[Poésie] René-Guy Cadou – Ravensbrück

À Ravensbrück en Allemagne
On torture on brûle les femmes

On leur a coupé les cheveux
Qui donnaient la lumière au monde

On les a couvertes de honte
Mais leur amour vaut ce qu’il veut

La nuit le gel tombent sur elles
La main qui porte son couteau

Elles voient des amis fidèles
Cachés dans les plis d’un drapeau

Elles voient. Le bourreau qui veille
A peur soudain de ces regards

Elles sont loin dans le soleil
Et ont espoir en notre espoir.

René-Guy Cadou – « Poésie la vie entière » – 1965, et « La Résistance et ses poètes » – éditions Pierre Seghers, 1974)

1 réflexion sur « [Poésie] René-Guy Cadou – Ravensbrück »

  1. je m’interroge: qu’est-ce qui a poussé ces humains engagés à sacrifier leur intérêt personnel immédiat et leur sécurité, pour offrir de leur énergie, du temps et des ressources à …? à quoi, à qui donc ? d’autres humains dont ils avaient reconnu la détresse? Un idéal? des convictions fondées sur la raison?
    j’ai quitté l’adolescence depuis bien longtemps, mais je reste admirative quand je reçois ces témoignages dont vous vous êtes faits messagers; certains de ces résistants étaient encore ados quand ils ont posé ces actes, ont-ils été poussés seulement par l’impulsivité de leur jeunesse? qu’est-ce qui les a fait passer à l’acte?

Répondre à Bockstael Naima Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *