Archives par mot-clé : manga

RUME ADVENTURE : Mon Nouveau Projet Manga

Les premiers croquis mis en forme pour présenter aux élèves familles lors de la restitution des travaux de fin d’année.
suite…

 

Mini résumé :

« Rume adventure » raconte l’histoire d’un lycéen (14-15 ans) nommé Rume Boki* (ce nom n’a aucune signification particulière). Il aime les mangas et les jeux vidéos. Son rêve est de vivre une aventure extraordinaire, une aventure un peu comme dans les mangas.

et fin !

 

Ce rêve sera réalisé durant une journée d’école normale. Un monstre ressemblant à un crapaud gigantesque attaque le lycée pendant la récréation. Il s’attaque à un(e) élève pour s’amuser un peu avant de tout détruire . Rume, en voyant la tête de l’élève terrorisé et les autres personnes qui elles aussi sont mortes de peur, a une sorte de révélation et court vers l’élève qui est sur le point de se faire écraser en évitant le pied du monstre.

Rume remarque qu’il a sauvé l’élève avec une vitesse extraordinaire. Un combat de 2 minutes s’ensuit grâce au pouvoir de Rume. Quelques jours plus tard il doit aller au Japon car ses pouvoirs sont trop dangereux pour le pays d’où il vient alors que le Japon (dans ce monde) est plus habitué à ce genre de cas. On raconte même que des gens très dangereux y habiteraient…

Beaucoup de gens voudront en savoir plus sur son pouvoir et Rume va devoir être très vigilant. Il va devoir aussi abandonner sa famille et aller au Japon pour quelques temps.

*note : Rume Boki n’est pas le nom final du héros.

Ses pouvoirs :

Rume peut augmenter sa force grâce à une sorte d’aura violette claire. Il peut aussi convoquer des portails pour invoquer un esprit et des rayons d’énergie (violette claire). Et son corps permet de faire déplacer une onde qui passe par son corps pour aller au bout des doigts et faire exploser tout ce qu’il touche.

Rume peut invoquer un esprit mais bon… Ses pouvoirs viennent d’un monde parallèle où l’énergie des terres est tellement énorme que si une personne y posait les pieds il mourrait instantanément. Les portails de Rume relient le monde parallèle au monde « normal » ce qui permet à Rume de créer de grands rayons d’énergie.

Remarque : D’autres personnages sont à ajouter (amis comme ennemis). Des modifications sont à faire au niveau du caractère de Rume. Ses origines sont aussi à imaginer (enfance, pays d’origine, famille, etc.) et j’hésite encore sur le nom définitif du héros.

 

Anecdote :

A la base, le héros s’appelait « Yume Kibo », il devait être un peu plus déprimant que maintenant mais je trouvais que ce n’était pas super que le héros soit déprimant.

Je ne savais pas le dessiner, et à vrai dire j’ai encore du mal. J’essaie de faire en sorte que le héros soit surpuissant .

Le nom du héros se prononce « Rumé ».

Le titre du premier chapitre sera sûrement « Welcome to…The Rume Adventure » (à moins qu’il ne change avec le nom du héros).

Création du personnage :

Je l’ai imaginé très jeune, du « haut » de mes 8 ou 9 ans. A cet âge-là, il n’avait pas vraiment de personnalité, tout ce qu’il faisait c’était de tout détruire.

Puis j’ai grandi et je lui ai inventé une vraie histoire.

Brouillon des personnage

Le héros

J’ai des eu problèmes pour le repasser en noir d’où la petite tache qu’on voit à côté de son oreille, j’espère que ça ne dérange pas trop.

Le monstre du début
Oui, c’est un crapaud. Ne vous inquiétez pas ce n’est pas l’ennemi principal du manga.
 Le héros sous différents angles

De face

C’est vrai qu’on dirait que c’est pas trop la même personne mais bon…

Choqué !

Je l’ai fait à la base pour une sorte de mini BD et je trouve sympa de le mettre ici.

 

Projet Ookanitin’eijà

Nous sommes deux : Ludmila et moi avons décidé de venir au club manga pour découvrir cet univers.

L’origine

Nous avons choisi de créer un manga à partir d’une série nommée Teen Wolf que nous aimons beaucoup. Nous allons donc l’adapter dans un univers japonais pour mieux coller aux règles du genre du manga.

