Archives de catégorie : Lycée

Restitution de l’artiste en Résidence Excellence des Métiers d’Arts

Aurore-Caroline Marty aura passé toute une partie de l’année à nouveau sur les bancs de l’école, grâce à une résidence d’artiste menée dans le cadre du label excellence des métiers d’art (il s’agit d’un programme de huit résidences d’artistes organisées par le Rectorat et la DRAC, au sein de sections labellisées d’établissements scolaires de l’Académie de Dijon).

En effet, artiste en résidence, elle a travaillé avec les enseignants de taille de pierre et les élèves inscrits en 2de Bac Pro Arts de la Pierre. De novembre à mai, elle a expérimenté le travail sur la pierre, suivi  les élèves dans les ateliers (auxquels elle avait aussi un accès libre) et entraîné ceux-ci dans l’élaboration d’une démarche et d’une production artistique. L’artiste voulait en effet se laisser entraîner par le matériau pierre, et souhaitait avant toute chose connaître la pierre, les façons de la travailler, pour proposer une oeuvre déplaçable facilement. C’est ainsi que petit à petit, d’idées en visites de musées, de souvenirs de voyages en machine numérique 3D, d’échanges avec les enseignants et les élèves, l’idée d’une série d’objets en volumes est sortie de la matière. Et ce sont les amphores, les vases, les jarres qui se sont imposés à l’esprit de l’artiste. Ainsi, en croisant deux segments, elle donne l’illusion du volume. Présentées au sol, ces représentations évoquent les restes archéologiques, le travail de fouille, de recherche, et de restauration. En effet, Aurore-Caroline a joué avec les failles, voulues ou non, les fissures sur la pierre pour faire ressortir son côté un peu « bing-bling » en figurant une restauration, comme les Japonais réalisent un « kintsugi », l’art de réparer les céramiques avec de l’or. Enfin, les machines à commandes numériques permettant de travailler de manière différente de la main, et parfois réalisant des choses difficilement réalisables à la main, elle a créé, dans une plaque de marbre et sur un socle de pierre de Comblanchien peinte, « Les lèvres de l’horizon ».

Un début de collection

M. Augé explique le déroulement de la résidence au public

Les lèvres de l’horizon

Amphore

Fissures

Aurorecaroline devant ses sculptures

Ce travail aura permis à chacun de s’enrichir des connaissances de l’autre, aux élèves de se projeter dans des réalisations artistiques et une démarche artistique, la volonté de faire sortir de la pierre ce que l’on a en tête grâce à un travail documenté et réfléchit, à l’artiste de constater et d’expérimenter un vrai métier qu’est celui de tailleur de pierre.

M. Augé, proviseur-adjoint, Mme Paul de la DRAC, Annelise Ragno et Thomas Fontaine des ateliers Vortex, des représentants du Consortium, du département et de l’ENSA (son ancienne école d’arts), ainsi que les élèves et les enseignants de taille de pierre qui ont aidé et profité de l’artiste étaient là pour saluer le travail et l’implication de l’artiste dans l’établissement. La présentation des œuvres a été suivi d’une délicieuse collation offerte par l’établissement et réalisée par le chef et son équipe.

Olivier, journaliste d’un jour

Théâtre en résidence, deuxième partie

Les élèves impliqués dans la résidence ont retrouvé avec plaisir le metteur en scène Jean-Philippe Naas pendant toute cette semaine dédiée à la lecture, à l’écriture et à la mise en scène.

La photographe Roxanne Gauthier a mis son talent dans la réalisation de portraits des élèves qui se mettent en scène dans l’établissement, tandis que la musicienne Julie Rey enregistrait les textes écrits par les élèves lors des séances avec Jean-Philippe.

Ce travail s’articulait autour des expériences de vie, fictives ou non, des élèves, à différents moments de leurs vies, en textes courts, puis en développant un de ces moments dans un texte long.

Etude d’un extrait de La Rivière pour imaginer une mise en scène
Ces textes donneront du grain à moudre à Denis Lachaud qui s’en servira pour écrire la pièce commandée par Jean-Philippe.
Les élèves allophones de la classe d’UPEAA, écrivent des textes depuis le début de l’année pour réaliser un webdocumentaire expliquant ce qu’est l’UPE2A.  Ils ont enregistré directement textes musique avec Julie et continué avec Roxanne le travail d’images, tout en se mettant en scène dans des situations proposées par Jean-Philippe. D’ailleurs, certaines séquences de la première semaine de résidence se retrouvent déjà dans le webdocumentaire ! (dont je vous mettrai le lien lorsqu’il sera mis en ligne).
Ce travail de théâtre en résidence trouve son écho et son reflet dans les propositions faites par Jean-Philippe  dans le cadre des 50 ans de la Fontaine d’Ouche : une présentation du travail de la compagnie avec le lycée dans une vidéo constituée de photos, de paroles d’élèves enregistrées et de musique originale. Des élèves d’horizons différents qui bâtissent ensemble leur avenir et le nôtre, dans un même endroit, c’est toute l’histoire de la Fontaine d’Ouche que l’on retrouve concentrée au lycée…
Le documentaliste, journaliste d’un jour

Le lycée au salon de l’étudiant

Le lycée participait cette année encore au salon de l’Etudiant, au Zénith de Dijon, le week-end dernier.

Ces salons sont l’occasion pour les élèves, dès la 3e, de rencontrer des enseignants, des élèves, pour discuter des différentes filières proposées par chaque établissement, de détailler les enseignements, de connaître les différentes poursuites d’études possibles et d’évoquer les différents les débouchés professionnels.

Si vous avez raté le salon, n’hésitez pas à venir lors des demies journées portes ouvertes organisées par le lycée ( les samedi 03/02 et 24/03), et à consulter le site internet de l’établissement en cliquant ici.

Philippe, journaliste d’un jour

Le lycée au forum des formations de Longvic !

« Le lycée est très présent au forum, tant pour orienter ses 3e prépa pro que pour vanter ses propres filières professionnelles. »

Ainsi, notre classe de 3e est allée ce matin au forum pour prendre des renseignements sur les divers filières qui s’offrent à nous si nous décidons de le pas rester dans les filières du bâtiment. Notre prof principal nous a demandé de remplir une fiche avec les questions qu’on a posé aux élèves et aux profs des autres lycées.

On a retrouvé sur place des  élèves du lycée qui sont en 1ère bac pro IBP (Intervention sur le patrimoine bâti), 1ère bac pro Par (Peintres en bâtiment), des 1ères Bac pro TPi (Tailleurs de pierre) et 1ère CB (charpentiers). Ils démontrent leurs savoirs et savoir-faire aux élèves en quête d’une orientation professionnelle, en leur offrant le loisir de pratiquer quelques minutes l’activité qu’ils souhaitent. Des diaporamas de leurs réalisations auprès des particuliers permet également de montrer la réalité de leurs chantiers.

Dylan, journaliste d’un jour

 

Les vœux du Proviseur

Le proviseur a prononcé ses vœux de bonne année pour l’établissement et les personnels à l’issu d’une assemblée générale dédiée à l’organisation des demies-journées portes ouvertes.

Son allocution a précédé la traditionnelle galette des rois. Nombre d’enseignants et de personnels était présent.

Les galettes !o) Miam

Olivier, journaliste d’un soir