S’ ENGAGER A FAIRE CONNAITRE LES DETENUS DE MONTLUC : ETIENNE PFIRSCH

 Voici la biographie d’une autre personne, emprisonnée à Montluc à Lyon pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Qui est Etienne Pfirsch ?

En consultant les archives du Ministère des Anciens Combattants et Victimes de guerre , nous avons eu accès à une fiche de demande d’attribution du titre de déporté résistant présentée par Etienne Pfirsch lui-même le 22 Novembre 1950.

Marc , Etienne Pfirsch est né le 27/12/1916 à BUHL , Haut-Rhin , (68) France.

Il est le fils de Aloise Pfirsch , directeur de tissage , demeurant à BUHL et de Marie Anne Augustine Pfirsch née Sileb, son épouse.

Il est de nationalité française.

Son adresse : gendarmerie de Brenod (Ain) France.

Il est marié.

Il est officier de gendarmerie.

ARRESTATION

Il est arrêté le 8 février 1944 à 21h par les S.S . et la milice à la Brigade de Brenod (Ain) sur dénonciation d’un milicien :Avond.

Ce qui sont arrêtés avec lui sont Gilbert Limosin, Marius Traffey et René Rousset.

(Témoin : Victor Janlet hôtelier )

LES MOTIFS

Il est résistant, il appartient aux F.F.I, aide les maquisards (Ain-Haut-Jura) (confirmé par les F.F.I et par Romans-Petit.)

Cette arrestation est liée a la répression Nazie dans le Haut-Bugey (opération korporal)

L’INTERNEMENT

Il est envoyé à Fort Montluc (Lyon), détenu politique du 9 février 1944 au 17 février 1944 puis a Compiègne du 19 février au 20 mars 1944

DEPORTATION

Depuis Compiègne il est déporté le 21 mars 1944

  • à Mauthausen

  • Rommando

  • Linz

  • matricule 60431 du 23 mars 1944 au 5 mai 1945

LA LIBERATION

Il est libéré le 5 mai 1945.

RAPATRIEMEMENT

Sa fiche médicale nous apprend que son état de santé sanitaire est satisfaisant et qu’il est rapatrie a Longuyon le 20 mai 1945.

En octobre 1950, le Ministère des Anciens Combattants et Victimes de guerre décide de lui donner le titre de déporté résistant (carte 1.018.02160).

Après sa libération, il a habité a la gendarmerie de Sarrebourg ( Moselle)

Les sources :

Numerique : Mémoires Européennes des Camps Nazis

canope.fr/notice/Mémoireseuropéennes

Mémoires des déportations

mémoiresdesdeportations.fr

Archives :

-Ministère des Anciens Combattants et Victimes de guerre.

-Musée de la Résistance –Ain-Jura.

Avec nos remerciement à Chantal MAGNAD responsable du musée de la Résistance en Drôme et de la Déportations.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *