DRÔLE D’HYGIENE A VERSAILLES AU XVIIe SIECLE…

          Au temps de Louis XIV, l’eau a mauvaise réputation car on pense qu’elle est porteuse de maladies.

Dans le château, on se lave dans une salle de bain avec deux baignoires : l’une pour se savonner, l’autre pour se rincer. Les hommes se baignent nus alors que les femmes portent une chemise spéciale. Le roi se lave tous les jours, l’après-midi, en rentrant de la chasse.

Les nobles préfèrent, pour leur hygiène, se frotter le corps avec un linge sec ou imbibé de vinaigre ou d’alcool. Pour masquer une mauvaise haleine, les courtisanes mâchent des plantes aromatiques telles que fenouil, menthe, thym, fleur de lavande… Elles ne se mouillent jamais les cheveux. Pendant le bain, elles les attachent avec une toile plus ou moins volumineuse appelée charlotte. Elles se font peigner pendant des heures pour les dégraisser et les font friser au fer. Lorsque le temps manque pour la coiffure, on met une perruque.

 

Le sais-tu ?

A cette époque, « Etre propre » signifie changer de chemise et non se laver. Les nobles peuvent changer de vêtements 6 à 8 fois par jour !

 

Sources :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Us_et_coutumes_%C3%A0_la_cour_de_Versailles

 

ML ; CL ; DI

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *