QUEL EST LE LIEN ENTRE LA SAINT-VALENTIN ET L’ETHIOPIE ?

En France, la Saint-Valentin se fête le 14 février. C’est la fête des amoureux ! C’est   l’occasion d’échanger des cadeaux, d’aller au restaurant.  34 millions d’euros sont dépensés à cette occasion pour l’achat de fleurs ! Un article paru  dans la rubrique Actu Monde du Journal de Saône-et-Loire du 14 février nous a fait réagir. 

Son titre : « Consommation. le bilan carbone de la fleur la plus vendue pour le fête des amoureux fait débat. L’Ethiopie, l’autre pays des roses de la Saint-Valentin ».

Flower-275
Source : freephotobank.org

L’Ethiopie est un gros exportateur de fleurs. le pays produit 9% des fleurs coupées sur le marché mondial. En effet, le climat sur les hauts plateaux est idéal. La température évite les serres chauffées, ce qui compense le coût du transport.   « 12000 roses cultivées aux pays-bas et vendues à Londres émettent six fois plus de CO2 que des fleurs importées.  » De plus le coût du travail est très bas, le salaire minimum est de 35 euros par mois.  Les producteurs de fleurs interrogés sont français. Ils expliquent que l’Ethiopie est le « château d’eau  » de l’Afrique. Ils réduisent grâce à de nouvelles techniques leur consommation d’eau. En effet des ONG accusent les producteurs de fleurs d’accélérer l’assèchement des lacs car la culture des fleurs demande beaucoup d’eau.

Nos réactions : nous sommes très surpris d’apprendre que les fleurs coupées proviennent non de Hollande ni de France mais d’Ethiopie. Nous imaginions l’Ethiopie comme un pays aride, désertique et nous apprenons que c’est le « château d’eau de l’Afrique » !

La place du secteur en Ethiopie nous surprend aussi par son importance : 100 000 emplois créés,  300 millions d’euros de revenus annuels, troisième secteur exportateur après le café et les oléagineux.

Charly, Florian, Dylan

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *