Archives pour la catégorie Spectacles et arts

Ce que fait le bus Bento

Le bus Bento est un bus qui contient des œuvres ;  le Bento les transporte dans toutes les écoles qui le veulent pour présenter les objets. Dans ce bus il n’y a plein des choses que Olivier Leroi a créées. Il n’y a pas de tableaux dedans mais il y a une plume taillée qui représente un paysage, ce paysage c’est une maison avec de l’herbe, on voit le vent. Oliver Leroi a aussi pris des photos qu’il a découpées. Dans ce bus il y a une feuille en forme de moufle, il y a aussi un très grand bâton avec un paysage, dans ce paysage il y a une maison et un arbre. Dans le Bento il y a aussi un fusil qui ressemble a un loup avec le museau d’un loup, ses oreilles, sa bouche qui est prolongée jusqu’au bout du canon.  Dans ce bus il y a écran. On y a vu un pays d’Afrique. Olivier Leroi a rassemblé des Africains. Vu que dans leur pays ils cultivent beaucoup de coton, ils ont rassemblé beaucoup de fleurs de coton et qu’ils sont allés jeter en haut d’une falaise poignées par poignées pour faire croire qu’il neigeait en Afrique.Le Bento est comme un petit bus mais il apprend plein de choses.

Auteure : Oriane (CE2)

La « Paréidolie »

Aujourd’hui, nous avons travaillé sur la : « Paréidolie ». C’est un style d’art consistant à modifier un objet pour lui donner l’apparence d’une forme humaine ou animale. Olivier Leroi utilise cet art.

JpegCarte postale distribuée à l’issue de la visite (photo prise par nos soins)

Olivier LEROY utilise cet art.

Un jour il se rendit au Mali.

Comme il ne neigeait pas et qu’il voulait montrer aux habitants d’un village à quoi la neige  ressemblait, il leur fit jeter du coton depuis une falaise poignées par poignées.

En ce moment, certaines créations d’Olivier Leroi sont entreposée dans un bus : « Le Bento »qui est un mot Japonais signifiant pour nous boîte à tartine.

Auteur : Dany

Le bus Bento

Nous avons vu un bus Le Bento. Nous avons remarqué qu’Oliver Leroi prenait des choses qu’il trouvait dans la nature et les transformait très peu. Celles qu’on a vu dans le bus Bento étaient : Maison de pêcheur, Le Niveau du lièvre, Pantoufle, Des plans sur le bord de la comète, Bords du lac, Moule à anguille, La Grande Ourse, La Maison de la demie portion, Le Petit plus de l’architecture italienne, Canard, S’habiller à l’aube, Fusil à loup, Un monde parallèle, Arbre à gant… Il y en a que j’ai trouvé plus intéressantes, par exemple Le Niveau du lièvre et Maison de pêcheurs qui a été fait sur une plume, La maison de la demi-portion et S’habiller à l’aube !

Certaines œuvres sont des choses qui n’ont pas été transformées comme L’arbre à gant.

À la fin de notre visite dans le dus Bento nous avons reçu 3 cartes postales.

Auteure : Enora (CE2)

Les oeuvres de Olivier LEROI

Hier, Le Bento (camion aménagé) est venu dans l’école avec des œuvres d’Olivier Leroi. Un médiateur de l’Yonne en scène nous a expliqué les oeuvres de l’artiste après nous sommes passés par groupe de 8 à l’intérieur du camion. Il y avait beaucoup d’œuvres naturelles sculptées et peintes. Dans le camion, étaient accroché un écran. Un vidéo réalisée par Olivier Leroi montrait des villageois du Mali qui font croire qu’il neige en pays Dogon en lançant des poignées de coton du haut d’une falaise. L’une de ses œuvres était une plume découpée pour faire apparaître une maison et des arbres dans le vent. Une autre était une branche peinte en blanc dont les branches représentaient une maison, une flèche, deux oreilles de lapin, etc… Il a aussi pris une charentaise qu’il a découpée des deux côtés pour représenter un lapin.

Auteur : Baptiste

L’artiste Olivier Leroi dans la cour de l’école !

Nous sommes montés dans un bus de l’Yonne en scène (les autres années l’Yonne en scène était venu à l’école avec le Bus théâtre). Ce bus s’appelle « Le Bento ». À l’intérieur, nous avons vu plusieurs œuvres d’Olivier Leroi.

Voici un de cet livre (photo de la couverture prise par nos soins)

Jpeg

Nous avons aussi eu des cartes postales (photos prises par nos soins) :

Jpeg

 

Jpeg

 

Jpeg

Nous avons aimé la feuille en forme de moufle (on en voit pas souvent !). On a aussi vu des flèches et leur titre était les flèches parallèles. Il y avait un fusil avec  des oreilles de loup et un museau de loup qui se prolongeait jusqu’au bout.

Auteures: Elsa et Oriane (CE2)

Les mascarons

Les mascarons sont des têtes sculptées que l’on trouve au-dessus des portes ou des fenêtres. Les têtes peuvent être des têtes humaines ou à moitié humaine et à moitié animales ou mélangeant deux moitiés d’animaux différents.  A la Renaissance, les mascarons servaient à chasser les mauvais esprits, puis après la Renaissance le mascaron est une décoration.

Voici des mascarons de Nantes que nous avons dessinés pour étudier la symétrie.

mascaron

mascaron2

mascaron3

Auteure : Émilie (cm2)

 

Jacquot de Nantes

Nous avons regardé un film qui s’appelle Jacquot de Nantes et qui a été réalisé par Agnès Varda. Jacques Demi a raconté à Agnès Varda ce qui s’était passé à Nantes pendant la Seconde Guerre mondiale. Jacquot avait un petit frère. Son père voulait qu’il fasse mécanicien mais Jacques voulait faire des films de cinéma.

DSCN5100

Dans ce film il y a des mains qui servent à montrer ses souvenirs et des extraits de films qu’il a réalisé. Le noir et blanc montre son passé et la couleur est réservée pour les extraits de films ou ses souvenirs.

main

J’ai bien aimé quand les Américains débarquent en France et quand on voit dans les rues que tout le monde fait la fête pour la fin de la guerre.

Auteur : Louis (CE2)

Des dessins avec des crânes d’animaux

Le dessin représentant un docteur de l’époque de la peste portant un masque en forme de bec d’oiseau rempli de plantes pour purifier l’air et portant une grande blouse nous a donné une idée. Nous avons utilisé le crâne d’oiseau apporté par Maxime pour le dessiner mais avec d’autres parties d’animaux ou de costumes : tête d’oiseau avec corps d’humains, et l’inverse, tête d’humain avec corps d’oiseaux. Nous avons ensuite dessiné un crâne de chevreuil apporté par Arthus, de lapin et d’homme (d’après le squelette de la classe qui est une moulage, les autres crânes étaient des vrais).

dessin 3Ambre

scan0019

scan0020

scan0021

scan0022

scan0023

Antonio GAUDI

Antonio GAUDI est un architecte espagnol né en 1852. Il s’est inspiré de la nature pour réaliser ses constructions à Barcelone.

Un de ses projets est la Sagrada Familia, une immense cathédrale, ressemblant à un « arbre maison ». GAUDI ne verra pas la fin de son projet commencé en 1882. La fin est prévue en 2026 !

Sagrada2Sagrada

Il a également construit « la casa Battlo », un immeuble dont les murs sont recouverts de mosaïque, et avec des décors qui font penser à la nature.Casa battlo Casa battlo2

La Casa Battlo

Il a aussi décoré le parc Guell.

Auteurs : Danny (CM2), Elsa, Oriane (CE2)

Non mais t’as vu ma tête !

Pierre Biebuyck est artiste peintre et comédien. Il se sert de sa passion pour créer des spectacles drôles et qui veulent faire passer des messages aux spectateurs.

Le personnage qu’il incarne dans Non mais t’as vu ma tête ! est un personnage très maladroit, on peut le voir directement quand il entre sur scène à sa façon de marcher.

On rit beaucoup. Le personnage parle dans une langue inventée par l’auteur et l’acteur. Au fur et à mesure, les spectateurs finissent par comprendre ce langage.

Au début, le personnage est seul sur scène et puis un personnage partage son espace, puis plusieurs depuis la salle, puis c’est toute la salle qui intervient sur scène (voir ici) ! Dans ce spectacle, on se regarde, on s’invite et à la fin, on a du mal à partir !

Malgré les rires, la comédie renferme de la tristesse. Le spectacle montre le personnage qui se dessine à différents âges de sa vie : à un moment, il perd le contrôle de la peinture et les âges défilent grâce à une technique de scène particulière et lorsque la dernière image le montre très très vieux, il trace une croix rouge sur son portrait qui signifie sa mort. Le dispositif du décor permet d’arracher la feuille de plastique qui était le support des portraits. Le personnage en fait une boule et forme un crâne avec. La scène se passe alors en ombres chinoises et on reconnait Hamlet qui s’interroge.

C’est une vanité ! Nous avons étudié des vanités de Georges de La Tour en début d’année avec le clair-obscur. Ce spectacle est comme une vanité moderne : la lumière et les ombres y jouent un rôle important et il nous parle de notre vie, de l’art et de la mort.

Nous avons tous beaucoup aimé !