Le métier Cavalier soigneur/Responsable d’écurie.

 

 

 

 

Fonctions :
– Assure les soins courants aux équidés et veille à leur santé.
– Assure l’entretien des litières et la propreté de l’établissement.
– Participe au débourrage et au travail des équidés.
– Participe à l’accueil des cavaliers et des propriétaires.

Compétence et qualités requise :
– Connaissance du cheval, maitrise de l’équitation et du travail à la longe.
– Qualités relationnelle avec les cavaliers et les propriétaires.
– Bonne condition physique.

– Polyvalence.

Evolution possible :
– Le cavalier soigneur peut évoluer comme groom d’un cavalier de haut niveau ou responsable d’écurie. L’enseignement est accessible mais passe par la formation (BPJEPS ou DEJEPS).

Formation :

– CAPA soigneur d’équidé.
– Bac pro CGEH ou CGEA.

Expérience :
– Aucune expérience n’est nécessaire mais une bonne connaissance du cheval est un atout.

Bon à savoir :
Formation : accessible à partir de la 3ème.
Volume d’emploi : environ 2500 postes, temps partiel fréquent.
Convention collective : convention collective des entreprises équestres.
Salaire : mensuel brut selon la convention collective : 1345 € à 1355 €.

Sujet de presse : Le Brexit

 

 

Le « Brexit » est une abréviation de « British Exit », désignant la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne (UE). Nommée en juillet 2016 et reconduite en juin 2017, c’est la Première ministre Theresa May qui mène les discussions sur la sortie de son pays face à une équipe de négociateurs représentant l’UE.

Lors de sa campagne pour briguer un second mandat de Premier ministre, David Cameron avait promis d’organiser, au plus tard en 2017, un référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l’Union européenne.

Le 8 juin 2017, Theresa May est reconduite dans ses fonctions après la victoire relative du parti conservateur lors d’élections anticipées.

Le métier de la Photographie.

Pour devenir photographe professionnel, il faut bien évidemment passer par une formation ou des études.
Plusieurs possibilités s’offrent alors à vous :
• Un CAP Photo, qui vous permet d’apprendre le métier, sans le pour autant obtenir le BAC pour cela.
• Un BTS Photographie, qui vise à former des techniciens qui maîtrisent la chaine graphique (Retouchage photo, scanner, etc…) et qui sont à même d’exercer des fonctions commerciales.
• L’école des Beaux Arts proposant une spécialité photographie.
Pour une école de Photographie, cela va jusqu’à BAC +5, proposé dans des écoles supérieures publiques depuis BAC +2 (Comme l’Ecole nationale supérieure des arts décoratifs par exemple.)

Pour être photographe professionnel : Il n’y a pas forcément besoin d’un diplôme. La motivation et le talent joue beaucoup aussi.
Mais cela reste un petit plus d’avoir fait des études de Photographie.

Dans le métier de Photographe, il y a :
 Photographe de Presse.

Photographe prestataire.

 Photographe d’Art.

Technicien de laboratoire photo.

 Retoucheur, filtreur.

 

  • Le photographe d’Art se doit d’être créatif et innovant, il retranscrit les paysages, modèles, plats cuisinés […] De manière originale et artistique. C’est l’un des métiers les plus en vue dans le monde de la photographie. En effet, certains s’en sortent très bien, d’autres, pour arrondir leur fin de mois doivent recourir à plusieurs autres systèmes. (Création de blogs, de site web, photo de mariage, reportage, etc.)

 

  • Le photographe prestataire est employé par plusieurs ou par une société/entreprise, il s’occupe des travaux de prises de vues et réalise des reportages, le photographe prestataire peut s’occuper du domaine commercial et relationnel.

 

  • Le photographe de presse, qu’on peux aussi appeler photojournaliste travaille uniquement pour des médias et des agences de presse.

 

  • Le technicien de laboratoire photo réalise des tâches de traitement : Développage photo, tirage, finition. Il travaille sur des machines automatiques, la plupart numériques, pour atteindre ce métier, il faut passer un BTS ou un CAP.

 

  • Le retoucheur modifie le rendu des photographies tandis que le filtreur doit déterminer les erreures, en général il travaille avec le retoucheur.