Archives mensuelles : mai 2017

LES JARDINS – 6. Le jardin zen ou japonais

Les premiers jardins zen ont été créés sur l’île de Honshū au Japon puis se sont propagés dans tout le pays vers le VIème siècle. Ils ont été peints sur des tableaux où ils représentaient le paradis.

On les trouve soit dans les propriétés privées,  dans les parcs de ville ou dans les lieux historiques (temples bouddhistes…)

Les jardins zen et Japonais suivent trois grands principes :

  • La reproduction de la nature en miniature : elle consiste à reproduire un lieu en plus petit.
  • Le symbolisme : consiste à rendre une importance religieuse à un objet en particulier.
  • Capture de paysages : consiste à reproduire un paysage en plus petit.

Ils sont composés de rochers, d’eau (rivières, mares…), de sable ou de graviers sur lesquels sont dessinés des motifs, des éléments décoratifs (lanternes, statues…).

Ils servent à apporter de la sérénité, à être zen en le contemplant.

Aucun fruit ni légume ne sont cultivés mais il y a beaucoup de fleurs ou arbres comme par exemple des cerisiers ou du bambou. Il y a aussi certains animaux comme la carpe koï utilisés pour leurs couleurs vives et pour limiter la végétation dans leurs sources d’eau.

Jardin japonais du parc de l’amitié – Source : wikipédia

                         C.B. L.C.  S.B.

Histoire des jardins

En 1661, Louis XIV fait appel à André Le Nôtre, pour l’aménagement des jardins de Versailles, Jean-Baptiste Colbert, surintendant des bâtiments du Roi, Charles le Brun, nommé Premier peintre du Roi, et à Jules Hardouin-Mansart, Premier architecte du Roi.

Les travaux ont commencé en 1661, de 1665 à 1678, il y eut une fureur d’activité dans les jardins, surtout en ce qui concerne les fontaines et les nouveaux bosquets. A partir de 1679, le bassin de Neptune a été creusé et terminé en 1685.

Plan des jardins de Versailles – (Source de l’image : Wikipédia )

Tous les 100 ans, le jardin doit être replanté. Louis XVI s’en charge au début de son règne. La replantation suivante a lieu sous Napoléon III.

Après un certain nombre de tempêtes à la fin du XXe siècle, dont celle de décembre 1999, la plus dévastatrice, le jardin est entièrement replanté. Il offre actuellement un aspect jeune, comparable à celui qu’a connu Louis XIV.

                    ML ; MM ;DI

Les bosquets

 Cabinets de verdure aménagés dans les espaces boisés qui délimitent les allées, les bosquets forment des petits jardins clos par des treillages ou des palissades de verdure auxquels on accède par des allées discrètes ; des grilles en ferment l’entrée. Il y a quinze bosquets dans les jardins de Versailles. Le créateur est le jardinier et architecte André Le Nôtre. Les bosquets avaient pour effet de surprendre et le visiteur par leur diversité..

Le bosquet des Trois Fontaines

Restitué en 2005, il a retrouvé sa composition et ses jeux d’eau voulus par le souverain : au bassin inférieur, les jets forment une fleur de lys, au centre, une voûte d’eau, en haut enfin, une colonne d’eau formée de cent quarante jets.

VD, BB, NM

Source : http://www.chateauversailles.fr/decouvrir/domaine/jardins/bosquets#bosquets-sud

Les jardins – 5. Le jardin de rocailles

1.    Son utilité : Le jardin de rocailles est un jardin qui sert à décorer les pentes rocailleuses ou plates et à se reposer.

2.    Le lieu : Il est sur des pentes rocailleuses, aux alentours des points d’eau et dans les jardins de maisons. Il se trouve généralement autour du bassin méditerranéen.

3.    Type de culture : Il y a généralement des plantes vivaces car il y a moins d’entretien à faire.

4.    Taille, forme, organisation : Il n’y a pas de formes précises pour les jardins rocaille mais généralement l’on place les grosses  pierres en dessous et privilégie les pierres locales.

5.    Qui s’en occupe : Tout le monde peut s’en occuper car il ne demande pas beaucoup d’entretien. 

                                                                                                                                    CP ,BG, CM, VG

LES JARDINS – 4.Les jardins botaniques

Le jardin botanique éveille la curiosité chez les enfants et les adultes. Il nous permet d’apprendre le mode de culture, de conservation, et d’entretien des plantes inconnues. Son but est à la fois la recherche scientifique, l’éducation et l’enseignement.

Le jardin botanique est un territoire aménagé par une association publique, privée ou associative qui a pour but la présentation d’espèces et variétés végétales.

Les jardins botaniques peuvent se trouver autant dans les villes que dans les campagnes.                           

Les collections vivantes représentent la première force d’un jardin botanique. Ils proposent des plantes venues du monde entier. Il y a des collections d’arbres où l’on étudie la dendrologie (étude des arbres), des plantes des Alpes, des collections d’arbustes et d’arbrisseaux (de petite taille) , des collections de cactus …

Les formes de ces derniers sont conduites en forme pyramidales ou en espaliers. Les jardins botaniques mesurent souvent plus d’un hectare.

Selon une légende un empereur aurait testé les qualités médicinales des plantes des jardins botaniques pour les guérisons des maladies. Cela aurait mené à la fondation du premier jardin botanique au IXème siècle. Les grandes villes commerçantes du nord de l’Europe installent elles aussi les leurs. Des jardins botaniques voient le jour à Hambourg 1540, Zurich en 1560…

                                                 LGC, IP, TG