Bremerhaven, saison 1 épisode 6 :

Mercredi 12 décembre

Aujourd’hui, tout le groupe franco-allemand a eu la chance de pouvoir visiter la « Klimahaus » (la maison du climat) de Bremerhaven : un immense musée interactif sur le climat.

Le concept : faire le tour du monde et des climats en suivant la longitude 8°.

Munis d’un questionnaire et en quête d’une multitude d’informations relatives au climat, les élèves ont traversé plusieurs salles dans lesquelles ont été reconstitués les climats et traditions de divers pays et continents. En quelques heures, ils ont donc voyagé dans les montagnes suisses, traversé le Niger, atteint l’Antarctique ou même fait une halte dans les îles Samoa, passant d’un climat tempéré à des températures extrêmement froides ou encore à l’ambiance caniculaire et humide de la forêt tropicale.

L’après-midi, ils ont pu travailler en équipe sur des bornes interactives et concevoir une multitude de solutions dans divers domaines (industrie, bricolage solidaire, utilisation d’énergies renouvelables, recyclage) pour lutter contre le réchauffement climatique. A travers ces activités ludiques, l’objectif était de démontrer que des gestes simples permettent de grandes avancées en matière de développement durable.

Clément en pleine traite 

Une journée encore riche en informations et en émotions qui sera ponctuée ce soir par un traditionnel débriefing et une soirée interculturelle au cours de laquelle Français et Allemands dégusteront les spécialités apportées pour l’occasion.

 

Bremerhaven, saison 1 épisode 5 :

Mardi après-midi, après avoir terminé le travail de recherche et de préparation des projets, tous sont partis  au centre-ville de Bremerhaven pour interviewer des passants (toujours en allemand et sans aide évidemment !).

Lorsque le jour a commencé à décliner, tout le monde s’est accordé une petite pause bien méritée au marché de Noël de la ville. Entre odeur de cannelle et chalets richement décoré, les jeunes ont pu profiter de cette ambiance festive typiquement allemande.

Photo de groupe 

De retour à l’auberge de jeunesse, les élèves ont pu déguster un « Abendbrot » : le traditionnel repas  du soir constitué de pain agrémenté de divers légumes, fromages, produits à tartiner.

Après dîner, Comme à l’accoutumée maintenant, ils se sont retrouvé dans la salle de séminaire  pour faire le bilan de la journée et présenter leurs travaux devant toute l’assemblée : de l’exposé classique, au micro-trottoir en passant par la reconstitution d’une émission de télévision ou même une série photo très créative illustrant des performances artistiques et métaphoriques : tous ont donné le meilleur d’eux-mêmes au travers de leurs projets ambitieux. Alors qu’aucune contrainte de langue n’avait été formulée, tous les français ont souhaité réaliser et présenter leur travail en allemand.

Bremheraven, saison 1 épisode 4 :

Mardi matin, après un petit déjeuner copieux, bien que végétarien (en accord avec la thématique de cette semaine), les élèves ont entamé la journée par un « bingo du développement durable » bilingue. Les élèves doivent se poser des questions et apprendre à mieux se connaître à travers leurs habitudes quotidiennes.

 

Le bingo du développement durable

S’en est suivi un petit débriefing durant lequel  les élèves se sont fixés des objectifs simples et réalistes pour agir de manière plus durable cette semaine (débrancher les chargeurs de portable, utiliser des gourdes plutôt que des bouteilles d’eau jetables, couper le chauffage lorsqu’ils sortent de leur chambre, etc)

 

 

 

 

Bremheraven, saison 1 épisode 3 :

Durant ce séjour, Clément et Jules ont décidé de se pencher sur la thématique de l’eau. Ils ont choisi de réaliser un diptyque sur l’élévation du niveau de la mer, ses conséquences, les solutions pour y remédier et les problèmes que posent la surconsommation d’eau.

Romane et Elise, quant à elles, ont souhaité interroger les habitants de Bremheraven sur leur consommation de viande et comparer l’idée qu’ils se font de leur consommation avec la réalité.

La suite au prochaine épisode…

 

Un nouveau prof de musique

LAGRANDEOURCE : Que faisiez vous l’année dernière ? 

M.Leprun : J’étais prof , je faisais des remplacements.

LAGRANDEOURCE : Que pensez-vous du collège et des élèves ? 

M.Leprun : Le collège est sympa,les élèves un peu aussi.

LAGRANDEOURCE : Connaissiez-vous Recey auparavant ?

M.Leprun : Je connaissais Recey-sur-ource car je passais par là pour ma rejoindre ma région d’origine et le village est isolé.

LAGRANDEOURCE : Pourquoi avoir choisi ce métier ? Aimez-vous ce métier ?

M.Leprun : Je devais choisir entre rappeur et prof,l e jogging et la casquette à l’envers ne m’allaient pas.

LAGRANDEOURCE : Avez-vous des projets avec les classes du collège ?

M.Leprun : Le projet chorale avec les 6eme et la traversée baroque,les 5eme à dijon avec des intervenants.

LAGRANDEOURCE : Quelle est votre résolution pour 2019 ? 

M.Leprun : Ma bonne résolution pour 2019 c’est plus pratiquer la musique, comme avant plus jouer, qu’enseigner.M. Leprun en train de faire chanter les élèves