Photographe

Activités au quotidien :

Publicité, édition, presse, industrie : les domaines dans lesquels le photographe peut exploiter son talent ne manquent pas. Technicien de l’image avant tout, il joue avec les contrastes, la lumière, les plans et les effets afin d’exprimer un message.

Que les prises de vue soient réalisées en studio ou en extérieur, le photographe prépare la série photo, repère les lieux et gère la technique. Le jour J, il encadre son équipe constituée au minimum d’un assistant photo, qui s’occupe du matériel, et d’un styliste photo, qui se charge des éléments de mise en scène. Un coiffeur et un maquilleur peuvent l’accompagner s’il prend des clichés de modèles. Les jours suivants, il s’occupe du tirage, sélectionne des clichés, retouche les images et les soumet au client.

Il travaille le plus souvent en free-lance, sur commande, et jongle entre créativité et contraintes commerciales. Son travail requiert sens artistique et connaissance du matériel.

L’assistanat, passage obligé pour les débutants, permet d’acquérir certaines pratiques et de nombreux réflexes qui ne sont pas enseignés dans les écoles, et de se faire des relations. Il y a peu de débouchés.

 

  • Formation nécessaire :

Après le bac

2 ans pour préparer le BTS photographie, suivi de 2 ou 3 ans pour obtenir un diplôme à l’École Louis-Lumière ou à l’École d’Arles (accès directement après le bac dans certaines écoles spécialisées) ; 5 ans pour le diplôme de l’Ensad section photographie ou le DNSEP mention art, en école d’art.

  • Bac plus 2
  • BTS photographe
  • Bac + 3
  • Diplôme d’école privée
  • Photographe

Bac + 5

  • diplôme de l’école nationale supérieure de la photographie d’Arles
  • Diplôme de l’École nationale supérieure Louis-Lumière spécialité photographie
  • Diplôme national supérieur des arts décoratifs (ENSAD)
  • DNSEP Diplôme national supérieur d’expression plastique option art
  • DNSEP Diplôme national supérieur d’expression plastique option communication

Compétences et/ou qualités nécessaires :

La passion, la sensibilité, la patience, la curiosité, la volonté

Salaire :

soit un salaire moyen annuel brut de Salaire annuel brut estimé pour ce poste, incluant les éventuels mois supplémentaires et les primes

35 846 € bruts / an

 

 

 

Petite enfance

 

Activités au quotidien :

Le métier de l’auxiliaire petite enfance consiste à prendre en charge l’enfant bien portant, malade ou handicapé en liaison avec une équipe pluridisciplinaire. Sous la responsabilité d’un(e) directeur ou d’un(e) responsable technique il ou elle répond aux besoins quotidiens de l’enfant par la présence qu’il/elle assure, les soins spécialisés auxquels il/elle participe et aux activités d’éveil qu’il/elle organise. Il/elle veille à leur sécurité et à leur bien-être.

 

  • Formation nécessaire :
  • Diplôme professionnel d’auxiliaire de puériculture DP AP de niveau V
  • Ou du BP JEPS (brevet professionnel de la jeunesse de l’éducation populaire et du sport) de niveau IV

 

Compétences et/ou qualités nécessaires :

  • Respect rigoureux des horaires (prise des repas, repos des nourrissons)
  • Calme et maîtrise de soi
  • Anticiper les comportements et réactions des enfants
  • Travailler en équipe dans le respect du projet d’établissement
  • Connaître les règles élémentaires d’hygiène
  • Connaître les stades de développement de l’enfant
  • Résistance aux bruits (pleurs, cris…)

 

Difficultés de ce métier

Salaire :

Selon l’Observatoire des Salaires en Crèches 2015, le salaire moyen de l’auxiliaire petite enfance est de 1225€. Ce salaire peut évoluer en fonction de l’expérience de la personne, l’écart entre les salaires moyens d’un débutant (moins de 3 ans d’expérience) et un confirmé étant d’environ 50€.

coiffeuse

Activités au quotidien :

Quelques minutes suffisent pour transformer un visage et redonner vie à un cheveu terne. Spécialiste du soin des cheveux, le coiffeur exerce un métier technique (coupe, brushing, permanente, pose de postiche…) qui exige du goût et un certain sens artistique. Styliste-visagiste, le coiffeur peut conseiller une coupe à un client en tenant compte de ses envies, de sa personnalité et de la morphologie de son visage. Il sait aussi l’orienter vers une couleur ou, au contraire, le dissuader. Créatif, le coiffeur n’en est pas moins commerçant. Il se montre aimable, disponible et attentif afin que le client reparte content.

Le métier a ses contraintes. La position debout et les bras levés dissuaderont ceux qui ont des problèmes de dos ou une mauvaise circulation sanguine. Attention aux allergies de peau qu’occasionnent certains produits. Le coiffeur est salarié ou travaille à son compte comme artisan. La concurrence est sévère et les débouchés limités.

 

Formation nécessaire : après la 3éme 2ans de CAP métier de la coiffure éventuellement complété par une MC coiffure coupe couleur (1 an ou après 2 ans) d’expériences professionnelle aux minimum par le BEP coiffure (2 ans) nécessaire pour ouvrir son propre salon 3 ans pour un bac professionnel

 Au CFA de bourges 18000

Au CFA polyvalent   de Marzy 58180

Lycée privée Thérèse Desreumaux à saint – léger- des vignes 58300

 

Compétences et/ou qualités nécessaires

L’une des principales qualités du coiffeur est sa capacité d’écoute. En contact direct avec son client,  . Bien entendu, il peut conseiller et proposer des solutions mais ne doit en aucun cas aller à l’encontre de la volonté du client. , Une parfaite connaissance de la nature des cheveux est indispensable pour mettre en valeur les différentes morphologies de visages. D’autre part, le sens de l’esthétisme est un atout supplémentaire qui peut permettre à un coiffeur d’accroître sa notoriété au sein d’un quartier ou d’une ville. Pour exercer le métier de coiffeur, il faut nécessairement aimer le contact avec les gens pour pratiquer ce métier. Enfin, la pratique de cette profession suppose une bonne condition physique puisque le coiffeur passe de longues heures debout.

 

Difficultés de ce métier : être debout, souvent les bras lever, allergies de peau avec certains produits

Salaire :

1521 BRUT

Le salaire apprenti : contrat d’apprentissage

Moins de 18 ans 18 à 20 ans
1ère année 410,7 € (27% SMIC)   654,1 € (43% SMIC)
2ème année 593,3 € (39% SMIC)   775,8 € (51% SMIC)
3ème année 836,7 € (55% SMIC)   1019,2 € (67% SMIC)

Salaire brut mensuel d’un débutant :

1430 €

Toiletteur d’animaux

Activités au quotidien :

Le toiletteur d’animaux / la toiletteuse d’animaux baigne, peigne, tond et épile des animaux de compagnie (chiens et chats) de toutes races suivant les standards en vigueur ou le désir des clients.

Il utilise les shampooings et produits antiparasites ou antipuces adaptés à chaque cas. Il veille à la propreté et à l’hygiène du matériel et du salon de toilettage. Il assure également l’accueil des clients, prépare les dossiers et répond au téléphone.

Le toiletteur vend également des produits de soins et alimentaires ainsi que des accessoires.

Le toiletteur exerce dans un salon de toilettage.

Le métier de toiletteur d’animaux demande robustesse, bon équilibre nerveux, sympathie pour les animaux, fermeté et douceur. Contre-indication : allergie au poil.

L’activité exige une station debout fréquente et une certaine force physique pour porter, déplacer ou immobiliser les animaux. Les horaires sont réguliers. Le toiletteur doit respecter des règles d’hygiène et de sécurité.

Le port d’un vêtement professionnel est le plus souvent une nécessité.

  • Formation nécessaire :

Après la 3e

2 ans pour préparer un certificat de toiletteur canin (seule certification reconnue par l’État et préparée dans 9 centres de formation agréés).

CAP ou équivalent

 

Compétences et/ou qualités nécessaires :

Concurrentiel, dynamique investi,

Salaire

Salaire net mensuel: 1 553 € nets / mois         (à plein temps) 

Bénévolat aux restos du cœur

C’est quoi l’économie sociale et solidaire

L’économie sociale ou économie sociale et solidaire (ESS) désigne la branche de l’économie regroupant les organisations privées (entreprises, coopératives, associations, mutuelles ou fondations) qui cherchent à relier activité économique et équité sociale.

Du commerce équitable à l’épargne solidaire, en passant par les innovations sociales dans le champ de la protection de l’environnement, de la lutte contre l’exclusion, de la santé ou de l’égalité des chances, l’ESS apporte une réponse à de nombreux enjeux de société contemporains.

Cette année tous les Jeudis ,  je vais à l’association » les restos du cœur « . Le local est situé 31 rue des tailles à Nevers. Est ouvert tous les jours de 9h00 à 12h00 et de 13h30 à 19h30. Il y a deux salariés , toutes les autres personnes sont bénévoles.

A quoi sert cette association ?

Elle vient en aide aux personnes démunies en distribuant  GRATUITEMENT du linge, des produits bébé, des produits alimentaires, des produits d’hygiène.

Que fait t-on aux restos du cœur ?

Le matin de 9h30 à 10h30 nous attendons l’arrivée des camions  alimentaires.

De 10h30 à 12h00  rangements des marchandises livrées.

Pause

A partir de 13h30 accueil des personnes par petits groupes, prises de rdv, distribution des marchandises en fonction du nombre de personnes dans la famille. Reconditionnement des marchandises.

Pause en milieu d’après-midi.

J’y vais  aussi les samedis à titre personnel et je trouve que l’ambiance est très bonne.

Les restos du cœur relèvent de l’ économie sociale et solidaire (ESS)

C’est quoi l’économie sociale et solidaire

L’économie sociale ou économie sociale et solidaire (ESS) désigne la branche de l’économie regroupant les organisations privées (entreprises, coopératives, associations, mutuelles ou fondations) qui cherchent à relier activité économique et équité sociale.

 

Le retour de la MLDS Jean Rostand Nevers

Bonjour à toute et tous ,

Nous voici de retour à la MLDS du lycée Jean Rostand de Nevers dans des nouveau locaux tout neufs tout beaux …

PETIT RAPPEL : Où est Nevers?

à 2 heures au Sud de Paris

 

PETITS RAPPELS : Visuels du lycée Jean Rostand ( l’entrée et le logo )

l’entrée du lycée Jean Rostand NEVERS

Voici notre nouvel emploi du temps :

Ce ne sont pas des cours comme en classe. Nous travaillons en projets en :

  • Arts Appliqués
  • Français
  • Anglais
  • Histoire /Géo
  • Enseignements Professionnels: aide à la recherche de stages
  • Sports
  • Stages image ,estime de soi
  • Maths
  • Des temps de travail en autonomie

Le projet retenu pour cette année est l’obtention du label « éco-lycée ». (Nous y reviendrons plus tard)

Des périodes de stages sont prévues

– Du 18 Novembre au 30 Novembre 2019

– Du 03 Février au 15 Février 2020

– Du 30 Mars au 11 Avril 2020

– Du 25 Mai au 05 Juin 2020

Visite du Lycée Pierre-Gilles de Gennes

Nous avons visité, avec la classe de 3ème prépa-pro, le Lycée professionnel Pierre-Gilles de Gennes à Cosne-sur-Loire.

Le lycée propose les formations suivantes :

-BAC pro CSR (Commercialisation et services en restauration.)

-BAC pro MEI (Maintenance des équipements industriels)

-BAC pro Cuisine

-CAP Cuisine

-CAP MMPJ (Maintenance de matériel option : Matériels de Parc et Jardins)

-CAP EVS : Employé de Vente spécialisé Option B

-BAC pro Vente

-BAC pro PCE (Procédé de la Chimie, de l’Eau)

-BAC pro Commerce

-BAC pro ELEEC (Électrotechnique, énergie, équipements communicants)

Dans les ateliers, le port de la blouse est obligatoire!

Voici l’un des appareils utilisés.

Voici les cuisines reliées au restaurant pédagogique.

 

L’histoire d’Anne Frank en une visite.

Devoir de Mémoire.

Le mardi 28 mai 2019 après-midi, nous sommes allés aux archives départementales de la Nièvre afin de découvrir la vie d’Anne Frank.

 

Anne Frank, jeune fille de religion juive, vivait avec sa famille en Allemagne.

Pour fuir la montée du nazisme, son père, qui exerce le métier de banquier décide de quitter l’Allemagne pour les Pays-Bas.

Arrivé à Amsterdam, il crée sa propre entreprise dans le domaine de la confiture en fabriquant de la Pictine.

Malheureusement, les allemands envahissent les Pays-Bas.

Afin d’échapper aux rafles, la famille Frank part se réfugier dans l’annexe de l’entreprise de Monsieur Otto Frank.

 

Ils y ont vécu durant deux années à huit, dans des conditions très compliquées :

  • La journée, ils ne devaient pas faire de bruit sous peine d’être repérés.
  • Certains des employés de monsieur Frank, en qui ils avaient toute confiance, faisaient les courses.
  • Toute la journée, ils s’ennuyaient.
  • Anne Frank, pour éviter l’ennui, écrivait sur son journal.
  • Elle y écrivait ses journées au quotidien.
  • Concernant l’hygiène, ils ne pouvaient pas aller aux toilettes comme bon leur semblait.
  • Parfois, il y avait des frictions entre les personnes du fait de la promiscuité.
  • Ils dormaient à plusieurs dans une même chambre.

 

Au bout de deux ans, une personne inconnue les a dénoncés.

Ils ont été arrêtés et déportés dans des camps de concentration.

Sur les huit personnes arrêtées, seul Otto Frank a survécu.

Le journal d’Anne a été retrouvé et son père a donc décidé de le faire publier en mémoire de sa fille.

 

Cela nous a permis de prendre conscience que cette période de l’histoire était horrible et cruelle et que notre vie n’est pas si désagréable.

Pièce de Théatre : Géhenne

Nous avons eu la chance d’assister à un spectacle :  Géhenne.

Géhenne, c’est l’enfer, c’est la perpétuité requise pour Ismaël après avoir prémédité un attentat dans une école causant de nombreux morts et blessés.

Dans cet attentat, il perdra ses jambes…

 

Cette pièce de théâtre fait suite au spectacle Djihad, deuxième pan d’une trilogie consacrée au radicalisme.

Ismaël Saidi en est l’auteur, l’un des acteurs et le metteur en scène.

C’est un voyage dans un monde où l’antisémitisme, la haine de l’autre, l’intolérance religieuse, le racisme, la violence laisse subitement la place à quelque chose de nouveau : l’amitié, l’amour et la douleur.

Il est mis face à ses contradictions.