Tous les articles par mhperrot

Première rencontre avec le scénographe

Nous avons rencontré en début d’année un scénographe* qui s’appelle Théo Volatier pour nous aider à mettre en scène notre projet. Il nous a expliqué son métier et nous a montré quelques réalisations.

Nous lui avons expliqué ce que nous voulions faire, nous lui avons montré les œuvres déjà créées :

La taille de pierre réalisée l’année dernière avec l’artiste Pauline Augras. Nous avons taillé les lettres : G.U.E.R.R.E M.O.N.D.I.A.L.E sur des petits blocs de pierres.

Nos camarades de 3ème qui sont au Clos maire, ont créé des Bleuets avec le «fond » de bouteilles d’eau, avec un cœur et une tige. De notre côté, nous avons réalisé’ une grande mosaïque.

Nous avons envisagé avec lui plusieurs pistes. Il nous a expliqué ce qu’était une performance artistique en nous montrant deux vidéos sur la performance de deux artistes  :

Ensuite, nous avons dû comparer ces deux vidéos et dire ce que nous en pensions.

A la séance suivante, nous avons parlé des tenues vestimentaires que nous devions porter le 11 novembre : s’habiller en noir et sans marques.

Après, nous sommes allés au monument aux morts pour visualiser l’espace que nous allions occuper et comment nous allions placer nos œuvres.

Le 11 novembre a eu lieu et se fut une grande réussite.

* Le scénographe travaille pour un réalisateur ou un metteur en scène : il crée les décors pour une pièce de théâtre, un film, une émission de télévision, un film publicitaire. C’est lui qui aménage l’espace scénique.

Émilie, Thibaut, Lola

Cérémonie devant la tombe du soldat inconnu à Paris

Mercredi 28 novembre, on est parti à Paris en bus, pour participer à la cérémonie du ravivage de la flamme du soldat inconnu. Arrivé à la cérémonie, on a été accueilli par un ancien soldat qui nous a expliqué ce qu’on allait faire.

On a répété la scénographie. On a dû s’aligner en plusieurs colonnes de 5 élèves sur le côté de la tombe. Ensuite, nous sommes allés « colonne après colonne » se disposer face à la tombe du soldat inconnu et marcher pour déposer le bleuet sur sa tombe. Nous étions déjà placés, quand nous avons vu arriver les militaires, il y avait même des personnes hautement gradées dans l’armée française et même l’ambassadeur de Pologne.

Une élève de l’EREA avec une élève du lycée Clos Maire
Répétition avant la cérémonie
La cérémonie

 

En place

 

Lever de drapeau

 

Les officiels

 

Photo du groupe devant la flamme
Signature du livre d’or
Signature du livre d’or

 

Répétition au monument aux morts le 11 octobre 2018

En classe, Théo nous a expliqué plein de choses, par exemple :

– Il nous a dit comment faire pour s’organiser.
– Il nous a appris différents déplacements pour avoir une démarche respectable lors de la cérémonie du 11 Novembre.

On est allé au monument aux morts pour la répétition, le jeudi 11 octobre, on a planté les bleuets dans la pelouse, puis on les a ramassé. On est allé les déposer sur la dalle.

On a mis 6 minutes 40 pour déposer 100 bleuets sur la dalle en carrelage réalisée en atelier.

Comme nous avions 471 bleuets qui correspondent au 471 victimes Beaunoises, en cours de mathématiques, on a calculé qu’il aurait fallu une trentaine de minutes.

Ce temps a été considéré beaucoup trop long par la mairie. On a dû s’adapter et changer la scénographie pour réduire la durée :

– 431 bleuets seront plantés dans la pelouse et 40 seront déposés sur la dalle en carrelage.

– Les élèves iront prendre chacun un bleuet et les remettront en main propre aux Hautes Autorités.

Lola et Léo

Problématique de l’EPI « Bleuets »

Comment rendre un hommage aux victimes de la Première Guerre mondiale de Beaune à travers une œuvre artistique pour célébrer le centenaire, le 11 novembre 2018 ?

Nous avons imaginé un mémorial moderne en souvenir aux 471 victimes Beaunoises :
Nous avons déjà dessiné la forme du mémorial avec l’aide de notre professeur de Mathématiques avec le logiciel GéoGebra.

 

Cette forme géométrique a été réalisée en béton (en 4 parties) et mesure 1m50 x 1m50.

Elle a été recouverte de mosaïques et de décors sculptés et gravés.

Reproduction en Arts Plastiques du tracé de base en multipliant les cotes par 10.
Cette maquette en carton de 1m50 x 1m50 a servi à la réalisation de la dalle en céramique.

Création de la dalle en carrelage

Traçage du Bleuet sur la dalle en béton cellulaire et pose de la céramique

Introduction:

Nous étions 7 élèves à travailler sur le projet Bleuet de France avec M.Belfort pour réaliser une dalle en mosaïque représentant un Bleuet pour le centenaire de la première guerre mondiale [1914-1918] .

Première étape : Traçage au sol avec un cordeau pour faire un cercle.

Deuxième étape : Placement des blocs de béton cellulaire.

Troisième étape: Traçage du cercle sur le béton cellulaire.

  

 

Quatrième étape : On a découpé le béton cellulaire en 4 bouts égaux.

Cinquième étape : Assembler les bouts qu’on a coupé ensemble.

Sixième étape : Fabriquer un grattoir pour avoir une forme bien arrondie.

   

Septième étape : Fabriquer un moyen de transport.

  

Huitième étape : Réaliser les travaux préparatoires (enduisage,ponçage)

Neuvième étape : Application primaire sur la dalle.

Dixième étape : Implantation du motif du Bleuet sur les dalles.

 

Onzième étape : Choisir la méthode de pose de la mosaïque entre une pose en décalé et l’autre alignée.

Douzième étape : Pour le bleuet Bleu foncé, nous avons collé la mosaïque en déplacé sur le béton cellulaire .

  

Treizième étape : Pour le bleuet bleu clair, nous avons collé la mosaïque en quinconce sur le béton cellulaire.

 

Quatorzième étape : Pour le bleuet blanc, nous avons collé la mosaïque en quinconce sur le béton cellulaire.

Seizième étape : Pose du joint entre les mosaïques.

Dix-septième étape : Nettoyer les mosaïques et enlever la colle.

 

Dix-huitième étape : Chargement des dalles.

Dix-neuvième étape: Mise en place au monument aux morts.

 

Tout ceux qui ont fait le projet
de la mosaïque pour le bleuet de FRANCE.

Jean-baptiste. Joshua. Jonathan. Alicia. Inès. Lola. Katelyne

Visite aux archives municipales

Le 18 janvier 2018, nous nous sommes rendus à pied jusqu’à l’hôtel de ville de Beaune qui est situé près du centre ville. Les archives se trouvent à l’étage du bâtiment, mais nous avons été accueillis au rez-de-chaussée dans la salle de consultation.

C’est la responsable des archives qui nous a ouvert la porte, puis deux personnes nous ont pris en charge pour nous expliquer des choses sur les monuments aux morts. Ils nous ont également montré des documents d’archive originaux, qui sont fragiles et que nous devions manipuler avec précaution. Il y avait :

  • Des photos anciennes de la statue de la victoire du monument de Beaune
  • Des propositions de monuments sous forme de dessins colorés. La planche de dessin concernant le monument actuel n’a pas été retrouvée.
  • Le plan réalisé pour l’inauguration du monument le 19 avril 1925.
  • Plusieurs publicités pour des évènements de souscription. Ceux-ci servaient à récolter des fonds pour la construction du monument aux morts.

Nous avons aussi eu la chance de pouvoir observer la charte des privilèges de la ville qui date de 1203. C’est ce document qui est à l’origine de notre commune et qui donne à ses habitants des droits et des privilèges. Le texte est écrit en latin sur un parchemin vélin, c’est-à-dire en peau de jeune veau. Ce type de parchemin était précieux et ne servait que pour des textes officiels.

Nous avons trouvé cette matinée instructive et passionnante. Le plus intéressant était de pouvoir observer de près et de toucher des documents originaux très anciens.

Pour en savoir plus sur la Charte des privilèges de Beaune

Les élèves de 3ème A

Plantation des bleuets

Nous avons planté des bleuets dans un espace que nous avait préparé Monsieur Déforge, professeur d’horticulture. Nous avons pris un cordeau, deux petits râteaux et ensuite tendu le fil bien droit pour faire des rangées bien parallèles. J’ai pris le manche du râteau pour creuser un long sillon pour mettre les graines de bleuets. Ensuite, j’ai repris le râteau et ratissé pour recouvrir la terre sur les graines. Nous arrosons, désherbons, et nous prenons régulièrement des photos.

  

  

  

Mentions légales

« En vertu de la loi pour la confiance dans l’économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004, voici les coordonnées de l’éditeur et du prestataire qui accueille le site : http://blogue-ton-ecole.ac-dijon.fr/lesbleuetsereabeaune/

Site internet : EREA Alain Fournier, 99 Rue des Blanches Fleurs, 21200 Beaune

Directeur de publication : Madame Lesbats Laure, directrice, Laure.Lesbats@ac-dijon.fr

Responsables d’édition : Collard Nathalie et Marie-Hélène Perrot

Hébergeur assurant le stockage direct et permanent: D.S.I. de l’académie de Dijon

Adresse de l’hébergeur:

2G rue du général Delaborde
21 000 Dijon
tel. : 03 80 44 84 00 – fax : 03 80 44 84 28

Webmestre du site : Collard Nathalie, Nathalie.collard@ac-dijon.fr

Droits d’auteurs

Ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle.
Tous les droits de reproduction sont réservés.

Cookie

L’utilisateur est informé que lors de ses visites sur le site, un cookie peut s’installer automatiquement sur son logiciel de navigation. Un cookie est un élément qui ne permet pas d’identifier l’utilisateur mais sert à enregistrer des informations relatives à la navigation de celui-ci sur le site Internet. Le paramétrage de votre logiciel de navigation permet d’informer de la présence de cookies et éventuellement de la refuser selon la procédure décrite à l’adresse suivante : www.cnil.fr.

Droit de réponse

Toute personne nommée dans un article dispose d’un droit de réponse. Dans ce cas elle doit s’adresser au directeur de la publication dans un délai de trois mois après la publication de l’article. Le directeur de la publication dispose ensuite de trois jours pour publier la réponse, sous peine d’une amende de 3 750 euros. La publication de la réponse ne peut pas être facturée.

Le droit de réponse peut-être exercé auprès du directeur de la publication à l’adresse suivante : Adresse mail sous la forme nom.prenom[at]ac-dijon.fr

Liens hypertextes

Ce site contient des liens hypertextes permettant l’accès à des sites qui ne sont pas édités par le responsable de ce site. En conséquence le directeur de publication ne saurait être tenu pour responsable du contenu des sites auxquels l’internaute aurait ainsi accès.

Il est formellement interdit de collecter et d’utiliser les informations disponibles sur le site à des fins commerciales.

Cette interdiction s’étend notamment, sans que cette liste ne soit limitative, à tout élément rédactionnel figurant sur le site, à la présentation des écrans, aux logiciels nécessaires à l’exploitation, aux logos, images, photos, graphiques, de quelque nature qu’ils soient.

Les fils RSS de Nom de l’établissement sont exclusivement destinés aux visiteurs du Nom de l’établissement en vue d’une utilisation personnelle et ne sauraient en aucun cas servir à alimenter d’autres sites sans l’accord exprès et préalable de Nom de l’établissement.

Liens hypertextes vers ce site

À l’exception de sites diffusant des informations et/ou contenus ayant un caractère illégal et/ou à caractère politique, religieux, pornographique, xénophobe, vous pouvez créer un lien hypertexte vers notre Site sur votre site.

La mise en place de lien hypertexte n’autorise en aucune façon la reproduction d’éléments du site ou la présentation sur des sites tiers d’éléments du Site sous forme de Frame ou système apparenté.

Enfin, la mise en place de lien hypertexte n’autorise en aucune façon de proposer l’envoi d’un message pré-rédigé à une adresse mail liée au Site ou la mise en place d’un système permettant l’envoi massif de messages quelle qu’en soit la nature. »

Les activités liées au projet

Visite aux archives municipales

Le 18 janvier 2018, nous nous sommes rendus à pied jusqu’à l’hôtel de ville de Beaune qui est situé près du centre ville. Les archives se trouvent à l’étage du bâtiment, mais nous avons été accueillis au rez-de-chaussée dans la salle de consultation.

C’est la responsable des archives qui nous a ouvert la porte, puis deux personnes nous ont pris en charge pour nous expliquer des choses sur les monuments aux morts. Ils nous ont également montré des documents d’archive originaux, qui sont fragiles et que nous devions manipuler avec précaution. Il y avait :

  • Des photos anciennes de la statue de la victoire du monument de Beaune
  • Des propositions de monuments sous forme de dessins colorés. La planche de dessin concernant le monument actuel n’a pas été retrouvée.
  • Le plan réalisé pour l’inauguration du monument le 19 avril 1925.
  • Plusieurs publicités pour des évènements de souscription. Ceux-ci servaient à récolter des fonds pour la construction du monument aux morts.

Nous avons aussi eu la chance de pouvoir observer la charte des privilèges de la ville qui date de 1203. C’est ce document qui est à l’origine de notre commune et qui donne à ses habitants des droits et des privilèges. Le texte est écrit en latin sur un parchemin vélin, c’est-à-dire en peau de jeune veau. Ce type de parchemin était précieux et ne servait que pour des textes officiels.

Nous avons trouvé cette matinée instructive et passionnante. Le plus intéressant était de pouvoir observer de près et de toucher des documents originaux très anciens.

Pour en savoir plus sur la Charte des privilèges de Beaune

Les élèves de 3ème A

Plantation des bleuets 

Nous avons planté des bleuets dans un espace que nous a avais préparé Monsieur Déforge, Professeur d’horticulture. Nous avons pris un cordeau, deux petits râteaux et ensuite tendu le fil bien droit pour faire des rangées bien parallèles. J’ai pris le manche du râteau pour creuser un long sillon pour mettre les graines de bleuets. Ensuite j’ai repris le râteau et ratissé pour recouvrir la terre sur les graines. Nous arrosons, désherbons, et nous prenons régulièrement des photos.