La première chose a été de renommer la série qui donc devient Ookanitin’eijà, qui nous semble être la traduction de « Teen Wolf » !

Nous avons gardé une douzaine de personnages et nous avons changé leurs prénoms en choisissant des prénoms japonnais qui reflètent leurs personnalités.

Les personnages que nous avons gardés

*Scott = Yūki (=courageux) est le « héros » de l’histoire. Dans la saison 1, il devient loup-garou grâce à Peter Hales, le frère de Derek. Nous le voyons évoluer tout au long des saisons.

Styles = Koumyou (=intelligent) est le meilleur ami de Scott-Yūki . Il est humain et le restera.

Derek = Dokkou (=qui ne compte que sur soi-même), dans les premières saisons, a beaucoup aidé Scott-Yūki tout au long de sa transformation d’ado loup-garou en presque adulte loup-garou. Il est plutôt solitaire et au fur et à mesure des épisodes, il commence à faire confiance à Scott-Yūki et sa meute, qui l’a rendu plus mature.

Lydia = Youki (= une aura étrange, fantomatique), devient une Banshee, comme sa grand-mère avant elle. Elle reste amie avec Scott-Yūki et sa bande tout au long de l’histoire.

Deaton= Monoshiri , est le vétérinaire ,qui aide Scott-Yūki et sa meut, il s’y connaît en loup-garou et c’est pour sa qu’il va pouvoir aider Scott-Yūki avec des remède.

Malia=Keisateki (=solitaire), au début nous savons qu’elle est mi-coyote, mi-loup. Elle a tué c’est parents quand elle était encore enfant. Elle rejoint la meut de Scott-Yūki et devient ensuite moins solidaire, elle se préoccupera plus de ses amis.

Kira=Miiru (=être possédé), elle est une kitsune, elle posède un katana, elle va arriver avec sa mère et son père dans se nouveaux lycée et va donc rencontrais toute la tribut, elle va sortir avec Scott-Yūki et le restera jusqu’à la fin.

Liam= Kukkyou(=fort, musclé), c’est le « bêta » de Scott-Yūki qui l’a mordu pour le sauver dans la saison 4. Dans cette saison, il va se trouver une copine dont il est fou amoureux, Hayden-Akemis. Nous le voyons beaucoup lui et ses péripéties.

Théo= Uragirimono, dans les saisons d’avant nous pouvions constater qu’il n’est pas très gentil. Il réapparait alors que kira-Miiru l’a envoyé avec sa sœur en enfer. Quand il était jeune Théo-Uragirimono a tué sa sœur à la demande des Médecins de l’horreur.

Parrish= Jigoku No Inu, Parrish-Jigoku No Inu est l’assistant du shérif, le père de Styles-Koumyou. Il est aussi un chien de l’enfer et est le seul qui peut vaincre la bête du Gévaudan.

Tracy= Miky, c’est une chimère ; elle a rejoint la meute de Théo-Uragirimono.

Mason= Masako, dans le début de l’histoire nous ne le savons pas mais c’est la bête du Gévaudan. Il est également amoureux de Corey-Akino.

Donovan=Horoshi, c’est lui aussi une chimère ; il a donc rejoint Théo-Uragirimono et Tracy-Miky.

Brett= Aiko, il était dans l’ancien lycée de Liam-Kukkyou ; ils étaient avant ennemis, maintenant ils sont devenus amis.

Hayden= Akemis, Scott-Yūki ‘la mordu pour la sauver ; une fois que Théo-Uragirimono est mort, elle est une loup-garou, elle est dans sa meute depuis cet événement,. Elle est avec Liam-Kukkyou.

Corey= Akino, c’est lui aussi une chimère mais lui a quitté la meute de Théo-Uragirimono puisque qu’il meurt. Il va donc rejoindre Scott-Yūki et va être amoureux de Mason-Masako.

Lucas= Amiko, personnage secondaire qui s’est fait tuer par les Médecins de l’horreur.

Notre scénario

Red Tori porte au Sanctuaire Fushimi Inari Temple à Kyoto, Japon, par jannoon028 / Freepik
Designed by jannoon028 / Freepik

Nous avons essayé de garder l’histoire d’origine tout en prenant des idées dans la culture japonaise (mythes et légendes). Nous avons choisi par exemple à la place de la bête du Gévaudan, un mythe japonnais proche de l’idée de ce personnage. Il s’agit de l’Inugami, un animal fantastique qui ressemble à un chien et qui peut être aussi protecteur que terrifiant. Dans notre adaptation nous avons gardé la première et la sixième saisons qui nous semblent les plus importantes.

« Illustration d’inugami par Sawaki Sūshi dans le Hyakkai-Zukan. » 1er janvier 1737 (source : Wikipedia, domaine public)

Nous avons modifié les lieux également. La forêt américaine devient une forêt japonaise, celle d’Aokigahara, au pied du mont Fuji, à l’ouest de Tokyo, une forêt légendaire du Japon. De même, le Néméton devient pour nous un Tori et donc le druide, un prêtre shintô.

Forêt d’Aokigahara, au pied du Mont Fuji, 2009, par mtzn — 青木ヶ原樹海 (source : Wikipedia, Flickr, CC-BY-SA 2.0)

Nous entrons maintenant dans la phase où nous allons donner un visage à nos personnages et réaliser des storyboards.

 

Natalie Wormsbecher

Natalie Wormsbecher beim Signieren (source : wikipedia, 2008 Akemi Miyano, CC0)

Lien de son blog : http://www.menolly.de/?blog

Natalie Wormsbecher wohnt in Berlin. Sie begann schon in ihrer frühen Kindheit zu zeichnen. Mit 13 Jahren entdeckte sie dann ihre Leidenschaft für Manga. Zu ihren Lieblingszeichnern gehören Miho Obana und Eiichiro Oda. Sie mag Kino,nahen, Filme, Bücher, Videospiele und lesen.

Natalie Wormsbecher ist eine deutsche Manga-Zeichnerin (mangaka), ihre ersten Werke im Selbstverlag veröffentlichte und ab dem Jahr 2006 bei Tokyopop ihre Werke veröffentlicht. Derzeit ist sie bei Tokyopop ebenfalls als Redaktionsmitglied tätig.Bis 2015 arbeitete sie als Redakteurin beim Verlag Tokyopop in Hambourg . Derzeit lebt Natalie wieder in Berlin und studiert Deutsche Literatur und Medienwissenschaft.

Im Jahr 2003 gewann sie einen Buchpreis bei den Manga-Talenten mit ihrer Geschichte Yumiko. Ihre erste Veröffentlichung erfolgte 2005 in der Anthologie Manga Spot.Nach Summer Rain und Dämonenjunge Lain (beide erschienen bei TOKYOPOP 2007) begann sie die Arbeit an ihrer ersten Serie Life Tree’s Guardian

  • Ab 1999 experimentierte sie mit dem Stil von Mangas, später veröffentlichte sie eigene Dōjinshis im Internet

  • 2003 gewann sie mit der Geschichte Yumiko beim Manga-Talente-Wettbewerb der Leipziger Buchmesse einen Buchpreis. Zwei Jahre später veröffentlichte sie in der Anthologie Manga Spot des Vereins Animexx eine Kurzgeschichte.

  • 2007 sie schreibt Summer Rain.

  • Zwischen 2009 und 2011 veröffentlichte Tokyopop ihre fünfteilige Fantasy-Serie Life Tree’s Guardian.

  • 2012 sie schreibtTräume in Pastel

Summer Rain, Einzelband  Träume in Pastell, Artbook

Life Tree's Guardian, Band 01

Zusammenfassug : zwei Mädchen und ein weißer Wolf stellen sich ihrem größten Abenteuer. Sie müssen die fünf Splitter aus dem Herzen des Lebensbaums finden, die aus einem weit entlegenen Reich voller Magie in unsere Welt gelangt sind. Ein fantastisches Abenteuer voller Magie, Sehnsucht und großer Träume.

Margot et Noélie

 

 

Mise à jour de la catastrophe… veuillez patienter 0.18% achevés

Suite à une très longue concertation (de 3 minutes !) entre les auteures, celles-ci ont décidé de faire face à une nouvelle organisation… En fait, elles ont décidé de s’organiser tout court ! Retour donc à la case départ, on recommence tout ! Sauf le titre et l’histoire parce que c’est… classe! Pour le reste, les têtes de chapitres seront rafraîchies, remodelées et la narration mieux réfléchie.

Étant donné que le travail fourni par nos héroïnes était du gros n’importe quoi (il fallait s’y attendre venant d’elles…), elles ont décidé d’établir une nouvelle organisation top secrète, élaborée par le TTI ( Team Takita Ita ) qui consiste à ce que l’une d’elles écrive le scénario et l’autre le dessine (ne divulguez pas cette information svp).

Vous vous demandez sûrement comment elles ont eu ce déclic ? Eh bien disons que l’entrée en 4° favorise le développement des neurones…

A bientôt pour un avant-goût du scénario !

Le TTI

La Colline aux Coquelicots

♦Auteurs : Chizuru Takahashi, Tetsuro Sayama

♦Personnages principaux : Umi (qui signifie « mer » en japonais) et Kazama

♦Éditeur : Éditions Delcourt

♦Genre : Historique, sentimental

♦Dans ce manga, l’auteur traite de nombreux problèmes de la société japonaise au début des années 80 : la peur de subir le capitalisme, l’implosion pour les jeunes du modèle familial traditionnel et surtout la place des femmes dans la société, …

♦L’héroïne est une jeune fille de 16 ans qui vit seule avec sa sœur, sa grand-mère, et Hokuto, un colocataire. Sa mère est partie à l’étranger pour travailler et son père est disparu en mer. Au début, elle croit qu’elle est amoureuse de Hokuto. Elle est timide et impulsive.

Le héros est un garçon de terminale, directeur du club journal. Umi le rencontre lors d’un repas, alors qu’il saute par la fenêtre pour un article. Il a été élu Mister Kônan, c’est-à-dire le plus beau garçon du collège-lycée dans lequel il étudie. Toutes ses amies le trouvent craquant, mais elle le trouve plutôt arrogant.

Mon avis

Ce manga m’a énormément plu. Je me suis identifiée à l’héroïne. L’histoire d’amour sur laquelle est basée le manga m’a beaucoup plu. Je le conseille vraiment à tout le monde.

Enregistrer

Nouvelle catastrophe en cours : Takita Ita !

D’abord, explications !  Nous nous sommes  inspirées (Lili et moi) de la prononciation japonaise parce qu’on adore le Japon ! – 😉 – On a donc « pondu » une langue un peu bizarre… Grâce à cette langue, nous avons trouvé un titre original et qui sonne bien : « Takita Ita« , qui veut dire « Princesses du Pays ». Nous nous sommes associées à des personnages (Ayumi et Akemi) à qui nous avons donné nos caractères, habitudes, goûts etc. et donc, manga en cours de création !

 

Voici donc un petit résumé du projet :

C’est l’histoire de deux jeunes lycéennes hors du commun, Akemi et Ayumi qui se croyaient folles jusqu’au jour où en cours d’espagnol durant leur année de 6ème  elles découvrent qu’elles ont un secret en commun : Akemi vit avec une louve, Lounica, invisible aux yeux des autres et Ayumi vit, elle, avec un lion, Camalou, invisible aussi aux yeux des autres. Les deux amies se questionnent au sujet de leurs animaux invisibles et font tout pour percer leur secret, en prenant de gros risques, ou en découvrant d’autres cas comme elles…

planche 1 recto
planche 1 verso

Yotsuba & !

Yotsuba & ! (volume 1) est un manga dont le personnage principal est Yotsuba Koiwai, âgée de cinq ans. C’est une petite fille qui s’est fait adopter par M.Koiwai, elle est pleine d’énergie et très curieuse. Elle ne connaît pas les choses qui pour nous semblent simples d’utilisation. Cette naïveté amènera Yotsuba dans des situations bizarres. Nous n’avons pas beaucoup d’informations sur le père de Yotsuba et d’autres personnages tels que Asagi et Ena. La petite fille se lie d’amitié avec Fuuka, sa voisine. Ces trois filles sont les voisines de Yotsuba, Fuuka est la cadette, Asagi l’aînée et Ena la benjamine.

Mon avis

J’ai beaucoup apprécié ce livre car le personnage principal (Yotsuba Koiwai) est pleine d’énergie et ne fait que des bêtises. Ce qui nous fait rire dans ce manga c’est que cette petite fille ne comprend pas l’utilisation des objets que nous-mêmes nous utilisons quotidiennement, tels que la sonnette d’une maison, la climatisation…

Je vous conseille énormément ce livre !

Auteur : Kiyohiko Azuma
Édition : Kurokawa
Paru en août 2006
224 Pages
Il y a 13 tomes dans cette série.

Projet manga : « Kaso Keimusho », brouillons du héros et du méchant

Bonjour, voici un article qui vous présente le héros et le méchant du projet de manga intitulé Kaso Keimusho ou « La Prison virtuelle » en français. Bonne lecture !

 

Voici donc le personnage principal, son nom est Pureiya Torappu, ce qui signifie « joueur piégé » en japonais. C’est un jeune adolescent un peu geek qui passe beaucoup de temps sur les jeux vidéos.

Ici, nous pouvons voir le personnage principal une fois qu’il a été aspiré par le jeu vidéo qu’il a acheté dans une vieille boutique.

 

Ce dessin représente le méchant du manga, son nom est Kurieta, qui se traduit en français par « créateur ». En bref, c’est un homme qui a décidé de créer un jeu vidéo dans lequel il serait le maître, et où seraient enfermés tous les joueurs qui y jouent. Son passé sera sûrement  raconté dans le manga.

 

Ce personnage n’est autre que le méchant, mais dans sa deuxième forme, beaucoup plus importante que la précédente. Il sera sûrement différent de ce dessin plus tard car il y a plusieurs choses que je pense changer. Sa transformation se fera dans un contexte de défaite, le héros pensera avoir gagné mais c’est à ce moment-là qu’il va muter.

Voilà, c’est la fin de cet article, il a été court et parlait seulement de deux personnages, mais il y en aura d’autres au fur et à mesure que le manga avancera.

Projet Manga : « Kaso Keimusho »

Nous sommes en train de créer un manga avec Léo.

Léo est le dessinateur et, à la base le créateur parce qu’il était tout seul avant que j’arrive. Moi (Maël Jambou) je suis celui qui (en quelque sorte) améliore le scenario, donne des idées sur le design des personnages ou  sur l’histoire. Parfois je fais des croquis sur les personnages que Léo améliore ensuite.

De son côté, Léo est le dessinateur.

Projet pour le héros de notre manga

Notre manga raconte l’histoire d’une personne nommée Puréyà Torappu qui va dans un magasin de jeux vidéos rétros. Il achète un jeu qui l’intrigue, y joue jusqu’à ce qu’il sorte de la première salle et se voie aspiré par le jeu.

Le jeu dans lequel est aspiré le héros est un jeu d’aventure. Très peu de PNJ ont une intelligence et ne sont pas de simples personnes qui répètent la même phrase, ils ont des émotions, des expressions et certains vont se lier d’amitié avec le héros. Le but du héros est de terminer le jeu et celui du méchant (nommé Kuriétà) de laisser le héros dans le jeu pour avoir une vraie aventure avec une vraie personne et pas un simple joueur derrière un écran. Le méchant est en fait le créateur du jeu.

Le nom du manga est Kaso Keimusho.

Histoire du héros : Torappu est un Lycéen de première année qui n’a pas beaucoup d’amis et qui aime les jeux vidéos. Il vit avec sa mère car son père est mort et ne voit pas souvent sa mère qui travaille beaucoup. Un jour il va acheter un jeu rétro dans lequel il va être transporté.

On ne peut pas en dire plus pour l’instant car on n’est pas sûr à 100% de ce qu’on va faire et pour ne pas tout dévoiler !

Bientôt sera publié en ligne l’article de Léo qui présente les personnages et ses dessins.

Merci d’avoir lu cet article et j’espère que nous pourrons publier un jour notre manga.

 

Dédale

Ce manga en deux tomes, publié en France dans la collection Doki Doki chez Bambou Editions (Charnay-lès-Mâcon), est dessiné par Takamichi.
Il parle de deux jeunes filles, Reika et Yoko, qui se retrouvent piégées dans un « bug » de la vraie vie, où plusieurs autres gens ont déjà été emmenés. Elles font tout leur possible pour sortir de là, et échapper à des monstres comme le Room Shark. Elles vont se faire aider par un célèbre créateur de jeux vidéos, et Reika va finalement rester dans cette dimension pour chasser les monstres et devenir la maîtresse des lieux. Quant à Yoko, elle est rentrée chez elle pour retrouver son copain. Après être rentrée chez elle, elle commence à douter de l’existence de Reika, qui retourne la voir avant de partir définitivement.

J’ai adoré ce manga, c’était un mélange entre humour, pessimisme et optimisme. On peut parfaitement se reconnaître dans les personnages. Je le conseille vivement aux fans de science-fiction!