Archives pour la catégorie Équipe pédagogique & éducative 2016/17

Nathalie Petit Gallet – Professeur de Lettres Modernes

Tenter de trouver les mots justes. Tenter de faire résonner les mots des Justes.

Associer cette année les pratiques théâtrales au projet matricule, c’est permettre de questionner encore et toujours notre capacité à dire, à transmettre une histoire, notre histoire ; occuper physiquement un espace, un lieu pour activer une prise de conscience, pour s’emparer d’une volonté.  Le théâtre comme une distance qui permettrait de mieux réaliser, se réaliser peut-être, mais surtout comme un engagement, une recherche de justesse.

Les rencontres, la qualité des échanges,  les réflexions soulevées par ce projet, de l’intérêt formidable qu’il suscite jusqu’aux préoccupations très actuelles qu’il soulève, tout contribue à entretenir un esprit de créativité, une place que l’on doit préserver, un air qu’il est tellement important de continuer à se donner, de continuer à respirer.

« Les mots justes, trouvés au bon moment, sont de l’action », Hannah Arendt.

Nathalie Petit Gallet – Professeur de Lettres Modernes

Catherine Girbig – Professeur d’allemand

L’idée du projet Matricule 35494 est née au printemps, d’abord au détour de conversations avec Chantal Clergue, relayées par des discussions avec d´autres membres de l’équipe qui s’est constituée peu à peu… Elle a mûri cet été, s’est ficelée grâce au travail de cette équipe solide et bariolée, à nos lectures, à nos idées, à nos spécialités respectives, pour finalement trouver une belle résonance lors de la présentation aux élèves le 15 septembre dernier et se concrétiser dans ce blog qui permet à chacun de communiquer aux autres l’avancée de ses recherches personnelles.  Continuer la lecture de Catherine Girbig – Professeur d’allemand 

Chantal Clergue – Conseillère principale d’éducation

L’histoire de la Prat’s est intimement liée à celle de Marie-Louise Zimberlin, professeure engagée, arrêtée en plein cours le 15 février 1944 et déportée. Oui, le destin de cette femme refusant de s’enfuir le 14 février pour protéger ses élèves et ses collègues, partageant encore son pain avec les plus faibles dans sa baraque à Ravensbrück et attendant, au printemps 1945, de toucher le sol français pour s’éteindre, m’a toujours touchée. Continuer la lecture de Chantal Clergue – Conseillère principale d’éducation 

Christelle Chauvot – Professeur documentaliste

La question de la transmission est centrale dans ma vie professionnelle tout autant que personnelle. En tant qu’enseignante, je suis perpétuellement confrontée à cette (trans)mission : comment contribuer à faire de nos lycéens des citoyens capables de s’adapter au monde dans lequel nous vivons  tout en le faisant évoluer ? En tant que mère, je suis obsédée par le désir de transmettre à mes enfants les valeurs que je considère comme essentielles à leur construction d’être humain.

Le projet « Matricule 35494 : Mémoire et Responsabilités » est au cœur de cette question, et  me permet d’accompagner les lycéens dans un voyage vers un passé douloureux, de partager leurs lectures, leurs émotions, leurs interrogations. Il me permet également d’espérer que cette jeunesse soit vigilante face à la montée des nationalismes et aux replis des peuples sur eux-mêmes, pour ne pas reproduire les terribles erreurs du passé…

Christelle Chauvot – Professeur documentaliste

Frédérique Boissard – Professeur de philosophie

J’enseigne la philosophie pour laquelle Auschwitz constitue un élément de réflexion essentiel et récurrent. Il s’agit d’abord d’une expérience à laquelle se heurte la pensée parce qu’elle a fondamentalement ébranlé nos représentations morales et nous interroge sur notre humanité. Auschwitz constitue aussi un obstacle pour la pensée parce qu’il nous est très difficile de nous représenter et de nommer ce qui s’y est passé. Dans le même temps, l’extermination menée par le régime nazi a, par son caractère exceptionnel, mobilisé une quantité gigantesque de réflexions et de publications. Ces deux éléments mis bout à bout font qu’il nous est souvent difficile de mener une authentique réflexion sur ce sujet et d’aller au-delà de ce qui relève du simple cliché. Continuer la lecture de Frédérique Boissard – Professeur de philosophie 

Boris Colin – Professeur d’histoire – géographie

Ce projet est une belle initiative. Aborder le sujet de la shoah avec les élèves en sortant du cours d’Histoire classique en leur confiant le soin de faire leur démarche me parait judicieux. En effet, les élèves s’approprient réellement leur sujet par leurs recherches et par la manière dont ils ont décidé de les restituer. Au final cela permet aux élèves de se constituer des connaissances historiques mais aussi une mémoire. Continuer la lecture de Boris Colin – Professeur d’histoire – géographie