[Convoi 77] • 3/4 • Conclusion – Cloé Fougerard & Thomas Loisier

Sur les 1374 Juifs luxembourgeois qui s’étaient réfugiés en France, 475 au moins ont été déportés et seulement 20% ont survécu à la déportation et « au moment de la libération, la communauté juive au Luxembourg avait pratiquement cessé d’exister. Suite aux mouvements de fuite, à l’émigration forcée et aux déportations effectuées par l’occupant, le nombre de Juifs avait passé de 3 907 en mai 1940 à seulement 70 en septembre 1944. (…) La Shoah avait profondément marqué l’évolution démographique de la population juive. En 1947, seulement 870 Juifs étaient recensés au Luxembourg[1]. »

L’arrêté du 7 septembre 2016[2] portant apposition de la mention « Mort en déportation » sur l’acte ou jugement déclaratif de décès de Marcel Handzel reconnaîtra qu’il est bien décédé à Auschwitz en août 1944.

Raymond et Simone Burtin, Thomas Loisier, Cloé Fougerard, 22 mars 2017, Sancé. Photo : F. Loreaud

À Sancé, Raymond Burtin ignorait, depuis 1944, le sort de son copain d’école.


[1] https://www.gouvernement.lu/844206/rapport_final.pdf p. 13-15.
[2] JORF n°0240 du 14 octobre 2016, texte n° 57. https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000033234895&categorieLien=id

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *