Les Nuits d’Orient au lycée

Les Nuits d'Orient 2015Les Nuits d’Orient se sont invitées au lycée jeudi soir dernier.

Les internes et les personnels présents ont ainsi, après une rapide présentation de la soirée par le Proviseur, pu voir  de la danse orientale, de la musique (oud et percussions).

Et les élèves apprentis UFA nous ont offert, sur scène, le résultat des différents ateliers d’écritures qu’ils ont suivis avec Les Amulecteurs. Ceux-ci débutant après les attentats, ils ont voulu écrire sur la différence et la richesse d’être ensemble, chacun venant d’ailleurs… Retrouvez les textes et les photos de la soirée ! (enfin, les photos pour commencer…)

Laurent, journaliste d’un soir

In Memoriam

Ce premier article s’écrit dans le deuil et le recueillement. Il est des manières plus gaies de débuter un journal de bord. Malheureusement, l’actualité de l’établissement frémit au vent des attentats de vendredi soir.

Une minute de silence en l’honneur de la mémoire de ceux qui ont perdu la vie à Paris a été décidée par le Président de la République.

Le Proviseur, Monsieur Mathieu, a fait se réunir l’ensemble des élèves de l’établissement et tout le personnel encadrant, agents, enseignants, administratifs, pour expliquer dans un discours clair et empreint de respect et d’émotion les raisons de cette minute de silence.

Celle-ci a eu lieu dans un silence impressionnant.

DSC02382 (2)

Quelques très rare élèves ont trouvé malin de se faire remarquer, montrant par là-même leur incompréhension de la situation et surtout de ses conséquences.

Le Proviseur a également précisé les nouvelles dispositions d’accès à l’établissement. En effet, le plan Vigipirate a été élevé à son niveau maximum, conformément aux recommandations du Ministère. Quelques réaménagements interviennent donc dans la gestion des entrées et des stationnements extérieurs des élèves et des personnels.

A l’internat, des groupes de paroles ont été proposés pour poursuivre ce moment et permettre aux internes de parler.

Les sorties scolaires prévues cette semaine sont annulées, et les projets de sorties suspendus jusqu’à nouvel ordre.

Olivier, journaliste d’un jour