Auschwitz – Personne n’en ressort indemne – Pauline Tanguy

Je ne sais pas par où commencer, ni comment mettre des mots sur ce que nous avons pu voir  dans cet endroit d’extrême souffrance. Mais je vous avoue que dans l’état actuel du site, nous avons du mal à imaginer ce qui s’est réellement passé.

Les deux camps me paraissent complètement différents l’un de l’autre, tant par leur architecture, que par leur fonction.  Birkenau est celui que nous voyons le plus souvent dans les films. À l’intérieur des camps, j’ai senti comme un poids qui pesait sur ma cage thoracique, tellement il est difficile de concevoir l’atrocité de ces actes. Ce que j’ai trouvé le plus éprouvant étaient les habits et les photos d’enfants, comme tous ces gens morts dans ce génocide.

Il y a eu 216 000 enfants juifs à Auschwitz. Chaque jour, il y avait 7 000 à 8 000 personnes qui décédaient. Quand le guide nous a annoncé que tous ces gens ont perdu la vie là où nous étions,  il nous a été difficile de ne pas nous sentir mal. 

Après avoir vu de nombreux films et lu beaucoup de livres sur cette période, ce séjour m’a permis de me faire une représentation plus concrète de ce fait historique. Il est important de conserver, de visiter ces lieux pour ne jamais oublier ce que l’Homme est capable de faire, afin que cela ne se reproduise plus. Cette visite est éprouvante : personne n’en ressort indemne.

Pauline Tanguy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *