L’hygiène et la santé

En travaillant sur l’hygiène nous avons appris que l’on devait être propre mais il ne faut pas que ce soit une obsession car si l’on se lavait trop cela pourrait provoquer des maladies car notre corps ne formerait pas assez d’anticorps. Des chercheurs ont observé que les enfants vivant dans des fermes ont moins d’allergies car ils sont dans un environnement avec des animaux et des poussières de végétaux.

Les médicaments peuvent être faits à base de moisissure qui sont des champignons. Les champignons décomposent toutes les matières : tous les êtres morts, la matière morte, la nourriture, etc. Un scientifique nommé Alexander Fleming avait mis des bactéries dans une boite, ensuite il l’a oubliée puis il s’est rendu compte qu’un champignon avait poussé dans la boîte. Autour de ce champignon, il n’y avait plus de bactéries : elles étaient détruites. Fleming a ensemencé la totalité de la boite avec ces champignons. C’est grâce à cela qu’ont été découverts les antibiotiques. Ce premier antibiotique est la pénicilline.

fleming

Alexander Fleming (écossais, 1881-1955) a tellement révolutionné la médecine qu’il a un timbre à son effigie.

 

 

Les étapes de la découverte de Fleming

bactérie 1

bactérie 2bactérie 3

D’autres pénicillium

Il existe plusieurs sortes de champignon pencillium, comme le penicillium roquefortis que l’on retrouve dans le roquefort.

800px-Penicillium_roqueforti._makro._II

Aujourd’hui, grâce à la chimie, on peut faire des antibiotiques de synthèse. Ce qu’il faut savoir, c’est que les antibiotiques ne sont pas automatiques ! comme le dit cette campagne. L’État organise des campagnes de publicité pour informer la population du fait que si nous prenons trop d’antibiotiques, les bactéries résisteront aux antibiotiques qui ne seront un jour plus efficaces.

Auteurs : Émilie, Axel, Enzo, Matys, Baptiste (CM2)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *