Métier du Fleuriste

Intermédiaire entre l’horticulteur et le client, le fleuriste, salarié ou artisan, travaille dans le commerce d’agrément. Le fleuriste est amené à remplir des fonctions à la fois techniques, artistiques et commerciales.  Le fleuriste est amené à remplir des fonctions à la fois techniques, artistiques et commerciales. Entretien, arrosage, coupe, nettoyage, préparation, vases, bouquets, compositions, vitrine, fleurs et arbustes en pots sont le quotidien du fleuriste. Cisailles, sécateurs et autres pique-fleurs sont les outils de son art. Le fleuriste doit aussi à sa clientèle le meilleur accueil et des conseils sûr. Le fleuriste doit surtout faire valoir sa créativité en matière de composition florale et de production personnalisée pour satisfaire les demandes de ses clients. Cela peut aller du bouquet offert lors d’un rendez-vous galant à la composition prestigieuse d’une couronne ou d’un décor de table. Le fleuriste exerce traditionnellement dans des magasins ou boutiques mais aussi de plus en plus en libre-service ou en jardinerie.

  • Formation
  • niveau CAP
    – CAP fleuriste : diplôme de référence pour commencer comme  fleuriste,
  • niveau bac
    – Bac pro technicien conseil-vente en produits de jardin,
    – BP (brevet professionnel) fleuriste : s’adresse à des personnes déjà engagées dans la vie active et qui veulent se professionnaliser,
    – BM fleuriste: pour devenir manager ou chef d’entreprise
  • niveau bac + 2
    – BTSA technico-commercial champ professionnel jardin et végétaux d’ornement : responsabilités en distribution et jardinerie

     

  • Le salaire brut mensuel d’un fleuriste salarié débutant titulaire du CAP est de l’ordre du S.M.I.C. (salaire moyen 2 000€). A son compte un fleuriste au commerce bien placé peut dégager des revenus allant jusqu’à 3 500 €.
    Résultat de recherche d'images pour "métier fleuriste"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *