[Livre] Galadio • Didier Daeninckx – Jürgen Donat

GaladioDidier Daeninckx, écrivain prolifique et renommé, parle souvent des minorités opprimées dans ses romans.
J’aimerais vous présenter un livre que j’ai particulièrement aimé. Non seulement parce que l’histoire se déroule en grande partie à Duisbourg (une ville que certains d’entre vous connaissent bien, grâce à l’échange scolaire), mais aussi parce qu’on voit bien les conflits humains dans une idéologie véhiculant le mépris envers toutes les minorités.

Pour me faciliter la tache, je cite l’éditeur :

« Allemagne, années trente. Ulrich est un adolescent de Duisbourg comme les autres. À un détail près : sa peau est noire…
Son père, un soldat africain, est venu en Allemagne avec les troupes françaises d’occupation chargées de veiller à l’application du traité de Versailles. Il est reparti en 1921, quelques mois avant la naissance de cet enfant, fruit d’un bref amour avec une jeune Allemande.
Ils sont des centaines, comme Ulrich, à incarner ce qu’Hitler et les nationalistes ne cesseront de dénoncer, dans l’entre-deux-guerres, comme la «honte noire», symbole de l’avilissement délibéré du sang aryen par les occupants. Leur sort ne sera en général guère plus enviable que celui des Juifs.
Ulrich, pour sa part, va connaître un destin inattendu et mouvementé, et découvrir une autre facette de son identité : Galadio.
Comme toujours, Didier Daeninckx s’appuie sur une documentation très fouillée pour éclairer un aspect méconnu de l’histoire du vingtième siècle. Il révèle ici le sort terrible des Allemands métis dans un pays emporté par le délire nazi. De Duisbourg aux studios de cinéma de Babelsberg, jusqu’aux rivages du Sénégal où se déroulent les premiers combats entre pétainistes et gaullistes, Ulrich apprend à connaître les hommes. »

Certes, ce livre est sans doute moins brutal que la réalité. Ulrich survit et repart pour sa ville natale. Mais il a de la chance, et il sait que d’autres malchanceux ont péri. Pourtant, la fin du livre laisse de la place à l’imagination. Retrouvera-t-il la fille juive qu’il a tant aimé ? Ce livre existe en deux versions, en livre de poche et en livre scolaire, avec des annotations et avec un dossier pédagogique. Il s’adresse donc aux élèves et aux adultes, ce qui est très rare.

Je n’entrerai pas dans les détails, mais si vous avez envie de le lire, je serais content.
D’ailleurs, une version allemande est en préparation, et il est grand temps.

Jürgen Donat – Libraire à Duisburg

4 réflexions sur « [Livre] Galadio • Didier Daeninckx – Jürgen Donat »

  1. Pendant nos recherches, nous avons connu Theodor Michael, qui a eu la même biographie (pendant sa jeunesse) que le personnage fictif Galadio. Il est décédé le 19 octobre, à l’âge de 94 ans. Je me souviens très bien de sa conférence émouvante à Duisburg. Pour ceux qui s’y intéressent : Il a écrit son autobiographie sous le titre « Deutsch sein und schwarz dazu »/ »Allemand et noir en plus ». A recommander…

  2. Der Artikel hat mir Lust gegeben, den Buch zu lesen, hauptsächlich, um mehr über Duisburg zu erfahren !

    Ist es besser dieses Buch auf Deutsch oder Französich zu lesen ?

    1. Das freut mich sehr! 🙂
      Zurzeit ist das Buch nur auf französisch erhältlich. Für die deutsche Version suchen wir noch einen Verlag. Ich sage euch dann gern Bescheid.

  3. Ich finde das toll, dass wir über einen deutschen Buchhändler Ideen für französische Lektüren bekommen! merci Jürgen de nous donner des idées de lectures en francais depuis Duisburg!

    ich bestelle mir die deutsche Fassung im voraus über deine Buchhandlung!

    bis bald!

Répondre à girbig Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *