Propagande visuelle et détournements iconographiques: un parcours artistique et citoyen pour des élèves de 3 ème

Depuis l’antiquité la propagande s’entend comme le concept embrassant l’ensemble des techniques de persuasion, de propagation des idées, opinions, idéologies ou doctrines.
Très répandue en temps de guerre ou sous l’égide des états totalitaires, la propagande est utilisée à des fins de contrôle, qu’il soit politique, religieux, militaire ou encore économique.

Source inépuisable d’images associées à des formes de langage proches du slogan, la propagande produit de nombreuses formes graphiques visant à manipuler l’opinion publique par la représenta- tion diffamante et déshumanisée d’un groupe d’individus, ou par la valorisation d’un autre.
Comme le dit le magnat de la presse William Randolph Hearst lors de la révolte indépendantiste cubaine de 1898: « Vous fournissez les images, et je fournirai la guerre».

De nombreux artistes utilisent ou détournent les codes visuels de la propagande afin de questionner les notions de citoyenneté, d’identité, de rapport individu / corps social.
En associant images et textes, ou en donnant au texte le statut d’image (par la typographie et la dimension) certaines œuvres usent des codes de la propagande non pas comme un outil de persuasion de masse mais comme un outil individuel de proposition sociale et citoyenne, de questionnement positif sur la différence au sein de la société.

J’envisage ce projet de parcours Starter comme l’occasion de travailler avec les élèves sur l’image et le slogan non plus au service du culte de la personnalité, de l’idéologie, non plus comme outil d’adhésion mais comme outil d’interrogation sur le monde.
J’amènerai les élèves à se questionner sur l’utilisation de symboles, textes, images, emblèmes non plus comme producteur d’esprit de groupe au service d’une ingénierie du consentement mais comme générateur d’expression du libre arbitre, espace d’objection, d’ouverture et de curiosité à l’autre. Après l’étude historique du fonctionnement de la propagande et l’analyse plastique et sémantique des éléments qui la composent, je proposerai aux groupes d’élèves de composer leurs propres affiches témoignant du message qu’ils souhaiteraient adresser à la société, comment se pensent-ils au monde?

J’inviterai les élèves à se saisir des enjeux de la propagande, à produire des affiches prenant le contrepied de ces dispositifs.
En détournant ces codes, ils élaboreront des associations images / textes témoignant de leur rapport au monde, aux autres, rendant compte de leur place au sein de la société.

THOMAS FONTAINE

http://lesateliersvortex.com/thomas-fontaine/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *