Jeunes et Européens : une journée dans la peau d’un député

Troisième épisode et bel aboutissement du projet « La citoyenneté européenne, une valeur en quête d’identité » mené depuis l’année dernière en EMC et en AP avec les 1L, à présent TL, qui les a conduits à remporter le concours Euroscola et ainsi à participer à une journée du même nom à Strasbourg, le vendredi 17 février 2017.

Euroscola est un programme du Parlement européen conçu pour donner aux lycéens la possibilité de s’exprimer sur leurs attentes concernant l’avancement de la construction européenne et de partager une journée avec d’autres jeunes de toute l’Union Européenne.

Le séjour a débuté agréablement la veille par une visite historique et architecturale en bateau et à pied de la Grande-Île de Strasbourg classée au Patrimoine mondial de l’UNESCO.

Après une nuit de repos dans une auberge de jeunesse, les 22 élèves du lycée Marey, seul établissement français présent, ont été accueillis dans l’impressionnant bâtiment Louise Weiss, siège du Parlement de l’UE. Ils ont profité d’un petit déjeuner avec les groupes des 20 autres pays et ont ensuite eu l’honneur de s’asseoir aux places des députés dans l’hémicycle investi par 492 jeunes européens accompagnés de leurs professeurs, soit 540 personnes.

Après une présentation du Parlement et de l’Union européenne par des administrateurs et de chaque lycée par des élèves (Aigon Emma, Dupré Mandy et Mingucci Lara ont courageusement défendu les couleurs de notre établissement), la matinée a été l’objet d’un passionnant débat, majoritairement en anglais, sur la construction européenne et son actualité, entre les lycéens et la vice-présidente allemande du Parlement, Mme Gebhardt Evelyne. L’avenir de l’Europe était au coeur de toutes les questions des jeunes à travers la crise des migrants, la Grèce, le Brexit, les élections présidentielles françaises, les attaques terroristes, Donald Trump, l’OTAN, la Russie…

La pause déjeuner a été l’occasion de constituer des groupes  de quatre personnes originaires de pays différents et de participer à un « Eurogame ». Puis, alors que les professeurs ont pu assister à une conférence-débat sur la crise des réfugiés, les jeunes se sont réunis en 6 groupes de travail multilingues dans les salles des commissions sur des sujets préalablement préparés dans leurs écoles : environnement, migration, emploi des jeunes, sécurité et droits de l’homme, aide au développement, avenir de l’Europe.

De retour dans l’hémicycle en séance plénière, un président et un rapporteur ont présenté le rapport  de chaque groupe sur les priorités européennes ; s’en suivirent à chaque fois un débat et un vote. L’administrateur grec qui animait la séance du jour a souligné la qualité des discussions et le fait qu’il était rare que tous les rapports soient adoptés. Deux de nos élèves, Chicault Nina et Chabod Théo, ont osé prendre la parole lors des débats. La finale du jeu « Eurogame » et l’hymne européen ont clôturé cette riche journée.

De façon unanime, les élèves, pas tous motivés par le projet au départ, ont déclaré avoir été convaincus de l’utilité de cet événement. Ils ont pris conscience de la nécessité de s’unir pour trouver des réponses communes à des problèmes dépassant les frontières nationales et de l’importance des langues étrangères afin d’échanger. Ils ont été surpris de constater que de jeunes étrangers suivaient avec intérêt les élections présidentielles françaises et s’inquiétaient de leurs conséquences sur l’avenir de l’UE. Ils ont perçu à travers leurs homologues européens des spécificités propres à chaque pays : des Grecs très engagés politiquement, mais plutôt eurosceptiques ; des Ecossais et des Irlandais proeuropéens et inquiets face au Brexit ; des Polonais davantage nationalistes … Ils ont cependant remarqué que tous parlaient souvent très bien anglais.

Ce qui est certain, c’est que nos jeunes apprentis citoyens iront voter aux prochaines élections européennes de 2019. L’objectif initial est donc atteint.

Christine Curel

https://www.facebook.com/pg/euroscola/photos/?tab=album&album_id=1256997907703196

 

Une réflexion sur « Jeunes et Européens : une journée dans la peau d’un député »

  1. Lors de cette inoubliable journée ( et plus largement, pour le séjour passé à Strasbourg ) j’ai été plutôt surpris de l’importance que donnait chacun des jeunes de notre tranche d’Age à L’ UNION EUROPEENNE. Je n’aurais pas cru voir un jour, autant de personnes de cultures différentes avoir une telle volonté à sauver cette Union. J’ai en effet trouvé cela vraiment positif pour l’avenir de l’Europe, notre Europe. Ce fut un immense plaisir d’échanger ainsi avec les autres, en totale liberté d’expression, tout en évoquant une actualité de plus en plus inquiétante. Je tiens sincèrement à remercier notre professeur, Madame Curel, de nous avoir donné la chance de vivre une expérience aussi enrichissante ; merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *