L’Amour » est en danger, mobilisons-nous !

Mesdames et messieurs,

Je suis devant vous pour défendre ce beau et important mot de la langue française qui est le mot « amour ». Pourquoi a-t-il besoin d’être défendu me diriez-vous ? Ce mot est en danger ! Regardez comment on l’utilise désormais, à torts et à travers ,dirais-je. Aujourd’hui, par exemple on aime les patates comme on aime la femme de sa vie… Et la jeune génération multiplie les « likes » sur les réseaux sociaux et ne saura bientôt plus le vrai sens de ce si beau mot. Et dire qu’à l’origine ce mot provenait du latin « amor » et signifiait « affection profonde! Oú est passé ce monde où l’on pouvait vivre d’amour et d’eau fraîche ou encore se battre ou mourir par amour ? Aujourd’hui on se contente « d’aimer bien » ou pire « d’aimer trop » ! C’est pourquoi , j’en appelle à vous …Mobilisons-nous devant la disparition probable de ce mot. Sauver ce mot, c’est non seulement sauver notre langue mais aussi nos relations humaines!! Laissez de côté vos préjugés et arrêté de penser que le mot « amour » est un mot tabou. Abandonnez vos « likes » et construisez votre vie autour d’amours réels. Enfin, que votre vie soit pleine de bonheur et d’amour. Sortez de votre passivité, et merci de m’avoir écouté.

https://www.youtube.com/watch?v=9GvKfvDt5T8

 

 

Egalité

L’égalité est un mot qui vient du latin « aequalis », de « aequus« , unis, juste.

Il y a différents sens du mot égalité :

  • en mathématiques : l’égalité est l’expression qui désigne le même objet mathématique par deux écritures différentes.
  • en droit : rapport entre individus, citoyens, égaux en droit et soumis aux mêmes obligations, (égalité civique, politique, sociale). On retourne l’égalité proclamée dans la devise de la République française : liberté, égalité, fraternité.  (égalité devant la loi, égalité sociale, égalités des chances, principe de l’égalité des races).
  • en compétition sportive : en sport (et dans les compétitions en général), on peut obtenir une égalité des scores, dans ce cas on parle couramment de match nul.

L’égalité est le caractère d’un rapport, d’une relation d’identité entre deux termes référés à une norme.

Le mot égalité vaut la peine d’être utilisé selon moi pour rappeler à tous les êtres humains , (hommes et femmes, riches ou pauvres, etc…) que nous sommes tous égaux, nous sommes tous unis et que nous nous sommes battus pour obtenir cette égalité!

Quelques expressions :

  • « Être sur un pied d’égalité » => être dans un rapport égalitaire.
  • « Porter atteinte à l’égalité » => porter préjudice à la parité.

 

« Dialogue »

Dans la langue française un grand nombre de mots sont mal utilisés et sous utilisés. Le mot « dialogue » en fait partie.

Tout d’abord « dialogue » vient du grec « dia » qui signifie « à travers, entre » et de « logos » qui signifie « la parole, le discours ».

Le dialogue c’est un échange de mots tenu entre différentes personnes, le sens de communication verbale entre plusieurs personnes.

Mais le dialogue ce n’est pas l’art d’opposer arguments contre arguments, c’est une querelle.

Ce n’est pas non plus un discours, un discours c’est l’avis de quelqu’un sur n’importe quel sujet.

Un dialogue ce n’est pas une conservation, une conversation est un enchaînement de discours.

Un dialogue c’est un croisement de différentes paroles qui produit un diagnostic qui intègre des arguments des participants et une conclusion dans laquelle tout le monde se retrouve.

Ce n’est pas le mot dialogue qui est sous-utilisé c’est le dialogue lui même. De nos jours les textos remplacent les dialogues. Les gens préfèrent débattre en écrivant ce qu’ils pensent derrière un écran plutôt que de débattre en face des personnes.

Etre tolérant

Qui mieux qu’un jeune collégien habitué à côtoyer tout au long de son cursus scolaire plusieurs origines pour témoigner en faveur de la tolérance ?

Le français est notre langue de communication mais le contenu de nos échanges est multiculturel . Dans la cour de récréation,  on joue au chkoba Tunisien, à l’awabe  Africains et au Mille Bornes Français. Et on apprend à accepter l’autre parce qu’il maitrise le jeu de chez lui et qu’il sait aussi nous le faire découvrir . Nous partageons le rire et parfois même l’envie de tricher pour gagner, mais ce qui nous unit, c’est l’amitié et le temps partagé .

Etre tolérant, c’est ce qui fait que nous pouvons jouer et travailler ensemble,  partager des moments sympathiques mais aussi nous entraider dans les moments plus difficiles .

Etre tolérant du latin tolerantia, c’est le fait de ne pas s’opposer à des idées, à des positions différentes des nôtres, par exemple, c’est accepter qu’un camarade déteste le sport alors que je suis passionné de basketball . Il reste malgré tout mon ami même s’il préfère rester tranquillement chez lui. La tolérance prend alors tout son sens dans ce contexte car, malgré les différences entre individus, elle permet de côtoyer des personnes  (totalement différentes de nous), susceptibles de devenir nos amis.

Sans la tolérance il n’y a point de fraternité ni de solidarité. Et comme le dit John Fitzgerald Kennedy :  » La tolérance, ce n’est pas renoncer à ses propres convictions, mais refuser d’opprimer ou de persécuter autrui. « 

 

Solitude

Le nom féminin français solitude, du latin « solus » (qui signifie seul) à été aujourd’hui contraint de me demander de l’aide afin de  retrouver sa vrai signification dans la langue française courante . En effet, depuis quelque temps, il est victime de « mauvaise utilisation ». La solitude est, de son sens premier, un état ponctuel ou durable d’un individu seul qui n’est engagé dans aucun rapport avec autrui. On peut également considérer la solitude comme étant un sentiment ou une émotion (lorsqu’on se sent seul(e).  Pourtant, les français ont pour habitude d’utiliser le mot « solitude » qui est semblable à un réel isolement social, dans des situations moins dramatiques les unes que les autres.

D’après le dicton : il vaut mieux être seul(e) que mal accompagné(e) on constate que la solitude peut être choisie ou subie.  Pour certaines personnes, être seul implique un moment de qualité tandis que pour d’autres, la solitude peut avoir des effets désastreux sur leur santé morale et physique.

Contrairement à ceux qui emploient mal ce mot,  il est important et même nécessaire de rappeler que les individus souffrant vraiment de cet isolement temporaire doivent en parler avant que leur situation s’aggrave et qu’un sérieux mal de vivre s’installe.

Défense du mot « Compassion »

Je tenais à vous parler aujourd’hui car je voudrais prendre la défense d’un mot qui a tant de choses à dire mais qu’on ne  laisse pas assez s’exprimer.

Ce mot est « la compassion », ce magnifique mot représente une grande vertu humaine: la perception de la souffrance d’autrui , il pousse à y remédier mais malheureusement ce mot est délaissé par certaines personnes alors que cela pourrait leur faire du bien de l’employer d’avantage.

La compassion, ce mot existe depuis la nuit des temps et vient du latin <<cum patior>>  « je souffre avec » et du grec <<συμ πἀθεια>> sym patheia  « sympathie » mais  est de moins en moins utilisé. Ce mot est souvent confondu avec la pitié alors qu’elle n’est qu’un sentiment et que lui est une vertu.

C’est pour cela que je m’engage devant vous, à ce que ce mot qui a tant de choses à exprimer ait sa place dans notre vocabulaire pour faire revenir un peu plus d’émotions et de sentiments pour le bonheur de ses futurs utilisateurs qui se sentiront mieux après avoir exprimé ce qu’ils ressentent grâce à ce mot.

 

C’est en regardant les autres que nous nous sommes rencontrés…

« C’est en regardant les autres que nous nous sommes rencontrés, c’est en nous tournant vers l’extérieur que nous avons compris nos tourments intérieurs, c’est en cherchant la beauté que nous avons repoussé notre laideur… »

C’est à peu près le chemin qu’ont entrepris deux classes de 3ème en réalisant ce journal.

Au commencement la nécessité  de les conduire à s’intéresser au monde qui les entoure , à réfléchir à la société dans laquelle ils évoluent et à s’interroger sur le monde qu’ils veulent construire pour demain.

 

Au commencement, l’envie de les inviter à  écrire : de libérer enfin l’écrit du carcan scolaire qui asphyxie la créativité et les plumes vibrantes , prisonnières des cases de la feuille double à carreaux…

A l’arrivée , des élèves qui interrogent et s’interrogent, curieux , intéressés , les yeux grand ouverts sur le monde  comme il va , lucides , et sans concession …

A l’arrivée, des élèves qui ont  écrit pour quelqu’un et pour dire quelque chose, ce quelque chose qui donne envie de prendre la parole ou de prendre sa plume.

Et puis le journal de l’EPI est né.

Sa ligne éditoriale : observer et analyser la société d’aujourd’hui, interroger l’homme de demain.

 

Et puis les plumes se sont déliées… l’écriture ,au début un peu raide et laborieuse , est devenue plus souple et plus aisée, plus  naturelle , libérée, parfois gourmande et même passionnée. Pari gagné.

Et puis les yeux se sont ouverts, les questions ont été posées , les débats se sont enflammés, qui ont nourri ce journal. Les écrits se sont accumulés : un article ,jour après jour égrainé, pour vous inviter à votre tour à emprunter le même chemin:

« C’est en regardant les autres que nous nous sommes rencontrés, c’est en nous tournant vers l’extérieur que nous avons compris nos tourments intérieurs, c’est en cherchant la beauté que nous avons repoussé notre laideur… »

 

La sincérité

« Je crois bien que la bonté et la sincérité d’une femme valent mieux pour son mari que tout l’esprit et toute la beauté du monde. » Daphné du Maurier

Cette citation est pertinente car elle définit tout à fait la sincérité comme qualité qui prévaut sur bien d’autres.

Résultat de recherche d'images pour "pinocchio"

La sincérité vient  du latin « sincerus », construit sur le radical sem- signifiant un seul : sincerus est d’une seule pièce, sans mélange, qui s’exprime sans déguiser ses émotions et ses pensées.

L’une des principales qualités de l’être humain est la sincérité. La sincérité que beaucoup de gens ne connaissent pas, la sincérité que tous n’ont pas, surtout dans un monde où beaucoup de gens passent leur vie à tromper les autres. Il n’y a rien de mieux que la personne sincère. L’amitié, quand elle est sincère, est éternelle, elle accompagne la personne jusqu’à ce qu’elle quitte ce monde. Tout ce qui vient d’un individu fidèle et loyal doit être valorisé.

« La sincérité est la première qualité de l’homme de bien. » Cette citation de Charles Dubois explique à quel point cela est une grande qualité malgré qu’elle soit devenue une monnaie rare de nos jours mais cela n’empêche qu’il est important de rester soi-même.

 

Fraternité

Liberté, Egalité, Fraternité ces mots sont la devise de la  nation qui sont sur tous nos documents et sur tous nos murs.

Ils sont beaucoup utilisés mais sont ils vraiment mis en application? Pourtant ce sont de très beaux mots qui représentent des valeurs fortes.

La Fraternité du latin « frater » signifie la relation entre frère et sœur mais aussi la relation étroite qui lie deux personnes qui ne sont pas frères mais qui se traitent comme tel.

En France ,ce mot est censé représenter la relation entre deux personnes qui doivent se considérer comme frères donc avoir une relation de Fraternité. Mais aujourd’hui des personnes préfèrent la haine à la bienveillance que la Fraternité sous entend.

Ce n’est pas la mauvaise utilisation du mot que je dénonce mais bien sa sous-utilisation dans notre quotidien. Plutôt que d’utiliser un mot en oubliant sa signification ou en la banalisant ne vaut il pas mieux le vivre?

Notre pays ne serait-il pas meilleur si la Fraternité devenait un préalable à toute relation entre citoyens.

JulesJ

La conversation : quel sens aujourd’hui ?

La conversation est un échange d’informations entre plusieurs personnes, c’est une forme courante de communication. Ce mot vient du latin « conversatio » (fréquentation)

C’est également l’ensemble des propos tenus par quelqu’un quand il parle à d’autres, manière de s’exprimer (ex: je n’aime pas sa conversation) ou encore un entretien entre des responsables ayant un objet précis (ex: des conversations entre les syndicats et le patronat). Mais LE conversation, est une pâtisserie faite de pâte feuilletée fourrée de crème frangipane avec un glaçage royal.

On retrouve ce mot dans l’expression : « avoir de la conversation », qui signifie être habile à parler de choses diverses en société.

Ce mot  est peu utilisé dans le langage courant mais ce qu’il définit (donc le fait de parler à quelqu’un) est utilisé par tout le monde et tout le temps même si les jeunes s’en servent de moins en moins et privilégient les SMS et les réseaux sociaux pour se parler  et échanger.

Comme disait François, duc de La Rochefoucauld: « Ce qui fait que si peu de personnes sont agréables dans la conversation, c’est que chacun songe plus à ce qu’il veut dire qu’à ce que les autres disent. »

 

Un site utilisant Réseau Blogue ton école