Archives pour la catégorie Ambassadeurs de la mémoire

[Séminaire] Vendredi 27 janvier 2017 : PARIS

10.45 : Découverte du Mémorial des martyrs de la Déportation 
11.20: Cortège vers le Mémorial de la Shoah de Paris 
12.30 : Cérémonie de remise des diplômes des ambassadeurs en présence de la Ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, madame Najat Vallaud-Belkacem. Remise des insignes de commandeur de l’Ordre des Palmes académiques à messieurs Alexandre Halaunbrenner et Nicolas Roth.
14.15 : Projection du film « Un sac de billes » et échange avec monsieur Joseph Joffo
18.30 : Ravivage de la flamme à l’Arc de triomphe

27 janvier, lieu de mémoire au Chambon-sur-Lignon

Programme :

11H : début de la cérémonie

Discours de M. jean-Michel Eyraud, conseiller municipal du Chambon-sur-Lignon

Discours de Mme Christine Hacques, Sous-Préfète d’Yssingeaux

Discours de M Philippe Diry, proviseur du lycée La Prat’s, Cluny

Cérémonie d’hommage proposée par les Ambassadeurs de la Mémoire du lycée de Cluny : « Marie-Louise et Dora, destins croisés »

Verre de l’amitié proposé par la commune du Chambon-sur-Lignon

[Ambassadeurs] Éva, Kevin, Ilham et Raphaël, passeurs de mémoire de la Shoah – Le Figaro

REPORTAGE – À l’occasion de la journée de la mémoire des génocides, des élèves de 14 collèges et lycées sont réunis à Paris. Quatre d’entre eux racontent leur vision de leur nouveau rôle d’«ambassadeurs de la mémoire».

Source : Éva, Kevin, Ilham et Raphaël, passeurs de mémoire de la Shoah

[Justes] Le Plateau expliqué à un petit frère – Louise Goujon

lieu_de_memoire_chambon_sur_lignon_1– C’est quoi le truc où tu es allée avec ton lycée ?

– Le Chambon-sur-Lignon

– Qu’est-ce que t’es allée faire là-bas ?

– Bah en fait je t’explique : tu sais que pendant la Seconde Guerre mondiale les nazis déportaient les Juifs ? Et bien, au Chambon et les villages des alentours, -ça s’appelle le Plateau- les habitants ont caché beaucoup de Juifs : des hommes, des femmes, des enfants. Ils ont aussi organisé des passages vers la Suisse -zone neutre- et où l’on pouvait donc se cacher. Continuer la lecture de [Justes] Le Plateau expliqué à un petit frère – Louise Goujon 

[Portrait] Oscar Rosowsky, le faussaire du Plateau – Allan Decoudu

Oscar Rosowsky, Juif d’origine russe, est né à Berlin en 1923.

Sa famille emménage à Nice en 1933 pour échapper à la montée du nazisme en Allemagne. C’est là qu’il suit des études secondaires. Puis, ne pouvant pas faire d’études supérieures pour des raisons financières mais aussi à cause des lois antisémites promulguées par Vichy, il est engagé en tant qu’apprenti par un artisan du nom de Septembre qui répare des machines à écrire. A Nice, à cette époque, personne ne se doutait que des camps, même d’internement en France, pouvaient exister, preuve que la censure était extrêmement présente. Continuer la lecture de [Portrait] Oscar Rosowsky, le faussaire du Plateau – Allan Decoudu 

[Portrait] La résistante Gisèle PROBST – Cloé Fougerard

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Gisèle Probst – Photo de Marie Rameau

Sur cette photo de Marie Rameau [1], Gisèle porte sa robe rayée de déportation. On aperçoit son visage fermé, triste. On peut le comprendre : interposer cette robe entre elle et l’appareil doit être très dur. Continuer la lecture de [Portrait] La résistante Gisèle PROBST – Cloé Fougerard 

[Portrait] Madeleine Dreyfus, une mère pour tous – Adrien Rastello

Madeleine Dreyfus fait partie de ces grandes figures féminines qui ont pris part à la résistance en faisant l’impossible pour protéger les autres.

Avant la guerre 
Madeleine Dreyfus -née Kahn- en 1909 en Alsace, est d’origine juive. Elle commence par suivre des études de secrétaire puis elle s’intéresse à des cours d’éducation nouvelle et de psychologie. Elle épouse en 1933 Robert Dreyfus et vient s’installer à Paris. Elle apprécie particulièrement de s’occuper des enfants mais en 1940, elle est obligée de quitter son poste d’institutrice avec la mise en place des lois antijuives alors qu’elle ne l’occupait que depuis dix mois. Avec l’instauration des lois de Vichy en 1941, la famille quitte Paris clandestinement, pour rejoindre Lyon. Continuer la lecture de [Portrait] Madeleine Dreyfus, une mère pour tous – Adrien Rastello