Archives de catégorie : Non classé

Première rencontre avec le scénographe

Nous avons rencontré en début d’année un scénographe* qui s’appelle Théo Volatier pour nous aider à mettre en scène notre projet. Il nous a expliqué son métier et nous a montré quelques réalisations.

Nous lui avons expliqué ce que nous voulions faire, nous lui avons montré les œuvres déjà créées :

La taille de pierre réalisée l’année dernière avec l’artiste Pauline Augras. Nous avons taillé les lettres : G.U.E.R.R.E M.O.N.D.I.A.L.E sur des petits blocs de pierres.

Nos camarades de 3ème qui sont au Clos maire, ont créé des Bleuets avec le «fond » de bouteilles d’eau, avec un cœur et une tige. De notre côté, nous avons réalisé’ une grande mosaïque.

Nous avons envisagé avec lui plusieurs pistes. Il nous a expliqué ce qu’était une performance artistique en nous montrant deux vidéos sur la performance de deux artistes  :

Ensuite, nous avons dû comparer ces deux vidéos et dire ce que nous en pensions.

A la séance suivante, nous avons parlé des tenues vestimentaires que nous devions porter le 11 novembre : s’habiller en noir et sans marques.

Après, nous sommes allés au monument aux morts pour visualiser l’espace que nous allions occuper et comment nous allions placer nos œuvres.

Le 11 novembre a eu lieu et se fut une grande réussite.

* Le scénographe travaille pour un réalisateur ou un metteur en scène : il crée les décors pour une pièce de théâtre, un film, une émission de télévision, un film publicitaire. C’est lui qui aménage l’espace scénique.

Émilie, Thibaut, Lola

Cérémonie devant la tombe du soldat inconnu à Paris

Mercredi 28 novembre, on est parti à Paris en bus, pour participer à la cérémonie du ravivage de la flamme du soldat inconnu. Arrivé à la cérémonie, on a été accueilli par un ancien soldat qui nous a expliqué ce qu’on allait faire.

On a répété la scénographie. On a dû s’aligner en plusieurs colonnes de 5 élèves sur le côté de la tombe. Ensuite, nous sommes allés « colonne après colonne » se disposer face à la tombe du soldat inconnu et marcher pour déposer le bleuet sur sa tombe. Nous étions déjà placés, quand nous avons vu arriver les militaires, il y avait même des personnes hautement gradées dans l’armée française et même l’ambassadeur de Pologne.

Une élève de l’EREA avec une élève du lycée Clos Maire
Répétition avant la cérémonie
La cérémonie

 

En place

 

Lever de drapeau

 

Les officiels

 

Photo du groupe devant la flamme
Signature du livre d’or
Signature du livre d’or

 

Problématique de l’EPI « Bleuets »

Comment rendre un hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale de Beaune à travers une œuvre artistique pour célébrer le centenaire, le 11 novembre 2018 ?

Nous avons imaginé un mémorial moderne en souvenir aux 471 victimes Beaunoises :
Nous avons déjà dessiné la forme du mémorial avec l’aide de notre professeur de Mathématiques avec le logiciel GéoGebra.

 

Cette forme géométrique a été réalisée en béton (en 4 parties) et mesure 1m50 x 1m50.

Elle a été recouverte de mosaïques et de décors sculptés et gravés.

Reproduction en Arts Plastiques du tracé de base en multipliant les cotes par 10.
Cette maquette en carton de 1m50 x 1m50 a servi à la réalisation de la dalle en céramique.