Devant et derrière l’écran

En tant qu’élèves d’Histoire des Arts ayant participé à l’atelier préparatoire « Pitch ton court » au lycée Marey quelques jours auparavant, nous avons été conviés par Tiffany Peset, coordonnatrice de Lycéens et apprentis au cinéma, à assister le samedi 22 octobre au Cinéma Darcy, à la cérémonie de parrainage d’un jeune réalisateur par Claude Lelouch suivie de la projection de trois courts-métrages soutenus par la région Bourgogne-Franche-Comté, dans le cadre des Rencontres Cinématographiques de Dijon.

20161115_courts-metrages-01

Parmi neuf membres de notre groupe qui avaient choisi de faire le déplacement durant les vacances scolaires, nous étions quatre à nous être engagés, avec un lycéen d’Hippolyte Fontaine, à présenter les films en présence de spectateurs, mais surtout de professionnels, dont les équipes de tournage des courts-métrages sélectionnés et diffusés en avant-première. Dans une grande salle de cinéma pleine, nous avons eu un petit temps de répit et profité du beau moyen-métrage Les rosiers grimpants de la jeune Lucie Prost, parrainée par Claude Lelouch dont nous avons vraiment regretté l’absence. Après discours officiels et remise de récompenses, c’est avec une certaine appréhension que nous nous sommes dirigés vers le devant de la scène. Aux côtés de Tiffany et des réalisateurs ou producteurs, nous avons finalement pris la parole. S’en suivit alors le visionnage du délicat drame intimiste Ce qu’il reste de toi de Kévin Dresse, du bouleversant film humaniste L’hiver est proche de Hugo Chesnard et de la surprenante comédie musicale tournée à Dijon Lorraine ne sait pas chanter d’Anna Marmiesse. Cette projection d’affilée nous a surpris et perturbé dans nos émotions, passant d’une œuvre forte, à une autre engagée, pour finir de façon agréable par un court-métrage plus léger. Cet événement s’est achevé par une discussion animée par Tiffany entre le public et les équipes cinématographiques ; certains d’entre nous sont intervenus et ont même pu, à l’issue de ce ciné-débat, dialoguer avec Kévin Dresse. Il est dommage que nous n’ayons pas pu rencontrer Hugo Chesnard, dont nous avons beaucoup apprécié le travail. Ces deux réalisateurs prometteurs ont particulièrement retenu notre attention, peut-être parce que nous avions travaillé en amont sur leurs films et eu la lourde responsabilité de faire leur « pitch ».

20161115_courts-metrages-03Romanello Lucas, Thedrel Simon, Mingucci Lara et Follet Guillaume aux côtés de Tiffany Peset

20161115_courts-metrages-02Cet après-midi fût riche en découvertes et sensations face à des sujets sensibles traités de façon originale ; nous aimerions par conséquent remercier les personnes qui nous ont permis de vivre cette expérience.

Les élèves de Terminale d’Histoire des Arts.

2 réflexions sur « Devant et derrière l’écran »

  1. Ça a été un moment très agréable avec le visionnage de ces courts-métrages émouvants, tristes ou franchement drôles, mais toujours intéressants 🙂

  2. Très belle expérience, les quatre courts métrages étaient très enrichissants, en particulier Ce qu’il reste de toi qui m’a vraiment touché.
    Un grand bravo aux quatre courageux élèves du lycée, Lara, Simon, Lucas et
    Guillaume qui nous ont présenté deux des courts métrages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *