Archives pour la catégorie Littérature

Le Passage (4)

Le lendemain M. Monsieur revint avec le camion d’eau. Tout le monde pris sa place dans la file. Lors du tour de Stanley M. Monsieur prit le bidon de Stanley puis l’installa sous le robinet, fit couler l’eau mais l’eau n’allait pas sous le robinet, malheureusement l’eau se dirigeait vers le sol. Stanley ressortit de la file sans eau. M.Monsieur serait-il furax ?

Les jours suivants Stanley n’eut toujours pas d’eau. Le jour où l’eau revint, Stanley vit que le visage de M. monsieur avait dégonflé et M.monsieur avait l’air d aller mieux.

(à suivre)..

 

 

le passage (3)

VOUS ALLEZ TOUT COMPRENDRE !!!

Nous avons ENFIN compris pourquoi la directrice voulait faire creuser le trou d’X-Ray. C’était pour chercher le morceau manquant. Deux événements se sont passés : premièrement X-Ray a volé un sac de graines de tournesol à M. Monsieur et malheureusement quand M. Monsieur est arrivé le sac de graines était dans le trou de Stanley. Deuxièmement, M. Monsieur a dit à Stanley de le suivre dans la cabane de la directrice. Celle-ci n’étant pas contente du dérangement, a demandé à Stanley d’aller chercher une trousse à maquillage dans laquelle il y avait du vernis à ongle composé avec du venin de serpent. Elle s’en est mis sur les ongles et a griffé M. Monsieur à la joue. M. Monsieur a ressenti une douleur horrible et s’est couché par terre tant la douleur était forte.

à suivre…

Le passage (2)

Je ne sais pas par ou commencer, il y a tellement de choses à dire…

Stanley a compris que l’histoire des rations gratuites était des bêtises et vous avez vu qu’avec son fossile il n’a pas eu de chance. Un peu plus tard dans la semaine il a trouvé dans son trou un tube doré. Comme X-Ray lui avait demandé qu’à chaque fois qu’il trouverait un objet il devrait obligatoirement le lui donner,  X-Ray a attendu le camion d’eau pour aller présenter à M. Pendanski le tube qu’il tenait en main. Il essayait d’ avoir sa portion gratuite en faisant croire qu’il avait trouvé l’objet dans son trou. C’est là que la directrice intervient : une femme habillée en noir, avec des bottes noires. à la vue du tube, elle a sauté comme une puce et a demandé à tous les prisonniers de creuser dans le trou d’X-Ray.

C’est à ce moment-là que Stanley a compris que c’était la direcrice.

 Stanley s’est senti un peu gêné de provoquer un travail supplémentaire alors qu’il savait que le tube n’avait pas été trouvé à cet endroit.

à suivre…

Le Passage

En ce moment,nous lisons un livre intitulé Le Passage.  Cela parle d’un garçon nommé Stanley Yelnats qui a soi-disant volé les chaussures de Clayde Livingston (qui est un célèbre joueur de base-ball). Sa version est que les chaussures sont tombées du ciel ! Les chaussures étaient destinées à une association pour aider les pauvres. Le garçon a été juger au tribunal. Le juge a dit que, soit il allait en prison, soit il allait au CAMP DU LAC VERT, un camp fait pour de jeunes délinquants. là-bas, Stanley ne fait que creuser des trous sous un soleil brulant ; ça lui prend la journée. Le trou enfin fini, il peut profiter d’une salle de repos dans laquelle il y a des fauteuils et l’air conditionné.

Au début du livre M. Pendanski (le gardien-éducateur) a dit à Stanley que si il trouvait un objet intéressant en creusant, il devrait le montrer à M. Monsieur (le directeur) et qu’il  aurait le reste de la journée de libre.

Nous avons découvert que c’était faux. Au cours de son aventure, il a trouvé un squelette de poisson mais le gardien a dit que c était des bêtises…

(à suivre !)

Jpeg

Auteur : Théo (CM2)

Jean de la Fontaine

Jean de la Fontaine est un auteur, il est né le 8 juillet 1621 à Château-Thierry, et mort le 13 avril  1695 à Paris. Il a écrit des fables très connues comme  le corbeau et le renard,  la cigale et la fourmi…

Nous apprenons beaucoup de fables depuis la maternelle, mais ce matin nous avons travaillé sur une de ses poésies : la Loire.

la Loire est donc une  rivière

Arrosant un pays favorisé des cieux  

Douce quand il lui plaît, quand il lui plaît si fière

Qu’à peine arrête-t-on son cours impérieux.

Elle ravageraient mille moissons fertiles

Engloutirait des bourgs, ferait flotter des villes,

Détruirait tout en une nuit

Si le long de ses  bords n’était une levée

Qu’ on entretient soigneusement

Jean de la Fontaine

 

Tombeau de Jean de la Fontaine à Paris :

Jean_de_La_Fontaine_&_Molière_(Père_Lachaise)

Auteurs : Baptiste

Le Daily Telegraph enfantin

Dans 5 semaines en ballon, Jules Verne utilise un journal, le « Daily Telegraph »  de Londres, que nous  avions étudié. Lors du départ des aventuriers, leur but avait été le sujet d’un article du journal.  Ce journal a également été utilisé par Jules Verne à la fin du roman : le journal parle de l’arrivée de Fergusson, c’est un grand exploit.

En partant de ce journal, nous devions créer la Une : un bandeau où se situerait une petite actualité, le ventre où il devrait y avoir l’illustration du journal, le  résumé, le pied de page où l’on peut mettre des actus de magazine, l’oreille qui comporte souvent la météo, et la tribune qui devait porter le titre principal. Au total, cinq unes de journal ont était faites dans la classe.

Les voici :

Une de Enora, Oriane, Elsa, Marie-Noëlle, Ambre, Louis (CE2)

Daily CE2

Une de Dany, Matys, Baptiste, Alan :

Daily CM2

Une de Léandre, Fabio, Chloé, Maram, EstebanDaily CE2'

Une de Maxime, Arthus, Théo, Cristiano :Daily CM1

Une de Émilie, Axel, Coraline, EnzoDaily CM2'

 

 

 

Le chapitre 13 en BD

Nous avons écouté le chapitre 13 de Cinq semaines en ballon. Nous avons essayé de mémoriser le début puis nous avons fait la BD.

BD

Pour faire une BD, il faut d’abord prendre chaque passage de l’histoire puis faire des vignettes et les organiser sur la feuille (c’est une planche). Si vous voulez mettre des phrases, il faut le faire quand la case est prête. Après faites les dessins que vous voulez dans l’espace qui reste, puis corrigez les fautes. Ensuite, repassez au petit feutre, gommez le crayon de papier et coloriez.

Auteur : Elsa

scan0008

Imaginer un paysage de l’Afrique vu du ciel

Jeudi 4 février, nous avons commencé un paysage de l’Afrique vu du ciel, nous l’avons  imaginé. Chacun avait une feuille. Sur chaque feuille il y avait un chemin au crayon de papier. Nous avons pris de la peinture marron et peint le chemin. Autour du chemin, nous avons peint des champs. Il fallait communiquer avec ses voisins pour que les couleurs raccordent.

Quand c’était sec nous avons rassemblés. Mais tout le monde s’est un peu trompé et le résultat montre que ça ne se reliaient pas vraiment toujours. Pourtant, c’est quand même un beau paysage qui apparait.

DSCN4902

 

 

auteur: Cristiano

 

William Sheller

William Sheller est un chanteur contemporain qui est l’auteur de « Good bye good bye good ». Cette chanson a un rapport avec Jules Verne et David Bowie puisqu’il s’agit d’un voyage dans les airs et on suppose qu’un des deux personnages part on ne sait où (comme le Major Tom). « Où est-ce que tu vas ? » lui demande l’autre.

William Sheller décrit le monde que le personnage ont sous leurs yeux « Tu verras des gens tout en bas qui vont s’lever, nous montrer du doigt, là au-dessus des tours qui les cloisonnent.  On leur f’ra signe de  la main, ou pourra même si tu veux bien, descendre y faire un tour l’idée serait bonne ».

Auteur : Baptiste

Évolution du vocabulaire

Au XIXe siècle, les blancs appelaient les noirs : « nègres ». On le sait car on l’a lu dans Cinq semaines en ballon. Pourtant depuis le premier chapitre de ce roman, Jules Verne essaie de montrer que les hommes blancs ne sont pas supérieurs aux autres hommes  Aujourd’hui, le vocabulaire a évolué : les mots « nègre » et « négro » sont des mots péjoratifs, des insultes, alors que du temps de Jules Verne ces mots étaient communs.

Le mot « nègre » vient de l’Espagnol negro qui veut dire « noir ».

Extrait du chapitre 11 : « Les nègres virent dans ce projet des intentions hostiles à leur religion. Ils se figuraient qu’on en voulait au soleil et à la lune, or ces deux astres sont un objet de vénération pour les populations africaines. » .

Auteurs : Elsa, Enora, Oriane, Léandre (CE2)