Un métier passionnant

Dans le cadre de l’enseignement d’exploration Patrimoines, nous avons accueilli dans notre classe, Mme Loppinet-Méo, le lundi 17 Octobre au Lycée Marey. Elle nous a fait découvrir son métier au sein de la DRAC Bourgogne – Franche-Comté à Dijon.

La Direction Régionale des Affaires Culturelles est un service déconcentré du Ministère de la culture. Ses missions couvrent tous les secteurs d’activités culturelles : lecture, musique, arts plastiques, spectacle vivant, cinéma et audiovisuel, musées, architecture, archéologie, patrimoine … et la CRMH, service où travaille Mme Loppinet-Méo.

La Conservation Régionale des Monuments Historiques est chargée de la protection du patrimoine monumental et mobilier, de sa conservation, son entretien, de sa restauration et de sa mise en valeur. Il existe deux niveaux de protection d’un monument historique :

  • Le premier est une inscription pour le niveau régional
  • Le deuxième est un classement pour le niveau national

Vous pouvez consulter en ligne la Base Mérimée créée en 1978 qui recense le patrimoine architectural français au titre de la loi sur les monuments historiques de 1913. Son nom fait référence à l’écrivain Prosper Mérimée qui, en tant qu’historien et archéologue a initié, à partir de 1842, un classement des monuments historiques. Vous y découvrirez par exemple que Beaune compte 35 monuments historiques.

Mme Loppinet-Méo est un des cinq agents chargés de la protection en Bourgogne – Franche-Comté. Elle réalise le recensement, documente et étudie le patrimoine monumental et mobilier. À ce titre, elle instruit les demandes de protection au titre des monuments historiques. Elles peuvent provenir des collectivités territoriales, d’un propriétaire, d’une association et même de l’agent lui-même. En effet, la CRMH impulse des thématiques nationales et régionales portant sur des patrimoines aujourd’hui encore mal protégés (patrimoine du XXe siècle, patrimoine hospitalier et des administrations publiques, patrimoine fluviaL …). Mme Loppinet-Méo fait alors des recherches documentaires sur le monument et utilise des sites (Géoportail, Google Earth…), consulte le cadastre, se rend à la Bibliothèque municipale ou aux Archives départementales à Dijon, mais elle peut être amenée à aller jusqu’à Paris. L’objectif étant de construit un dossier afin de le défendre devant la commission régionale ou nationale qui accepte ou refuse la protection, ce qui donne ensuite lieu à un arrêté de classement ou d’inscription au titre des monuments historiques.

Pour être plus concrète dans sa démarche, Mme Loppinet-Méo nous a présenté plusieurs dossiers sur lesquels elle a travaillé, en particulier le Café du Rocher à Marsannay-la-Côte. La DRAC étant chargée de répertorier les sites à protéger dans le cadre de l’inscription des Climats du vignoble de Bourgogne, Mme Loppinet-Méo a eu l’idée d’y intégrer cet original établissement. Il s’agit d’un des plus anciens cafés de France, qui a approximativement 200 ans, décoré par un soldat de Napoléon et comportant des imitations de rochers, une frise de coquillages et de très belles peintures. Plusieurs difficultés se sont présentées à elle, trouver des archives et convaincre le propriétaire, mais elle est parvenue à un classement. Le Café du Rocher va à présent pouvoir bénéficier de travaux de restauration.

Tous les élèves du groupe Patrimoines ont appris énormément sur ce métier particulier.

Nous remercions Mme Loppinet-Méo pour cette intervention dynamique dans notre classe ; elle a su transmettre sa passion pour sa profession.

Flavie Locatelli et Manon Jean, 2D, enseignement d’exploration Patrimoines

2 réflexions sur « Un métier passionnant »

  1. Je suis heureuse d’avoir pu vous intéresser à mon métier et vous remercie beaucoup pour cet article qui me fait chaud au coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *