[Le projet] La « Zim » – Matricule 35494, un professeur dans la tourmente

Zim-PortraitArrêtée en plein cours de français pour faits de résistance le 15 février 1944,
Marie-Louise Zimberlin (1889-1945) est transférée à Lyon puis à Romainville et c’est au camp de Ravensbrûck qu’elle est envoyée pour 14 longs mois de captivité.

Libérée en avril 1945, c’est avec bonheur qu’elle reprend le chemin de la France mais le train ne la déposera jamais à Cluny. C’est une femme usée, fatiguée par sa captivité qui décède près d’Annemasse le 14 avril 1945. Femme de lettres, elle aura eu le temps d’écrire de façon si touchante à sa soeur dans le train du retour : « Mais je suis là et le printemps en Suisse nous rit de toutes ses fleurs. »

En avril 2015 notre lycée a commémoré la libération des camps et celle de Marie-Louise Zimberlin.

À la suite de cette commémoration, nous avons souhaité poursuivre un travail sur le devoir de mémoire. Ce projet interdisciplinaire regroupe 40 lycéens accompagnés d’une équipe pédagogique et éducative de plus de 10 personnes (professeurs d’allemand, d’anglais, de philosophie, d’économie, d’éco-euro, de lettres classiques, de russe, d’histoire, professeur documentaliste ainsi que d’une conseillère principale d’éducation et d’une assistante d’éducation).

Il s’agira de travailler l’histoire de la Shoah et de la déportation en visitant des lieux mémoriels tels qu’Izieu, Montluc et Auschwitz et d’accueillir à Cluny des anciens déportés, des historiens, des intervenants extérieurs et des romanciers.

En partenariat avec la ville de Cluny, il s’agira également de proposer deux expositions du Mémorial de la Shoah, d’organiser au cinéma une semaine de films relatifs à ce sujet et d’accueillir, la première semaine de mars 2016 l’artiste allemand Gunter Demnig qui déposera cinq Stolpersteine en mémoire de la famille Oferman, réfugiée à Cluny puis déportée.

Au sein de chaque cours engagé dans le projet, les élèves devront faire des restitutions mais ils doivent tous également proposer un axe de recherche personnel. Toutes ces contributions seront déposées sur notre blog afin que vous puissiez nous suivre.

 

Crédit photo : Centre de documentation résistance et déportation de Saône et Loire

13 réflexions au sujet de « [Le projet] La « Zim » – Matricule 35494, un professeur dans la tourmente »

  1. J’ai eu connaissance de votre travail.
    Je voulais vous dire simplement mon admiration devant le travail réalisé par les lycéens de Cluny et leur encadrement. Comme ancien professeur d’allemand et principal de collège, je mesure ce que cela représente comme engagement, de part et d’autre.
    Nous sommes également très sensibles en Alsace sur tout ce qui touche cette période, car en plus de l’occupation de notre territoire et de la germanisation forcenée dans la vie quotidienne, notre peuple (n’en déplaise à un certain monsieur Valls) a payé un lourd tribut par l’enrôlement de force de sa jeunesse dans l’armée allemande. Et nombreux sont ceux qui n’en sont pas revenus.
    Concernant plus particulièrement la population juive, très présente de tous temps dans notre région, elle a été décimée. Les communautés villageoises des environs et d’ailleurs ont été « dissoutes », et les rescapés se sont essentiellement regroupés sur Strasbourg après la guerre.

  2. Très beau projet pluridisciplinaire et avec un artiste allemand pour la pose de Stolpersteine (les pierres qui font trébucher) qui laissent une trace rendant concrète la déportation de personnes pendant la Deuxième Guerre mondiale.
    Je mets un lien vers votre blog.

  3. Bravo pour la richesse du travail engagé. Il me tarde de rencontrer tous les participants et participantes lors de ma venue en mars dans votre lycée! Karinne Rullière, professeur d’Histoire et historienne.

  4. Merci pour ce beau projet qui permet à nos enfants de s’impliquer activement et concrètement dans ce devoir de mémoire .

  5. Merci de nous avoir communiqué ce lien et cette information sur le blog réalisé par les élèves de votre établissement. J’ai commencé à regarder cela, et suis favorablement impressionné.

  6. Je vous remercie de nous avoir transmis l’adresse de votre blog, je l’ai visité avec grand intérêt. Il s’agit d’un projet ambitieux, comme vous me l’avez expliqué, mais je suis persuadée que les lycéens vont être passionnés par ce travail collectif. Si les Archives départementales peuvent vous aider d’une manière ou d’une autre, n’hésitez pas à en reparler avec Cécile, Aude et Jean-Christophe.

  7. Toujours de beaux projets originaux au service de la Mémoire…Bravo!

    Très instructif ce blog. Merci de saluer les élèves que je connais de ma part, et peut-être à bientôt au Musée du Linge.

    En vous souhaitant encore beaucoup d’énergie…

  8. Je viens de prendre connaissance de votre blog, c’est vraiment un beau travail qui est effectué, félicitations !
    Je vous remercie sincèrement pour l’envoi de ce lien, il est toujours intéressant de voir concrètement les projets que nous soutenons.

  9. La Communauté de Communes du Clunisois vous remercie et nous tenons à vous dire que nous suivrons le développement du projet avec beaucoup d’attention.

  10. Merci pour l’envoi des informations relatives au travail des élèves de la Prat’s.

    C’est avec intérêt que j’ai lu les motivations et les démarches mises en oeuvre pour cerner le sujet choisi, sujet complexe mais riche d’enseignements humain et civique.

    Le Centre de Documentation « Résistance et Déportation » de Saône-et-Loire (CDRD71) s’associe volontiers à ce projet et sera heureux d’apporter sa contribution si le besoin s’en fait sentir.

  11. Valérie Horemans, professeur au lycée La Prat’s :

    Bravo pour votre projet! Bravo pour ce blog.. Abonnée, je lis vos articles et suis votre aventure..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *