8 réflexions au sujet de « 10 mots de la francophonie »

  1. On observant le ciel
    On prend conscience de la futilité des choses
    Et de la petitesse d’autre chose :
    Regardez ces nuages
    Comment ils sont accumules et organises
    Comme des arabesques délicates.
    Ecoutez le gazouillement des oiseaux
    Comme sils composaient une symphonie
    Au-dessous d’elles
    Se repose une rivière
    Dont les traces sont très sinueuses
    A ses cotes
    Des coquilles de noix se dispersent.
    La nature est pleine de signes des logogrammes
    Parviendra-t-on à les résoudre ?
    Nous les hommes
    Nous ne sommes rien à l’échelle de la nature.
    On est juste des gribouillis
    Faits de façon cursive
    Qui-sait
    Peut-être notre vie est un conte
    Et nos paroles sont inscrites dans des phylactères ?
    Ce monde est un rebus !

  2. J’aime bien dessiner la nature sous forme d’arabesque,
    Composée de fleurs animées comme dans un récit chevaleresque,
    Plein d’escargots avec des coquillages, qui se replient sur soi
    Et des rivières cursives dans sa voie.

    Le ciel ressemblerait à des gribouillis
    Avec un soleil lui, servant de logogramme,
    Et des oiseaux portant de phylactère,
    Par des rébus en vidéogramme

    A travers plein de signe de vie,
    Comme les rayons du soleil bien tracés,
    Et un ciel qui nous sourit,
    Nous montrons comment, notre nature est animée.

  3. Maman je t’aime depuis le premier jour
    Ma douce mère chérie je t’aime pour toujours
    Tu es la plus précieuse de ma vie.

    Un petit cadeau de flammes
    J’offrirai pour une grande dame.
    Je te remercie d’être la source de lumière
    Ton enfant en est vraiment très fier.

    Tous les messages venant de mon cœur
    T’apportent la joie et plus grand des bonheurs
    Je suis ton enfant qui t’aime intensément
    Tu es ma mère, la plus belle des mamans !

  4. J’aime composé une arabesque,
    Qui n’est pas croquis cursif,
    Mais un rébus pour l’autre peut-être,
    Du gribouillis ou du logogramme,
    J’en fais un tracé qui signe mon être,
    Dans un phylactère, quelle aventure !

  5. Que serait la francophonie si personne ne parlait français ?

    Le cours de musique sera présenté en croquis
    Alors que celui de français en gribouillis

    Que serait la francophonie si personne ne parlait français ?

    On se mettra à jouer au rebus de voltaire
    Bien écrit en cursif
    Orné d’un phylactère
    Tout en étant ivre .

    Que serait la francophonie si personne ne parlait français ?

    L’amour apparaitra d’un signe bien tracé
    De sentiments composés
    Que serait la francophonie si personne ne parlait français ?
    La géométrie sera expliquée en arabesque
    Le monde de logogramme
    Peut-on dire idéogramme ?
    On se comportera avec foliesque.

    En gros : PARLEZ FRANÇAIS§ !!!

  6. J’aimerais …
    J’aimerais composer mon poème en forme d’arabesque
    Sans être grotesque
    Genre un logogramme sans gribouillis
    J’aimerais continuer mon rebus simple trace
    Sans me trompe pour ne pas recommencer
    J’aimerais comprendre le sens du mot phylactère
    Sans avoir à chercher dans un dictionnaire
    J’aimerais savoir l’âge d’une coquille d’n coquillage
    Que j’ai soudainement trouver à la plage
    Une lecture cursive de ce poème
    Est conseiller pour comprendre le sens des termes utilises
    Il n’est pas signe plus sûre que la joie
    De faire qu’un avec la joie de vivre

  7. Pour la fête des mères
    Je vais lui offrir un phylactère
    Je vais aussi réalise un croquis
    En essayant d’éviter les gribouillis.
    Il s’inspire d’une œuvre importants a composer
    Fait appel à tous les souvenirs de mon âme
    En utilisant le cursif je lui peins cet arabesque sans être grotesque.
    C’est un rebut et un signe d’amour.

  8. A toi mon chérie:
    L’eau serpente et dessine en courant des arabesques mobiles.
    Une existence familiale est composée d’une vie familiale,d’une vie professionnelle,d’une vie sociale laissant bien peu d’espace pour une vie tout court.
    Un petit croquis en dit plus long qu’un grand discours ,mais beaucoup moins qu’un gros cheque.De cette espece d’ecriture cursive .Je n’etait pas une enfant aimable,et je suis devenu une adulte profondement mal aimable.Si on voulait dessiner mon corps ,on obtiendrait un gribouillis .Tout comme la poesie ,la phylactere ou la peinture,la vie a ses chefs-d’oeuvre precieux.La science est une tache infinie.Le tout est un rebus ,une devinette,une interrogation beante,une enigme.Pour avancer,nous avons une seule ressource:la pensee.La vie nous donne des signes tous les jours ,si vous ne les voyez pas,pensez mettre des lunettes.Amoureux est celui qui,en courant dans la neige,n’y laisse pas la trace des ses pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *