Archives par mot-clé : Projet « Les Bleuets »

Références artistiques

Les Artistes Tom Piper et Paul Cummings ont réalisé en 2014, une œuvre éphémère
The Tower Poppies à la tour de Londres.

Cette installation commémorative et participative a rendu hommage aux 888 246
victimes Britanniques par la création et la mise en scène de 888 246 coquelicots rouges
en céramique plantés dans le sol, débordant d’une fenêtre ou surplombant un passage extérieur.

Les Artistes Andy Moss et Jamie Wardley ont organisé une œuvre éphémère
avec l’aide de volontaires les 9 000 Tombés le 21 septembre 2013.

L’événement, qui faisait partie du Jour de Paix International, a été organisé
pour commémorer  les citoyens britanniques,  allemands, canadiens et américains
qui ont perdu leurs vies sur le Jour J.  sur la plage d’Arromanches en Normandie.

Les corps ont été dessinés dans le sable avec des pochoirs qui ont été balayés par la marée montante en fin de   journée.

 

 

Les Bleuets, c’est quoi ?

Nous sommes les classes de 3e Prépa Pro du lycée Clos Maire de Beaune
et nous travaillons sur le projet « Les Bleuets » (EPI).

L’objectif de ce projet est de créer un mémorial pour célébrer les soldats beaunois
qui sont morts sur le champ de bataille pendant la Guerre 1914-1918.

Ce projet s’inscrit dans la cadre du Centenaire de la Guerre 1914-1918 
et nous avons travaillé avec de nombreux professeurs :
– Mme Guillen (HG et Français),

– Mme Collard (Arts Plastiques),

– Mme Mazué (Professeur-Documentaliste),

– M. Grasset (Mathématiques),

– Mme Naudin (Anglais).

Ce blog raconte les différentes phases et travaux de ce projet qui ont été photographiés
et  filmés.

N’hésitez pas à suivre l’évolution et à laisser vos commentaires.

Le mémorial « Les Bleuets »

La fabrication du mémorial a commencé en 2017 et sera achevée pour le 11 novembre 2018.

Le projet s’est déroulé en plusieurs phases :

  • Fabrication des bleuets :  On a récupéré des  bouteilles en plastique pour découper les fonds qui ont été peints en bleu. Les fleurs vont ensuite être fixées sur une plaque de polystyrène verte. Chaque bleuet représente un soldat, soit 471 bleuets.
  • Etude et visite du Monument aux Morts de Beaune et séance de travail aux Archives de Beaune.
  • Visite de l’Allée Paul Day à l’espace culturel « La lanterne magique » de Beaune et étude de la frise en terre cuite de la Bataille d’Angleterre.
  • Egalement une sortie au théâtre pour voir  la pièce de théâtre « La Fleur au fusil » de François Bourcier.
  • Taille de pierre : les élèves ont gravé  sur la pierre les mentions « 1914 » et « 1918 » et « Guerre mondiale », « Centenaire », un  poilu et d’autres symboles. Plusieurs séances de taille et gravure sur pierre ont été effectuées avec Pauline Augras,  tailleur  de pierre.

Le projet 

Nous avons travaillé en groupe. Nous avons fait plusieurs sorties qui vous sont décrites dans ce blog et nous avons également découvert des techniques, la taille et la gravure sur pierre et différents métiers, comme sculpteur, tailleur de pierre et archiviste.

Nous avons également rédigé les articles de ce blog au CDI avec l’aide de notre professeur d’Arts Plastiques et de la Documentaliste.

Pourquoi « Les Bleuets » ?

Le bleuet a été la seule fleur qui a continué à pousser sur la terre ravagée par les tranchées et les bombardements.
Ces fleurs étaient la seule note colorée dans la boue des tranchées et le seul témoignage de la vie.

Pendant la Guerre 1914-1918, les bleuets étaient les jeunes soldats qui sont arrivés sur le front en 1915. Cette fleur, présente sur les champs de bataille, rappelle la couleur des uniformes des Poilus.

Le Bleuet français, fleur du souvenir. C. TRUONG-NGOC

Aujourd’hui le bleuet de France est une petite fleur en tissu qui est vendue sur la voie publique le 8 mai et le 11 novembre. Les sommes récoltées sont versées à l‘Oeuvre nationale des Bleuets de France et servent à aider les plus en difficulté, à savoir les blessés de la guerre, les pupilles de la nation et les victimes du terrorisme.

Le bleuet est donc le symbole de la mémoire envers les anciens combattants,
les victimes de guerre, d’attentats,  les veuves et les orphelins de la guerre.