L’oeil d’Horus

Les Égyptiens savaient utiliser les nombres plus petits que 1.

L’ œil d’ Horus sert à couper des nombres en deux et encore en deux et encore en deux… Chaque partie de l’œil égyptien représente une fraction.

oeil d'HorusMais lorsqu’on reconstitue une feuille coupée, voilà ce qu’on obtient :

feuille

Il manque un morceau de 1/64 !  feuille 2

Auteur : Maram (CE2)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *