Archives pour la catégorie S’informer à l’ère du numérique

La vulgarisation scientifique sur youtube, pour ou contre ?

Notre génération a vu la vulgarisation scientifique se développer assez fortement, dans les revues scientifiques (Futurascience, Sciences et vie junior, Pour la science …) mais surtout sur internet avec certaines de ces revues qui se numérisent, ou juste des sites ayant pour but la vulgarisation. Sur Youtube, des vidéastes s’intéressent à la science. Voici deux chaînes Youtube à vocation scientifiques : E-penser et Poisson fécond. Face au succès des vidéos de vulgarisation scientifique, les chaînes se sont multipliées. Les youtubeurs francophones du genre étaient à peine une quinzaine en 2014, on en compte plus de 70 aujourd’hui.
La chaîne e-penser est aujourd’hui une référence en matière de vulgarisation scientifique sur le web français. Bruce Benamran explique avec aisance les phénomènes naturels peu connus ou incompris du grand public. Il parle de sujets complexes en partant de questions anecdotiques et amusantes comme “Pourquoi les feux rouges sont rouges ?” ou “Pourquoi bâiller est contagieux?” Avec des titres racoleurs comme “Le lieu le plus dangereux de France“, il attire notre attention pour finalement nous expliquer que l’endroit où nous avons le plus de chances de mourir est notre lit, car c’est là que 70% des gens meurent. Aujourd’hui, e-penser est la référence en terme de vulgarisation scientifique sur YouTube.

Voici un autre personnage qui divise les internautes pour certaines de ses productions qui « prédisent l’avenir » : Chris, de la chaîne Poisson Fécond. Au Khundhar (le nom de son entreprise -voyez l’personnage) les concepts de vidéos ne manquent pas. Mais nous nous attardons plutôt sur la playlist “Bulle Féconde” ou “La Bulle”. Dans cette émission, Chris présente un grand nom de la science : il passe en revue ses inventions et découvertes, les anecdotes sur sa vie et ses influences. Le format est travaillé, documenté et sourcé. Seuls trois épisodes sont sortis à ce jour. On y parle de Nikola Tesla, Gary McKinnon et d’Elon Musk.

 

Romain et Hugo

Clichés sur canapé

Pour dénoncer les stéréotypes sexistes, le groupe 2 EMC-2nde 5 a écrit le scénario et tourné ce clip vidéo, qui a participé au concours #zerocliché organisé par le CLEMI.

Chers participants,

Nous tenons tout d’abord à vous remercier pour votre engagement pour l’égalité hommes/femmes, la qualité de vos productions pour le concours #ZéroCliché ainsi que le temps que vous avez consacré à la réalisation de ces dernières.

Nous avons reçu en tout 603 productions pour 3979 élèves impliqués. Il s’agit de la plus grande implication jamais relevée pour ce concours, et pour cela, nous vous félicitons pour votre mobilisation.

Nous avons le regret de vous annoncer que votre production n’a pas été retenue pour cette édition.

La pré-sélection a été effectuée selon les critères suivants :

  • la créativité des modes de traitement ;
  • l’originalité des angles choisis et du sujet traité ;
  • la qualité des textes notamment le respect de l’orthographe.

N’hésitez pas à retenter l’expérience  l’année prochaine, la déconstruction des stéréotypes sexistes est un engagement important. Une fois de plus, le jury ainsi que l’ensemble des membres du CLEMI vous remercie et vous félicite pour votre participation.

L’équipe #ZéroCliché

 

#balance ton porc

Le #balancetonporc a été lancé par Sandra Muller (@LettreAudio sur twitter), une journaliste française le 13 Octobre 2017, suite aux accusations qui concernent Harvey Weinstein, un producteur américain qui a abusé de plusieurs actrices. En voyant la parole se libérer, elle décide de dénoncer sur twitter l’agression sexuelle dont elle a été victime et de dévoiler au grand jour l’identité de son agresseur journaliste et ex-patron de Equidia.

Le #balancetonporc a été lancé suite au #meetoo en lien avec l’affaire Weinstein aux Etats-Unis, pour que des femmes puissent témoigner des agressions qu’elles ont pu subir. Ce hashtag rencontre très vite un fort succès, en seulement un mois il obtient 500 000 mentions sur twitter.

Ce hashtag a permis de dénoncer le harcèlement sexuel que subissent les femmes au quotidien. « J’avais la certitude d’être enfermée avec un prédateur » : c’est le témoignage d’une jeune femme de 28 ans après avoir été harcelée pendant plusieurs mois.

Le #balancetonporc a fait prendre conscience à certains hommes des actes déplacés qu’ils ont pu avoir. D’autres se disent solidaires avec les femmes. « J’ai toujours considéré les femmes comme mes égales ».

Les stars se sont mêlées de cette campagne sur les réseaux sociaux et ont incité les femmes à continuer ce combat. Ainsi, Lady Gaga ou Lily Allen ont tweeté #metoo, en signe de solidarité et aussi pour parler de leurs expériences personnelles car, elles aussi ont été victimes de harceleurs ou de violences sexuelles.

Cependant malgré les nombreuses dénonciations, le harcèlement et les violences sexuelles continuent de persister… la libération de la parole n’est qu’une étape.

Sources :

  • Muller, Sandra / Brion, Eric. Comment l’affaire #balancetonporc est née. Le Monde (N°22696) [Périodique]. 31-12-2017. p.19.
  • « #metoo » et « #balancetonporc » vus du côté masculin. Des hommes solidaires de #metoo. Le Monde (N°22722) [Périodique]. 31-01-2018. p.10,20.
  • Harcèlement sexuel : un hashtag peut-il aider ? Harcèlement. Le côté obscur d’une nation. Courrier international (N°1408) [Périodique]. 26-10-2017. p.12,20-21.
  • Les hommes solidaires : www.liberation.fr/france/2017/10/26/balance-ton-porc-qu-en-disent-les-hommes_1606023

Article écrit par Margot et Lise, élèves de 1ère 3

Vidéosurveillance, à vos risques et périls…

La vidéosurveillance est de plus en plus utilisée dans le monde pour de nombreuses raisons et situations.

Prenons le cas de la Chine, le pays le plus peuplé du monde avec environ 1,4 milliard d’habitants.

Pour contrôler sa population le gouvernement chinois a mis en place un système de surveillance qui analyse les passants, la densité de la foule (détermination d’un attroupement) ou encore les modèles de voitures. Il y a des caméras dans tous les coins de rue et dans tous les lieux possibles et inimaginables. Celles-ci mémorisent les visages et les reconnaissent. Par exemple au niveau des passages piétons, lorsque qu’une personne traverse au feu rouge sa photo apparaît alors sur les écrans alentour. Cette image qui apparaît provient de la photo d’identité de la personne.

Le taux d’erreur est très faible d’après l’entreprise chinoise qui développe le programme (0.001%).

La Chine utilise ce système dans de nombreux domaines, comme par exemple pour le mot de passe, la sécurité, les accès aux lieux privé, pour l’identification d’une personne…, et est très en pointe sur cette technologie.

John Sudworth, un reporter de la BBC, a testé le système de surveillance de la Chine, dans la ville de Guiyang. Là-bas à partir de la photographie du journaliste enregistrée dans leurs dossiers, les autorités ont repéré le journaliste seulement 7 minutes après qu’il est posé le pied sur le territoire chinois.

En France, ce système se développe également dans les métropoles. Comme à Nice, où après l’attentat du 14 juillet 2016, Christian Estrosi (le Maire de Nice) avait annoncé le renforcement du programme de vidéo surveillance à Nice, alors que la ville dispose déjà de 1256 caméras, soit environ une pour 280 habitants. De plus il voudrait renforcer ce système notamment par un programme de reconnaissance faciale des fichiers « S », nonobstant la loi ne le permet pas actuellement. « La vidéosurveillance est un moyen pour les élus d’afficher une politique sécuritaire pro-active, de montrer qu’on ne baisse pas les bras face au terrorisme ou à la délinquance », d’après Cyril Rizk, analyste de l’ONDRP, (Office national de la délinquance et des réponses pénales).

Cette technologie commence à émerger dans de petites villes telle qu’Avallon. Des caméras ont été installées par la municipalité près de la gare mais aussi au centre ville et dans tous les parkings.

La vidéosurveillance est très controversée, puisque bien qu’elle facilite la détection de criminels et permet le renforcement de la sécurité, elle risque peu à peu de limiter nos libertés et d’atteindre à notre vie privée car toute notre vie est observée.

Finirons-nous un jour comme dans roman de George Orwell, 1984… 

Yann et Julian

 

La féminisation de l’armée française

Dans cet article, vous trouverez des informations sur la place des femmes au sein de l’armée française ainsi qu’un témoignage d’une ancienne militaire française. Vous verrez que malgré les chiffres, cela n’est pas aussi facile que vous pouvez le croire…

Coraline et Justine