Écrire pour le blog

Oubliez les codes d’écriture de la presse écrite, le web répond à ses propres règles.

kaboompics.com_Office Space_ Woman writing

http://kaboompics.com/one_foto/1282/office-space-woman-writing#

Savez-vous que ce sont des millions de billets qui sont postés tous les jours sur la blogosphère ? Mais tous les auteurs ne connaissent pas les règles qui régissent l’art de l’écriture bloguesque… Aujourd’hui, je vous propose quelques règles simples pour vous lancer à votre tour.

 

L’internaute n’est pas un lecteur comme les autres

kaboompics.com_iPhone 6 Plus and laptop on wooden desk

http://kaboompics.com/one_foto/1113/iphone-6-plus-and-laptop-on-wooden-desk#

Sur un support numérique, la lecture se fait plus lente car il agit comme un filtre. Il en découle un certain nombre de désagréments dont :

  • une lecture plus longue et plus difficile (à cause de la luminosité et de la surcharge d’information)
  • la nécessité de capter plus rapidement l’attention du lecteur
  • le défilement des textes de haut en bas et de gauche à droite (ce qu’on nomme le scrolling) ; ce qui provoque un problème de mémorisation de la position des informations)

Pour en savoir plus sur les différences entre la lecture sur écran et sur papier, vous pouvez consulter un dossier d’Eduscol intitulé « Lecture sur écran ».

L’internaute ne lit pas, il survole les informations en diagonale. Il est attiré par des expressions percutantes et des visuels accrocheurs. Il est impatient car volatile.

Pour toutes ces raisons, en tant que rédacteur, vous devez adapter votre style d’écriture.

 

Attirer et retenir les lecteurs

billet_nuage

Que ce soit le fond ou la forme, soignez tous les aspects de votre article pour en rendre la lecture plus facile. Trouvez le juste équilibre entre le fond et la forme en écrivant un article attrayant, pratique et utile.

Un article peut se découper en quatre parties : le titre, le chapeau, le corps et la conclusion.

  • Le titre doit être considéré comme un élément capital d’un article. Il doit être suffisamment clair et percutant pour susciter la curiosité. Il doit être court (entre 4 et 10 mots).
  • Le chapô est l’occasion d’accrocher encore le lecteur et doit rassembler des informations-clés dites « les 6W » (Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?).
  • Le corps de l’article doit être composé de paragraphes courts où chaque idée est développée dans un paragraphe différent. Les informations les plus importantes seront positionnées au début.
  • La conclusion peut être une synthèse des éléments les plus importants, une question ouverte, une interpellation du lecteur etc.

Privilégiez les phrases courtes avec un vocabulaire varié et des paragraphes aérés. Entre deux expressions équivalentes, choisissez toujours la plus courte (par exemple, utilisez « sauf » plutôt que « à l’exception de ».

Pensez à utiliser des repères temporels fixes pour assurer la pérennité du contenu de votre article (par exemple, « en février 2014 » plutôt que « le mois dernier »). Restez vous-même : n’essayez pas d’adopter un style qui ne vous ressemble pas !

N’oubliez pas de vous faire relire pour les fautes d’orthographe mais aussi pour la compréhension de vos contenus. Votre professionnalisme pourrait être remis en cause…

Si vous souhaitez traiter d’un sujet vaste, n’hésitez pas à écrire plusieurs billets. Quant au billet, il ne doit traiter qu’un seul sujet à la fois.

 

L’importance des illustrations

N’hésitez pas à illustrer vos propos avec des photos (dont la licence vous permet la réutilisation). Un article sera bientôt publié à ce sujet. Pensez également aux infographies ou aux vidéos, des comparaisons, des liens vers d’autres articles, etc.

3ZHG0XOIT6

https://stocksnap.io/photo/3ZHG0XOIT6

Les images doivent être choisies avec soin et surtout, elles doivent être en lien avec le contenu. Pour en savoir plus, je vous invite à consulter l’article « L’image dans le texte : simple illustration ? ».

 

Écrire pour être (mieux) lu

La mise en forme est très importante :

  • pas d’italique (sauf pour les citations et les références bibliographiques) ;
  • pas de paragraphes en majuscules (dans le langage web, cela revient à hurler) ;
  • ne pas utiliser les soulignés (dans les conventions web, le soulignement est réservé aux liens hypertextes) ;
  • privilégier l’utilisation du gras (pour localiser et mettre en valeur les idées essentielles) ou encore une autre taille de police ;
  • utiliser aussi les retraits et les listes à puces…

 

Vous écrivez mais le sait-on ?

Favorisez les interactions en ouvrant les commentaires et acceptez la critique. Répondez également aux commentaires. Cela dit, soyez vigilant aux trolls. Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’article « Qu’est-ce qu’un Troll ? ».

Utilisez les titres pour structurer votre article. Un article « Derrière la page, du code… » vous explique pourquoi.

Utilisez des mots-clés dans des endroits stratégiques (ex. dans le titre et les sous-titres).

Pensez au référencement pour augmenter vos visiteurs. La notion de référencement sera traitée dans un autre article.

Utilisez les médias sociaux pour diffuser le lien.

 

Les 3 erreurs à éviter

 

Ne pas structurer son article.

Ecrire à chaud.

Ne pas tenir à jour son blog.

 

Vous l’aurez compris, l’écriture pour le web ne s’improvise pas, bien au contraire : elle se prépare, s’organise, se réfléchit. La bonne nouvelle, c’est que l’on peut apprendre…

PS : n’hésitez pas à réagir sur cet article pour le compléter ou le commenter.

Et si on prenait le temps de lire le témoignage d’une enseignante de collège !

Vous trouverez ci-dessous le témoignage de Madame Romano, professeur documentaliste du collège St-Cyr à Matour (71). N’hésitez pas à aller voir ici le blog dont elle parle !

Merci encore à elle.

Pour ce qui est du témoignage, je ne sais pas si notre blog peut vous intéresser, mais pour mes élèves et moi, cela a été une belle expérience.

Tout d’abord, contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les élèves sont parfois trop impressionnés pour oser se lancer. C’est petit-à-petit qu’ils prennent conscience qu’ils peuvent valoriser ce qu’ils créent en en parlant, en le montrant. Certains ont ainsi réalisé que leur travail ou leurs activités pouvaient avoir de l’intérêt et ont été encouragés.

Je pense notamment ici aux élèves qui s’étaient lancés dans la création d’un manga. Le fait de raconter les étapes de leur création (toujours en cours) les a aidés à tenir sur le long terme, clarifier leurs idées, poser des jalons intermédiaires et voir en perspective l’avancée de leurs travaux.

Aujourd’hui 3 des 4 élèves désirent poursuivre leur projet et acceptent pleinement l’idée qu’un tel projet demande du temps, du sérieux, le courage de revenir en arrière pour reprendre et modifier ce qui doit l’être. Ils ont convaincu 3 autres de se lancer dans leur propre projet d’adaptation et de transposition d’une série télévisée anglo-saxonne dans l’univers du manga.

D’autres ont appris que pour être valorisés, il fallait « oser » :  oser créer, oser parler, se montrer, qu’il y avait un intérêt à prendre des risques.

Pour les élèves de notre collège rural qui manquent parfois de confiance en eux cela a constitué un tremplin vers l’écriture et la communication.

Même si mes élèves sont moins nombreux en clubs cette année, j’espère vivement pouvoir garder cet espace dans lequel ils se racontent et s’exposent, exposent leurs productions.

Bien cordialement,
E. Romano
professeur-documentaliste
Collège St-Cyr à Matour (71)

Chercher de l’information sur internet

Qui n’est jamais allé chercher une information sur internet ?

Internet est devenu la principale source d’information, surtout chez les jeunes. Mais savez-vous chercher de l’information sur internet ? Comment faire la différence entre deux informations trouvées sur internet, mais qui se contredisent ? Par où commencer la recherche pour mettre toutes les chances de son côté ?

Je vous propose de vous donner les clés d’une recherche d’informations réussie :

cles_recherche_informationUne recherche d’information se mène en trois étapes : Trouver, sélectionner, exploiter l’information. Passons-les en revue.

Trouver l’information

Le point de départ de notre recherche doit être de savoir ce que je cherche exactement : Est-ce une réponse à une question précise ? Est-ce je souhaite une confirmation de ce que je crois savoir ? Est-ce que je cherche à mieux connaitre un sujet dans son ensemble (par exemple, la vie des paysans au Moyen-âge).

Ensuite, je dois sélectionner le ou les outils qui me permettront de chercher l’information : dictionnaire, encyclopédie, moteur de recherche, annuaire, etc.

La plupart du temps, les internautes utilisent un moteur de recherche. Sais tu ce que c’est ?

Les moteurs de recherche sont tellement utilisés que certains les confondent avec le navigateur, ou même avec internet.

Il existe plusieurs moteurs de recherche : Google, Bing, Yahoo sont les plus connus. D’autres comme DuckDuckGo ou Qwant propose les mêmes outils, mais en garantissant aux utilisateurs de ne pas utiliser leurs données pour de la publicité. Il existe même un moteur de recherche pour les enfants : il s’agit de QwantJunior.

Tous ces moteurs de recherche fonctionnent sur le même principe : tu saisis un ou plusieurs mots-clés, et tu obtiens une longue liste de liens vers des sites internet qui correspondent à ces mots-clés.

Attention aux mots-clés que tu choisis, cela va modifier les résultats du moteur de recherche. Tu peux essayer dans QwantJunior les recherches suivantes « plus grand arbre » et « plus haut arbre« . Tu vois la différence ?

Savoir choisir ses mots-clés demande de s’entrainer, et de prendre le temps d’y réfléchir, avec ses copains par exemple.

À cette étape, tu dois avoir trouvé plusieurs sites concernant ta recherche. Il te faut désormais faire le tri.

Sélectionner l’information

Comment savoir si un site internet donne de vraies informations ? Ce n’est pas si facile et même les plus grands se trompent parfois. Le plus important, c’est de ne pas croire tout ce qui est écrit sans s’être posé quelques questions avant.

Pour cela, je te propose 6 questions : QUI ? QUOI ? QUAND ? POURQUOI ? OÙ ? COMMENT ?

Pour chaque site, tu peux te poser ces questions :

  • Qui est l’auteur ?
  • De quoi parle t-on ?
  • De quand date l’information ?
  • Pourquoi est publiée l’information ?
  • D’ provient l’information ?
  • Comment est présentée l’information

L’ensemble des réponses te permettra d’avoir plus ou moins confiance. N’oublie pas que pour avoir encore plus confiance dans une information, il faut la trouver à plusieurs endroits, c’est ce que l’on appelle le croisement des sources.

Enfin, lorsque tu auras trouvé l’information souhaitée, vérifie qu’elle réponde bien à ton besoin de départ, sinon tu risque de répondre à côté de la question !

Exploiter l’information

Trouver et sélectionner l’information est un travail qui demande de se poser beaucoup de questions, alors que l’utilisation d’internet nous parait très simple et très rapide.

Je vais ajouter encore une question à te poser : que vas-tu faire de cette information ?

Tu peux juste vouloir répondre à une question de ton enseignant(e). Tu veux peut-être utiliser cette information dans une production personnelle ; un exposé, une affiche, un album, etc. Tu peux également vouloir conserver cette information, parce que tu penses qu’elle sera utile plus tard, pour toi, ou pour d’autres personnes.

À ce sujet, as-tu vu que dans QwantJunior, il y avait des carnets ? À quoi servent-ils ?

Ce sera ma dernière question pour cet article. Tu l’auras compris, chercher, c’est se questionner. Il n’y a pas de réponse toute faite, mais tu prendras l’habitude petit à petit de savoir accorder ta confiance aux sites qui le méritent.

Vous avez envie de participer ? Venez découvrir le témoignage d’une école.

Je vous propose ici le témoignage de l’école de Los Angeles, du réseau MLF, qui nous raconte comment a été mis en œuvre le concours Blogue ton école dans la classe de CM2.

Le projet autour du blog des Grands hommes et des grandes femmes de Paris s’est inscrit dans le cadre du voyage scolaire en France des CM2.

Etant un établissement français à Los Angeles, les élèves des 5 classes de CM2 du Lycée International ont l’occasion de découvrir la culture française par un voyage d’intégration lors de leur dernière année d’école primaire. Il s’agit d’un projet pédagogique très important qui fait l’objet de séances thématiques en classe tout au long de l’année.  Pour valoriser ce voyage, un travail autour de l’Education aux Médias et à l’Information est mis en place en partenariat avec la Bibliothèque Centre de Documentation.

Dans ce contexte, M Duarte, professeur des CM2 C et Mme Decriem, professeur documentaliste, ont choisi d’organiser un projet de recherche autour de Paris. Pour renforcer l’éducation aux Médias, nous avons travaillé sur la fabrication d’un média et la découverte des métiers du journalisme. Lors de la conférence de rédaction, les élèves de la classe ont donc d’abord réfléchi à la ligne éditoriale de notre média pour trouver un angle original autour de l’étude des grands personnages ayant vécu à Paris. Puis les élèves en sont venus à aborder le thème du support et ont parlé de l’envie de réaliser un blog.

En partenariat avec la Mission Laïque Française, nous avons profité de cette opportunité pour participer au concours « Blogue ton école » organisé par l’Académie de Dijon. Une première partie du projet a donc été consacrée à un travail de journalistes-documentalistes, en réalisant une recherche biographique sur les grands personnages, ce qui a été fait avec beaucoup de sérieux par nos apprentis journalistes. Puis lors du voyage à Paris au mois de mars, les élèves se sont improvisés « reporters de terrain » pour rédiger des comptes rendus journaliers de leurs visites, en rapport avec les différents personnages. La visite de la rédaction d’un grand magazine français a permis aux élèves de comprendre la réalité du terrain. Dès leur retour, les élèves ont donc complété le blog avec leurs reportages et ont demandé l’impression d’une version papier pour pouvoir en conserver un souvenir.

Nous sommes très fiers d’avoir pu participer à ce concours, et très honorés d’avoir remporté le premier prix des écoles. Ce fut vraiment un projet passionnant et très enrichissant et nous pensons déjà à l’année prochaine. Nous vous remercions de cette reconnaissance et espérons que cette aventure donnera d’autres l’envie de participer à ce concours !

La classe de CM2 C du Lycée International de Los Angeles

Fréderic Duarte, professeur des écoles.

Marjorie Decriem, professeur –documentaliste.

Dictionnaire des mots du blog…

Voici un lexique des mots courants du monde des blogs que nous avons construit à partir du glossaire du site CapITyPA, fruit de la collaboration entre participants du MOOC ITyPA 1, premier MOOC francophone. Tous ces éléments sont partagés sous licence libre (CC by-nc-sa).

AGRÉGATEUR DE FLUX
Les agrégateurs de flux sont des outils permettant de rassembler et d’organiser des flux RSS ou ATOM de sources différentes afin d’en faciliter la consultation rapide. Ils font partie intégrante de la veille informationnelle.

ATOM
Format basé sur le standard XML (langage informatique) permettant le partage et la syndication de contenus publiés sur le Web, comme par exemple les articles d’un  blog.

vishnou-cc-by-sa-d_villafruela
Vishnou, CC-BY-SA D. Villafruela

AVATAR
Dans la religion hindoue, désigne chacune des incarnations du dieu Vishnou.
Représentation virtuelle créée par un internaute dans le cyberespace. Apparence que prend une personne dans un environnement graphique informatique : image dans un forum sur internet, un clavardoir, sur un compte de média social ou objet 3D dans un univers virtuel. Cette image peut illustrer autre chose que l’utilisateur lui-même.

BALISE (HTML)
Une balise est l’étiquette utilisée pour marquer le début et la fin d’un élément en langage HTML. Les éléments donnent la structure d’un document HTML (une page web) et indiquent comment nous voulons que le navigateur présente notre site Web. En général, les éléments se composent d’une balise ouvrante, d’un contenu et d’une balise fermante. Par exemple, les balises  <li>contenu</li> vont servir à établir des éléments de listes à puces ou numérotées.

BILLET
Dans un blog, on appelle « billet » un article posté, quelle que soit sa longueur. Synonyme de “post” en anglais.

BLOG
Le mot « blog » est une contraction de Weblog. Un blog est un carnet en ligne, appelé cybercarnet au Québec ou journal de bord. Les articles ou « billets » d’un blog sont datés, signés du pseudonyme du blogueur et se succèdent en général dans un ordre antéchronologique, du plus récent au plus ancien.

COOKIE
Petit fichier texte stocké par le serveur Web sur le disque dur du visiteur servant (entre autres) à enregistrer des informations sur le  visiteur ou encore sur son parcours dans le site Web permettant ainsi de reconnaître les habitudes d’un visiteur et de personnaliser sa présentation lors d’une prochaine visite.

CSS  – CASCADING STYLE SHEET
Feuille de style. CSS  est un code qui a été développé pour le langage HTML  et contient les propriétés attachées à un élément (les styles). Les styles définissent comment visualiser une page HTML (police de caractère, taille de police, couleur,mise en page, ..etc.)
Cela permet  :

  • d’avoir automatiquement le même aspect pour toutes les pages.
  • de changer l’habillage de tout un site en ne modifiant qu’un seul fichier (la feuille de style).

Le CSS vient compléter le HTML pour gérer la mise en forme d’un site.

EMBED
Intégrer, embarquer dans un site web  un « objet » réalisé sur un autre site. Consiste à recopier le code HTML de « l’objet » . Par exemple, une vidéo, une carte mentale, un fil twitter peuvent être intégrés sur un site ou un blog.

FAVICON
Un favicon est une icône informatique symbolisant un site web. Ces icônes sont créées par les propriétaires des sites. Les navigateurs web utilisent les favicons dans la barre d’adresse, la barre de titre, les favoris, les onglets et autres raccourcis. Il correspond à l’image affichée dans la barre d’adresse , juste avant l’URL.

FIL ou FLUX
Suite de publications par ordre chronologique (au fil du temps) d’une personne ou d’un blog. abréviation de « fil de discussion », enchaînement des commentaires à un article donné (On parle notamment de fil ou flux RSS). Suite des échanges sur un sujet, dans un forum.

FOLLOWER
Abonné en français, c’est un internaute qui en suit un autre sur un réseau social ou un blog. Cette relation n’est pas forcément réciproque (contrairement aux amis sur Facebook, par exemple). Ce terme s’est largement répandu avec Twitter.

HEBERGEUR WEB
Un hébergeur est une entreprise qui possède des ordinateurs dits serveurs de grande capacité, connectés à  Internet 24h/24. La fonction principale de ces ordinateurs est d’héberger le contenu de sites web. Les services d’hébergement sont en général  payants.

HTML – HyperText Mark-up Language
HTML est un langage qui permet de présenter / formater des informations sur Internet. Ce que vous voyez quand vous regardez une page sur Internet est l’interprétation par votre navigateur du code HTML. Le langage HTML est composé de BALISES et permet de  créer  des LIENS HYPERTEXTES.

HTTP – HYPER TEXT TRANSFER PROTOCOL
Protocole de communication CLIENT-SERVEUR développé pour le Web et utilisé pour le transfert de fichiers hypertextes ( pages web)

HTTPS – HTTP SECURE
Version sécurisée du protocole HTTP. La sécurisation se fait par cryptage ou chiffrement des données. Ce protocole est censé garantir l’identification du site internet qui l’utilise et favoriser la confidentialité des données transmises par l’utilisateur. Vérifiez-bien que vous êtes en HTTPS (la page est marquée par un cadenas) lorsque vous réalisez une transaction financière sur un site commercial.

HYPERLIEN ou LIEN HYPERTEXTE
Dans un document électronique (page web, mail, doc traitement texte…), un lien désigne un morceau de texte ou une image qui, une fois sélectionné (cliqué), permet d’accéder à une autre partie du document ou à une autre page web (autre fichier) suivant le protocole hypertexte. A l’origine, lorsqu’il s’agit de texte, les liens sont bleus et soulignés par défaut mais ils peuvent être personnalisés.

JAVASCRIPT
Le Javascript est un langage de programmation qui permet d’apporter des améliorations au langage HTML pour rendre les pages web interactives en permettant d’exécuter des commandes au niveau du navigateur (coté client) et non du coté serveur web.

NETIQUETTE
Netiquette est un mot-valise issu de la contraction de Net (forme tronquée de Internet) et de étiquette.
(Informatique) Désigne l’ensemble des conventions de bienséance régissant le comportement  des internautes dans le réseau, notamment lors des échanges dans les  forums ou par courrier électronique. Autrement dit c’est un code de savoir-vivre sur internet.

PERMALIEN ou PERMALINK
Lien permanent. Un permalien est constitué d’une chaîne de caractères qui représente la date, et parfois l’heure, de sa publication, et des identifiants particuliers (incluant un URL de base, et souvent qui identifient l’auteur, le membre ou le département d’où provient l’item). Généralement utilisé pour les blogs, un permalien n’est jamais modifié, même si un item est changé, renommé, ou déplacé. Par contre s’il est effacé, son permalien ne peut pas être utilisé à nouveau.

PLUG-IN ou EXTENSION
Greffon en français, petit programme, généralement téléchargé à partir d’un site web, qui vient s’implanter au cœur d’un logiciel hôte pour lui permettre de supporter des fonctionnalités supplémentaires (par exemple : flash, shockwave, real audio,  …). Des extensions peuvent par exemple être ajoutées à un navigateur internet pour le personnaliser.

RETROLIEN, PING ou TRACKBACK
Trackback en anglais, est un système de liens inter-blogs, semi-automatisé. Il permet aux auteurs de relier des billets de blogs différents et parlant du même sujet ou se faisant référence.

TAG
Etiquette ou mot-clef, utilisé pour indexer des ressources afin d’en faciliter la recherche.

TAG CLOUD
Nuage de mots-clés. Représentation visuelle des mots-clés les plus utilisés dans un  site Web, triés alphabétiquement, dans laquelle on affecte aux mots une  taille d’affichage proportionnelle à leur popularité, qui permet d’avoir  une vision d’ensemble du contenu du site et un accès rapide aux pages associées à chaque mot-clé. Le nuage de mots-clés permet de prendre connaissance du contenu d’un site Web en un clin d’œil et de voir les principaux thèmes abordés.

TROLL
Personne qui dépose des commentaires après un billet de blog ou sur tout autre site, avec l’unique objectif de critiquer, voire calomnier l’auteur, et de créer la dissension. Le trollage est la pratique du troll. Vous pouvez en savoir plus sur cet article : qu’est-ce qu’un troll ?

URL
Uniform Resource Locator. Ce qu’on appelle l’adresse web. Dénomination unique à caractère universel qui permet de localiser une ressource ou un document sur l’Internet

WIDGET
Petite application spécialisée pour une tâche et permettant d’accéder rapidement à des informations.

WYSIWYG
Signifie « What You See Is What You Get » : « Vous aurez ce que vous voyez » ou » tel écran tel écrit »). Ce terme utilisé pour faire  référence aux interfaces graphiques qui affichent directement le rendu final du document. Ce type d’application est utilisé pour les traitements de texte bureautiques et aussi par les applications de  courrier électronique, de blog ou de CMS qui utilisent des éditeurs de HTML.