Voyage d’étude en Pologne – Antoine Schott

La célèbre entrée du camp de concentration avec cette phrase « Arbeit Macht Frei », « le travail rend libre »

Le lundi, nous étions à Auschwitz, le matin, nous nous sommes rendus dans le camp de concentration, et nous sommes passés par cette célèbre entrée . Ce fut une visite très dure, car nous avons vu des éléments très touchants comme les cheveux des victimes, on a pu également voir une multitude d’objets que les déportés devaient laisser à leur arrivée.

On a observé des photos bouleversantes, où on voit des survivants après leurs déportations et cela nous permet de nous rendre compte que la bêtise et l’horreur humaine n’a malheureusement pas de limite. D’avoir eu l’occasion de visiter un camp de concentration est une chance puisque cela nous permet de  prendre conscience des horreurs qui ont été faites dans le passé, et de faire en sorte que cela ne se reproduise plus. Lors de la visite, nous avons pris une grande « claque », même si on s’était préparé à cela, on ne pensait pas voir autant d’atrocités, de plus le fait de se dire que nous sommes dans un lieu qui a connu tant de violence, de haine nous rend d’une certaine manière assez mal à l’aise. D’autant plus de voir toutes les personnes qui nous entourent être aussi tristes que nous, ne nous aide pas à nous sentir mieux.

L’après midi, nous avons vu le camps d’extermination, cette visite fut entre guillemets moins dure car c’est un espace où il y a beaucoup plus de verdure, mais ce fut également une visite très touchante, car dans cet endroit il y a eu beaucoup plus d’atrocités, et le fait de voir les fours crématoires nous fait voir la violence perpétuée par les nazis, une violence à l’état pur.

Mardi matin, nous avons eu la chance de visiter l’usine d’Oskar Schinler, cette visite montre de manière très explicite la vie à Cracovie sous la Seconde Guerre Mondiale, et on s’aperçoit que cette ville a été beaucoup touchée par la guerre. On ne peut également qu’être ému par le combat mené par Oskar Schinler sous l’Occupation allemande.

1 réflexion sur « Voyage d’étude en Pologne – Antoine Schott »

  1. Hallo Antoine, das ist ein Text, der die Atmosphäre sehr gut beschreibt!
    Viele Grüße auch an alle anderen, die so tolle Texte und Gedichte schreiben oder tolle Zeichnungen machen. Sehr eindrucksvoll!
    (C’est un texte qui décrit très bien l’atmosphère.
    Mais aussi mes amitiés à tous les participants qui écrivent d’excellents textes et poèmes et font d’excellents dessins. Très impressionant !)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *