Jessica et Kassandra

*Photos prises par les élèves du club « par nos fenêtres ».

Rubrique coup de cœur culturel: Riverdale

Vous n’avez rien à regarder pendant vos longues soirées d’hiver ? Vous avez un peu d’argent de poche ? Alors je vous conseille vivement de regarder :

RIVERDALE :

Série originale Netflix : 2 saisons. 1 finie (13 épisodes) et une en cours.

Style : Drame, Thriller (-12 ans)

Réalisateur : Roberto Aguirre-Sacasa

Acteurs principaux : KJ Apa (Archie Andrews), Camila Mendes (Veronica Lodge), Lili Reinhart (Betty Cooper) & Cole Sprouse (Jughead Jones)

Résumé :

En ce début d’année scolaire, Archie Andrews et ses amis apprennent qu’une de leurs connaissances de lycée, Jason Blossom est mystérieusement mort au bord de la rivière de Sweat Water. Alors que les potins explosent et que les secrets ne sont plus gardés, le ville où ils habitent, Riverdale sera marquée à jamais. En dehors de tout ça, la mystérieuse Veronica débarque et va elle aussi changer leur quotidien…

Ils vont tous ensemble, à l’aide de la sœur de Jason, Cheryl Blossom rechercher la raison de la mort de leur camarade.

Ma critique :

Une superbe série, qui est certainement une de mes préférées en ce moment. Riverdale, c’est un scénario palpitant, des décors incroyables aux tons rouges et noirs et à l’atmosphère parfois gothique mais surtout des personnages attachants incarnés par de jeunes acteurs prometteurs : cette série a tout pour réussir ! La seconde saison est aussi palpitante que la première et si vous aimez les série aux allures de thriller, vous allez devenir accros !

Ce que les autres en pensent :

Une bonne moyenne pour la série, qui obtient 4,1 sur 5 étoiles sur Allociné (spectateurs) , une moyenne incroyable pour une série destinée aux ados-jeunes adultes.

L’oppression des Rohingyas

 

Chiara a fouillé le web pour rédiger l’article ci-dessous. Nous lui avons demandé pourquoi elle avait choisi ce sujet. Voici ce qu’elle nous a répondu : «  J’en ai beaucoup entendu parler aux informations et  j’ai été révoltée que les chefs d’Etat ne réagissent pas face à ce que je pourrais appeler un génocide ».

  L’oppression des Rohingyas

Les Rohingyas constituent un groupe ethnique, sans patrie, de religion musulmane, vivant principalement dans une Birmanie (en rouge sur la carte), majoritairement bouddhiste. Ils sont persécutés du fait de cette différence de religion, mais subissent aussi quotidiennement discriminations et harcèlement de la part des autorités birmanes, plus particulièrement depuis que leur citoyenneté leur a été retirée en 1982.Ils n’ont accès ni au marché du travail, ni aux services publics comme les écoles et les hôpitaux, et ne peuvent pas se marier ou voyager sans autorisation. Ont eu lieu des massacres de populations de la part de l’armée, si bien qu’on parle de « nettoyage ethnique ». Certains Rohingyas cherchent à fuir au Bangladesh, pays situé à l’Ouest de la Birmanie, et ayant également la troisième plus grande majorité musulmane au monde. On comptabilise maintenant plus de 620 000 réfugiés au Bangladesh, selon Le Monde. La dirigeante birmane et prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi a été très critiquée pour son « silence » quant à leur situation.

Dans l’Etat d’Arakan, (en rouge sur la carte), les Rohingyas sont confinés et isolés du reste de l’Etat. Ils ne peuvent se déplacer d’une localité à une autre sans permis spécial, et cela sans passer par une procédure complexe, ni sans compter sur les autorités qui peuvent tout de même les arrêter ou même les agresser. C’est pareil pour ce qui est de l’hospitalisation ; mis à part les cas les plus graves, ils ne peuvent être admis dans un hôpital.

Certains peuvent être sans problème supprimés des registres s’ils ne répondent pas au recensement annuel. Les nouveaux-nés aussi n’y sont pas aisément inscrits, et c’est bien souvent leur présence sur les listes qui prouvent l’existence de leur famille. Les autorités limitent l’éducation et les  instituteurs refusent d’enseigner dans des localités musulmanes, sans oublier que les enfants musulmans ne peuvent être scolarisés avec des enfants bouddhistes de l’Etat d’Arakan.

Comme le résume très bien Amnesty International : « Ces mesures s’inscrivent dans le cadre d’une politique plus générale visant à plonger les Rohingyas au Myanmar dans une vie faite de désespoir et d’humiliation. »

 

Articles consultés :

Le Monde : http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2017/11/23/birmanie-et-le-bangladesh-signent-un-accord-sur-le-rapatriement-des-rohingya_5219093_3216.html

Le Point :http://www.lepoint.fr/monde/en-birmanie-une-guerilla-rohingya-sommaire-mais-determinee-01-09-2017-2153760_24.php

20 minutes :http://www.20minutes.fr/monde/2135951-20170920-rohingyas-discours-aung-san-suu-kyi-onu-apaise-critiques

L’Express :https://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/oxford-retire-un-portrait-d-aung-san-suu-kyi-son-ancienne-eleve_1948281.html

Amnesty International :https://www.amnesty.org/fr/latest/news/2017/11/myanmar-apartheid-in-rakhine-state/

Sources des images :

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_d%27Arakan#/media/File:Rakhine_State_in_Myanmar.svg

https://fr.wikipedia.org/wiki/Birmanie#/media/File:Myanmar_in_its_region.svg