Tous les articles par lesmarcsdorendirect

Expo BNF « Histoires de fausses nouvelles »

Grâce au CLEMI de Dijon, le lycée met à la vue de toutes et tous depuis la rentrée, et jusqu’à ce vendredi 13/09, l’exposition de la BNF sur « L’histoire des fausses nouvelles » dans le grand hall.

« Désinformation, mensonge, canular, propagande, la « fausse nouvelle » a été remise au goût du jour sous l’appellation de « fake news » puis de« infox ». Mais elle ne date pourtant pas d’hier. La Bibliothèque nationale de France et le CLEMI (Centre pour l’éducation aux médias et à l’information) proposent de traiter cette question essentielle pour notre démocratie par l’étude des documents patrimoniaux. Cette exposition pédagogique en affiches propose des outils et des pistes de réflexion permettant de se repérer, de trier, d’identifier les sources et l’information pertinente pour cultiver l’exercice citoyen d’un doute méthodique. »

Vous pouvez retrouver les visuels et le dossier pédagogique en suivant ce lien vers la Bibliothèque Nationale de France.

Le documentaliste, journaliste d’un jour

Prix des Incorruptibles 2019-2020

Le lycée est inscrit cette année encore au prix littéraire des Incorruptibles !

Lecture pour qui veut des 5 romans et vote pour élire l’auteur.e gagnant.e, avec possibilité de jeux et de concours annexes tous les mois !

Toutes les infos et les romans auprès du documentaliste. Venez nombreux pour lire !

Le documentaliste, journaliste d’un jour

 

 

Prix littéraire du Conseil Régional : la sélection !

Le Conseil Régional continue sur sa lancée et a sélectionné une trentaine d’établissements en Bourgogne Franche-Comté pour participer à sa nouvelle édition de l’Échappée littéraire.

Quatre romans, quatre BD vont faire les délices d’une de nos classes de 1ère année de CAP. Nous travaillerons certainement sur un petit film ou une mise en scène à présenter lors de la cérémonie de remise des prix, en mai prochain.

La sélection est riche et s’intéresse beaucoup cette année à la place de l’homme dans le monde, face aux machines et à la société.

Dans la catégorie romans :

Helstrid, de Christian Léourier

Celle qui attend, de Camille Zabka

Les photos d’un père, de Philippe Beyvin

Les métèques, de Denis Lachaud (qui est par ailleurs artiste en résidence avec la compagnie en attendant… pour une dernière année au lycée !o)

Dans la catégorie bande dessinée :

A comme Eiffel, de Xavier Coste et Martin Trystram

Noire (la vie méconnue de Claudette Colvin), d’Emilie Plateau

Un Anglais dans mon arbre, de Olivia Burton et Mahi Grand

Femme sauvage, de Tom Tirabosco

Tout.e un.e chacun.e peut lire sur place ces ouvrages, tant qu’ils ne sont pas empruntés par les élèves !

Mme La professeure de français, le documentaliste,

journalistes d’un jour

Les 3e PM en course d’orientation

Les 3e Prépa Métiers se sont retrouvés sur le campus lettres-droit pour participer à une course d’orientation qui leur a permis de découvrir les œuvres du 1% artistique disséminées sur la fac, et d’en apprendre d’avantage sur celles-ci grâce à la médiation du référent pédagogique du Consortium, Francis Jeannin, qui a créé le parcours avec sa structure d’accueil.

« A l’issue de la course, nous avons pu visiter les locaux de Radio Campus Dijon, une association qui permet aux étudiant de passer à l’antenne pour diffuser des chansons ou des émissions, en direct ou en différé », raconte Pablo.

L’après-midi, un tournoi et le travail sur une fresque se sont déroulés au gymnase avec des AED et leur professeur principal.

(Cet article sera mis à jour avec quelques photos très bientôt)

Lucas et Baba, journalistes d’un jour

Bonne rentrée !

Les élèves et les enseignants se sont retrouvés lundi dernier pour la rentrée. Les élèves entrants ont été accueilli le lundi. Ils ont profité d’une journée pour découvrir le lycée (deux sites, beaucoup d’ateliers, de couloirs et de portes à mémoriser !o) et d’une journée d’intégration le mardi : en fonction de leur classe de métiers, ils ont pu aller sur le chantier de la cité de la gastronomie, visiter la ville,, faire une course d’orientation sur le campus et ses œuvres du 1% artistique ou faire du paintball… L’après-midi était consacré à la rencontre de professionnel.les de différents secteurs du bâtiments venus raconter leur parcours scolaire et professionnel.

Les montants sont rentrés le mercredi, et les nouveaux BTS Enveloppe du bâtiment ont été intégrés le jeudi.

Olivier, journaliste d’un jour

 » 50  » : théâtre au lycée

Les deux comédiens Mohammed et Siriki, sont revenus vers nous pour présenter leur pièce cette fois-ci aux élèves  des collèges Herriot, Chapitre et Rameau. Ils relatent leur expérience, leur vécu, depuis la décision de quitter leurs pays jusqu’à la réalisation de leur rêve : venir en France pour avoir un avenir, une place dans le monde.

Sur scène, rencontres sous un pont

Souvenir d’une fille en Algérie

Le public et les acteurs

Le public et les acteurs

Leur spectacle mêle de manière poétique, sensible mais très réaliste le souvenir de  leur propre rencontre, de la naissance et de la force de leur amitié, les souvenirs de chemins croisés, de nombreux destins, de l’histoire de ceux qu’ils ont connu sur le chemin, ceux qui ont renoncé, ceux qui se sont accroché, ceux qui espèrent encore, ceux qui n’espèrent plus mais restent quand même. Ils se souviennent de ceux qui sont tombés,  de ceux qui ont disparu, de ceux qui jamais n’arriveront.

Les élèves, touchés par le jeu et leur histoire, n’ont pas hésité à poser des questions et à discuter avec eux à l’issu de la représentation.

Un grand merci à eux tous.

Laurent, journaliste d’un jour

And the winners are…

Benjamin Flao et son complice Fred Bernard pour leur bande dessinée Essence (une réflexion sur la consommation d’énergies fossiles et au cynisme des grands groupes pétroliers), et Delphine Coulin pour son roman Une fille dans la jungle (une descente en enfer même pour nous qui suivons le destin de jeunes voire très jeunes enfants migrants qui tentent de survivre après la destruction de la jungle de Calais, une honte ineffaçable pour nos pays de liberté et des droits de l’homme).

Delphine Coulin

Benjamin Flao

Et Fred Bernard, depuis le Japon !

Une quinzaine d’élèves du lycée engagés dans l’Échappée littéraire de cette année ont fait le déplacement à Dôle avec nous pour assister à la remise des prix.

Ouverture

Il nous a fallu, à la photographe Roxanne Gauthier, l’enseignante de français Mme Lhuilier, et à votre serviteur le documentaliste, ruser et travailler presque en individuel avec nos élèves pour produire de belles images reflétant leurs lectures (des reprises, interprétation et détournements de cases ou planches des BD Epiphania et Essence) et leur propre formation : maçons, peintres en bâtiment, intervenants sur patrimoine bâti. Au final, toutes les images réalisées et mises en place par les élèves donnent une très belle exposition que Benjamin Flao a adoré ! Il a aimé que des jeunes puissent travailler sur son travail graphique et sur les couleurs qu’il aime ! L’expo sera d’ailleurs visible dès lundi prochain dans le hall d’honneur de l’établissement.

Photos volée en cours du démontage de l’expo

Dernier panneau

Le spectacle donné par les élèves de 10 établissements de Bourgogne Franche-Comté a été remarquable, une fois de plus, avec quelques représentations qui faisaient oublier de respirer ou faisaient dresser les poils sur nos bras et brouillaient même parfois nos yeux. Nos élèves, pourtant peu à l’aise avec le spectacle vivant, ont apprécié et bien observé chaque représentation. Ils ont par contre unanimement adoré les prestations des trois groupes de musique sélectionnés pour la première Échappée musicale ! Trois groupe de musique de style très différent, mais uniquement composés de lycéen.ne.s

L’ambiance était très bonne enfant et extrêmement chaleureuse, très respectueuse du travail des élèves sur scène.

Les Crasy Wolf du Lycée Olivier de Serres

Un grand moment qui a permis de montrer à nos élèves qu’il était possible de s’investir dans la lecture et en faire autre chose que des fiches ou des interrogations écrites ou orales, et que l’on pouvait même trouver du plaisir à la lecture ! Et que celle-ci pouvait nous entraîner dans des représentations autres que mentales, et même nous faire réfléchir sur notre époque, et provoquer des besoins d’expression. Le bonheur, quoi !

Un grand merci encore à Céline Gauvin du Conseil Régional pour l’organisation de cette manifestation, aux auteurs d’être venus nous parler avec passion de leur métier et de leur livre, et au Conseil régional pour les subventions allouées à l’achat des ouvrages, aux rencontres d’auteurs et à notre venue à Dôle, à notre photographe partenaire pour son travail et son implication dans cette opération, et aux élèves qui ont finalement réussi à passer outre leur premier réflexe de recul et de refus de lecture.

Le documentaliste, rapporteur du jour

 

L’échappée littéraire 2018

Jeudi dernier, le dernier groupe des élèves ayant participé à l’aventure de l’échappée littéraire ont finalisé leur travail avec Roxanne Gauthier, notre artiste partenaire, en organisant la mise en forme et en place des photos réalisées autour des bandes dessinées Essence et Epiphania, plébiscitées par les élèves.

Ces deux dernières semaines, les prises de vue s’étaient intensifiées afin d’avoir assez de photos pour cette exposition. Les visuels reprennent ou stricto sensu les images dessinées, soit les interprètent ou les détournent :

Essence, 2B CoPat

Epiphania, 2B TPu

Essence, 2B Fin

Essence, 2B Co Pat

Essence, 2B Fin

Epiphania, 2B TPu

Le résultat, une quinzaine de cadres 30*40, sera visible mardi prochain à Dole lors de la remise des prix, et dans le hall d’honneur du lycée à partir de jeudi prochain.

Les enseignants, journalistes d’un jour

Artiste en résidence : restitution du travail de l’artiste

Marion Lemaître a présenté hier soir le résultat de son travail en résidence dans l’établissement.

Intégrée au lycée pendant un an, elle a suivi des cours de taille de pierre et échangé de manière fructueuse avec les enseignants et les élèves (toutes années bac pro et CAP taille de pierre), tant sur sa démarche artistique que sur des apprentissages de gestes techniques.

Le staff de l’établissement (proviseur, proviseur adjoint, chef des travaux, enseignants) ainsi que les représentants de l’atelier Vortex

L’artiste a tenu à remercier les élèves et les enseignants : G. Deloge (ainsi que messieurs Huet et Ligné), professeurs en taille de pierre, et D. Bontemps, enseignant d’arts appliqués.

 

Oeuvre n°1

Les trois œuvres présentées reflètent l’évolution de ses apprentissages dans l’appropriation de la matière et des outils qui lui ont servi pour les produire tout au long de l’année.

Marion aime travailler sur des pièces à hauteur de

Oeuvre N°2

regard, et faire sortir de la matière brute, non standardisée,  des formes qui laissent voir le travail de la main, de l’outil et donc non entièrement polies, posées sur des socles qui les tirent de terre, les portent vers le regard, regard qui peut se perdre alors complètement tout autour de la pierre, dessus-dessous-côtés. Les socles eux-mêmes, en bois, en fer, en terre cuite reflètent ce travail de la matière avec des traces d’outils, d’intention de la main.

A hauteur de regard…

 

Oeuvre N°3

La dernière pièce créée, avec ses aspects un peu japonisants (l’inspiration est venue d’une photo représentant des tombes japonaises), est une accumulation de formes géométriques répétitives surgie de galets aux formes diverses, icebergs de pierre brute qui voguent sur des socles de bois, et qui  pourraient se multiplier pour former une nouvelle entité.

Invités attentifs

Cette restitution a été suivi d’un échange plus informel entre l’artiste et les différentes personnalités présentes (représentants de l’atelier Vortex, de la DRAC, du staff de l’établissement) et les élèves venus nombreux, dans la sympathique ambiance d’une collation maison offerte par l’établissement et concoctée par notre équipe de cuisiniers.ères !

Olivier, référent culture de l’établissement