Archives pour la catégorie Sciences pour la géographie

La circulation du sang

Le sang fait un très long trajet dans le corps : il commence par les  poumons, passe par le cœur puis après va dans les muscles, retourne dans le cœur et va dans les poumons. Le sang sert à prendre les nutriments (protéines…)  et à les faire passer dans tout le corps (muscles, organes). Le sang remonte le gaz carbonique (qui vient des muscles qui ont brûlé les nutriments) dans les poumons pour l’échanger contre de l’oxygène.

Jpeg
Auteures: Elsa et Oriane(CE2)

Quelle quantité d’air peuvent contenir nos poumons ?

Nous avons eu plusieurs idées pour répondre à cette question.

Idées de départ des enfants :

1) On pourrait souffler dans un ballon pour le gonfler et ainsi voir qui souffle le plus fort, entre un adulte et un enfant.

2) On pourrait prendre un vrai corps d’humain, l’ouvrir, retirer les poumons. Dans la trachée, on prendrait un tuyau, on soufflerait dedans (Hum ! Beark !)

3) On prendrait un tuyau pour souffler dans une bouteille. Le problème est que l’air soufflé ne se verrait pas…

Nous avons répondu à la question en utilisant une bouteille (idée 3).

Méthode utilisée :

Nous avons pris une bouteille de 1,5 litres ; nous avons pris un marqueur, une bassine et un verre gradué. Avec le verre gradué nous avons mis 100 millilitres dans la bouteille d’eau. Nous avons recommencé, en ajoutant 100 millilitres à chaque fois pour graduer la bouteille.

Jpeg

Jpeg

 

Louis a soufflé et rejeté 0,5 litre.

Xavier a rejeté plus de 1,5 litre en expirant au maximum.

Auteurs : Oriane, Esteban, Baptiste

Dissection de poumons, coeur et foie de mouton

Notre enseignant Xavier a disséqué des poumons, un coeur et un foie de mouton. Voici des photos de la dissection :

 

 

Il nous a montré la réaction des poumons quand nous respirons : avec un tuyau, Xavier a soufflé dans la trachée. Cela a gonflé les poumons. Puis les poumons se sont dégonflés tout seuls quand on arrête de souffler.

Xavier a ensuite découpé la trachée. Nous avons vu que la trachée se divise en 2 tuyaux : les bronches. Puis il a continué à découpé les bronches. Nous avons vu que les bronches se divisent encore en tuyaux plus petits : les bronchioles. On voyait des petits « trous ». Ces petits « trous » servent à répartir l’air dans tous les poumons.

Le coeur est relié aux poumons par des vaisseaux sanguins. Le coeur est un muscle qui sert à pomper le sang et à le distribuer dans les poumons et dans tout le corps.

Auteurs : Coraline et Matys (CM2)

 

Comment l’air entre-t-il dans nos poumons ?

Nous nous sommes posé la question : comment l’air entre dans nos poumons ?

Nous avons observé des radiographies de poumons après une inspiration et après une expiration, et nous avons vu une déformation en dessous du  poumon. Il s’agissait d’un muscle : le « diaphragme ». Nous avons observé une maquette pour comprendre le fonctionnement du diaphragme.

Lorsque le diaphragme se contracte, il s’abaisse. Le volume de la cage thoracique augmente et le poumon se remplit d’air : c’est l’inspiration.

Lorsque le diaphragme se relâche, le volume de la cage thoracique diminue et l’air sort du poumon : c’est l’expiration.

Auteurs : Dany et Alan (CM2)

Le lancer de mongolfière

Nous avons construit des montgolfières en papier des petites, comme des grosses.

Nous avons eu besoin : de colle, de papier et beaucoup de patience. Il ne fallait pas qu’il y ait des trous sinon la montgolfière n’allait pas s’envoler.

Puis nous sommes passés à l’expérience :

Avec un peu de patience quelques montgolfière ont décollé de 50 cm (!) ; d’autres ont eu des soucis de trous. Pour nous c’est une réussite !

Coraline

Histoire de l’aviation

L’histoire de l’aviation montre que depuis très longtemps (au moins depuis l’Antiquité), l’homme a le désir de quitter la terre pour voler.

Au fil des événements qui sont listés ici, on voit que le vol aérien n’a pas toujours été au service de l’aventure : comme toutes les machines, les avions peuvent être utilisés dans les conflits et apporter la mort (voir l’article Guernica).

  • 750 : Icare
  • 1500 : Léonard de VInci
  • 1783 : Première mongolfière
  • 1863 : Cinq semaines en ballon Jules Verne
  • 1890 : Clément Ader
  • 1903 : Les frères Wright
  • 1909 : Louis Blériot
  • 1913 : Roland Garros
  • 1927 : Charles Lindberg
  • 1933 : Jean Mermoz
  • 1937 : Guernica
  • 1986 : Voyager
  • 2005 : Airbus A 380

AIRBUS A 380

L’ A380 est le plus gros avion de transport de personnes du monde. Il mesure du bout de l’aile à l’autre près de 80 m. Il peut transporter  550 passagers et même 880 dans les versions futures. Pour que l’avion soit plus léger, il a été construit en partie en carbone. Ses 4 réacteurs ont aussi été faits de façon à réduire le carburant nécessaire.

A380-MSN1-premier-decollage-2005-04-27-10h30

Auteurs : Coraline et Léandre

Guernica

Guernica est une ville d’Espagne qui a été réduite en cendres le 26 avril 1937 pendant la guerre civile. Les bombardements ont été faits par de nouveaux avions utilisés pour la première fois pour faire la guerre. Ces avions sont allemands. Picasso est un peintre très célèbre. Il a peint Guernica.

nasm-9A00087

Guernica de Picasso (peint du premier mai au 4 juin 1937)                                                                             guernica

Picasso décrit l’horreur de la guerre. Il représente des corps dans tous les sens, démembrés. Une mère hurle de douleur en portant son enfant mort. Un cheval et un taureau, symboles de l’Espagne, apparaissent dans le tableau. Eux aussi sont victimes des bombardements.

Auteurs : Théo et Baptiste

Qu’est-ce que c’est qu’un son ?

Nous sommes entourés de sons qui parcourent l’espace autour de nous.

Nous avons fait deux expériences pour montrer que le son voyage avec l’air. S’il n’y a pas d’air, il n’y a pas de son ! Nous avons aussi appris que le son est une vibration.

Dans cette expérience, la cuillère frappe la bassine. L’air mis en mouvement vient frapper  la membrane en plastique qui vibre : comme on le voit avec les billes de polystyrène qui « sautent ». Le son c’est des vibrations.

Dans cette expérience, l’archer frotte la corde qui vibre. Les vibrations se propagent dans la caisse de résonance et ressortent. Elles arrivent jusqu’à nos oreilles et nous les entendons : c’est un son.

Arthus (CM1)