Archives pour la catégorie Élèves 2016/17

Nathan Schneider

Salutations à vous, je me prénomme Nathan Schneider. Je suis actuellement en classe de 1ère option Sciences de l’Ingénieur au lycée la Prat’s, où je suis par ailleurs élève interne. Ma professeure d’Allemand Mme Girbig m’a proposé de participer au projet Matricule 35 494 et j’ai bien évidemment accepté. Je suis assez intéressé par ce projet ; l’année précédente je n’ai pas pu y prendre part, ayant réagi trop tard et n’ayant pas eu la motivation nécessaire. Cette année, je suis bien davantage inscrit dans une optique de travail, j’ai donc la motivation nécessaire pour participer au projet cette fois-ci et j’ai d’ores et déjà des idées d’éléments à apporter à cette initiative.

Arthur Doré

Je m’appelle Arthur Doré, j’ai 17 ans et je suis élève de Terminale S (SI) au lycée. Ayant suivi attentivement le projet Matricule l’année dernière, j’ai décidé d’y prendre part cette année.

L’Histoire, avec un grand H — celle qui nous plonge au cœur d’une époque dont la pensée nous est insaisissable — m’a toujours passionné, intrigué ou horrifié ; et tout particulièrement l’histoire du XXème siècle, celui de la terreur des guerres et de la déraison des thèses fascistes, celui de la révolution industrielle et de son utilisation à des fins d’extermination. Il est du devoir des jeunes générations de rendre au passé ce qui lui appartient, et nous essayerons, à travers le projet Matricule, d’incarner au mieux ce devoir, afin de construire notre futur sur une terre stable, en évitant de s’appuyer sur les marécages de l’obscurantisme.

Matricule n°35 494. Aucun nom, aucune humanité. C’est ce qu’il avait fait d’elle. Plus une femme, plus une professeur aimante, plus une résistante : un matricule. Rendons son nom à Marie-Louise Zimberlin.

Gauthier Mauche

Je m’appelle Gauthier MAUCHE, j’ai 18 ans et je suis actuellement en seconde.

Lorsque j’ai entendu parler du projet matricule, j’ai tout de suite accroché à son contexte historique qui façonne notre mémoire d’aujourd’hui.

En effet les déportations font grandement partie de la seconde Guerre mondiale. Le projet de cette année ma très vite plu.

Ma motivation est là pour apporter des idées nouvelles et prolonger la vie de cette aventure qui permet aussi  de rendre un nouvel hommage à tous ces héros de notre passé.

 

Adrien Rastello

Je m’appelle Adrien Rastello, j’ai 14 ans, je suis en première SI et je participe au projet Matricule. J’ai eu envie de participer au projet parce que je suis à la fois passionné de théâtre et que le projet Matricule inclut des activités théâtrales. Je pense aussi nécessaire le fait de se remémorer les gens qui étaient là pendant la seconde Guerre mondiale et qui ont souffert et se sont battus pour nos valeurs. Ce sont toutes ces choses qui me donnent envie d’en apprendre plus et de prendre part à ce projet.

Thomas Loisier

Je me nomme Thomas Loisier, je suis membre du projet matricule depuis cette année. Je suis âgée de 15 ans et j’habite dans une petite commune près de Cluny. J’ai voulu faire partie de ce projet car j’ai une réelle passion pour l’histoire, j’aime également écrire, même si mes fautes d’orthographe restent fréquentes, je ne lis pas forcément très régulièrement. J’ai toutefois un ouvrage favoris, « Le meilleur des mondes » d’Aldous Huxley. Mes activités préférées sont les échecs, le football, le ping-pong et un peu le dessin. J’espère que ce petit texte vous a permis d’en apprendre plus sur moi, sur mes passions et sur mes motivations d’être dans ce projet.

Marie Jaquemin

Je m’appelle Marie Jaquemin, j’ai 16 ans et je suis en première ES.

Très enthousiaste à l’idée de participer au projet Matricule, j’espère apprendre beaucoup de cette expérience qui sera pour sûr très enrichissante. Étant en section économique et sociale, l’Histoire revêt pour moi une importance toute particulière puisqu’il ne faut jamais oublier de la relier au présent : apprendre des erreurs du passé afin de construire un monde et une société plus juste. En effet, l’Histoire et tout particulièrement la Seconde Guerre Mondiale me passionnent. Continuer la lecture de Marie Jaquemin 

Allan Decoudu

Je m’appelle Allan Decoudu, j’ai 15 ans et je suis actuellement en seconde. Dés que j’ai entendu parler de ce projet, j’ai voulu y participer, pour plusieurs raisons. Premièrement parce que je suis un passionné d’histoire depuis des années et deuxièmement parce que je trouve que le projet est une bonne opportunité pour partir visiter des monuments ou des lieux en rapport avec la deuxième Guerre mondiale et la Shoah. Je pense aussi qu’il est important que l’on se remémore le passé en particulier la déportation, pour qu’on ne refasse plus jamais cette horreur inhumaine.

Claire Weymuller

Weymuller_Claire (1)Je me présente, Claire Weymuller, je suis en seconde.
J’ai toujours été passionnée par l’histoire surtout quand elle est transmise de manière concrète. Je n’ai donc pas hésité à m’investir dans ce projet. Savoir que tant de choses se sont passées ici me donne envie d’en apprendre plus.

Marie Lévêque

Je suis depuis toute petite très intéressée par l’histoire et plus particulièrement par la période 1939-1945. La déportation, depuis toujours intriguée, fascinée…J’ai lu beaucoup de témoignages comme Si c’est un homme de Primo Levi  ou dernièrement Ravensbruck de Germaine Tillon mais également vu beaucoup de films, de documentaires. Ces œuvres constituent  seulement des reconstitutions. J’ai également participé au concours de la Résistance et de la Déportation, qui avait été pour moi une très belle expérience où j’avais pu rencontrer de nombreuses personnes impliquées dans le devoir de mémoire. C’est pour cela que je souhaite participer à ce voyage. J’ai envie de voir le plus grand camp de concentration et d’extermination de l’histoire. On m’a dit «  qu’on ne sortait pas indemne lorsqu’on commençait à s’intéresser à tout ça ». « Ca ». Je veux pouvoir mettre des images et des sensations sur des mots. En conclusion, ce voyage est comme un aboutissement à tout ce que j’ai pu « entrevoir » de la déportation.

Mon sujet de recherche : L’Etude d’une famille juive pendant la guerre de 39-45.

J’ai déjà rencontré un représentant de cette famille, la famille Levy-Neumand. Une famille désormais au nombre de 1500. Une famille et des destins très différents, des réactions très différentes face aux persécutions. Certains ont fui durant toute la guerre, d’autres ont été déportés.  Je compte rencontrer d’autres membres de cette famille pour nourrir ma recherche. J’ai déjà eu un entretien avec un membre de cette famille qui a échappé à la déportation et m’a exposé l’histoire de sa famille. Un entretien très constructif qui débouchera sur beaucoup d’autres je l’espère. Un entretien qui s’est terminé par une question qui m’a été posée : Définie la déportation en un mot. J’en ai été incapable, un mot c’était très peu pas assez fort et représentatif. Et bien, M. Levy Neumand m’a répondu : «  La Honte ». La déportation est une chose honteuse que les gens ont faite sans honte.

Louise Goujon

Je m’appelle Louise Goujon, je suis en seconde 1.

J’ai tout de suite été intéressée par le projet matricule 35949 car il me permet de découvrir des histoires et des destins extraordinaires, proches de chez nous et qui nous permettent d’entretenir la mémoire collective.

Cloé Fougerard

Je m’appelle Cloé FOUGERARD,  j’ai 15 ans et je suis actuellement en classe de seconde 6 au lycée La Prat’s à Cluny.

J’aimerais beaucoup participer au voyage à Auschwitz car le sujet m’intéresse énormément ; j’ai étudié ce sujet l’année dernière et je m’y suis beaucoup intéressée. De plus mon arrière grand père m’a raconté beaucoup de choses sur cette guerre car il a été déporté en Autriche en tant que travailleur forcé  dans une ferme ; j’en ai donc appris plus à ce sujet et cela m’a permis d’éveiller davantage ma curiosité

Je travaille avec Adélie TERRIER sur le film « La liste de Schindler ».

Cédric Douard

Je m’appelle Cédric DOUARD et j’ai 16 ans. Je suis un grand passionné d’histoire et plus particulièrement de la période de la Seconde Guerre Mondiale. C’est pourquoi je pose ma candidature avec une grande motivation pour participer au projet Matricule, avec le thème du « Lycée La Prat’s dans les années 40 et lors de la Seconde Guerre Mondiale ». Ce projet serait l’occasion pour moi d’enrichir mes connaissances sur cette période sombre de notre histoire mais aussi de rendre hommage aux millions de personnes disparues pendant cette époque, en pratiquant le devoir de mémoire.

Marin Aujogues

Je m’appelle Marin Aujogues, j’ai seize ans et je suis en Première Scientifique. Je participe à ce projet car je suis passionné d’histoire et j’ai été très touché par les témoignages et films qui relatent cette période.

Pour moi, il est important de comprendre les mécanismes qui ont conduit à une telle barbarie et de participer au devoir de mémoire pour éviter que de telles atrocités ne se reproduisent.