Archives par mot-clé : histoire

La Révolution française a-t-elle libéré les esclaves?

Jusqu’en 1794, les révolutionnaires n’ont pas tous la même attitude vis-à-vis de l’esclavage.

En 1794, Nicolas RUAULT est contre la liberté des esclaves noirs, il veut, non pas une liberté brusque et illimitée, mais une liberté conditionnelle et progressive. Levasseur, lui, décrète dès ce moment que l’esclavage est aboli sur tout le territoire de la république dont Saint-Domingue fait partie mais pourtant il y a encore des esclaves là-bas. Et Lacroix , lui, veut aussi abolir l’esclavage et dit à la convention : « Nous ne nous sommes jamais soumis au joug d’aucun maître ; accordons-leur le même bienfait ». Le même jour, le 4 février 1794, la république abolit l’esclavage mais, en conséquence, elle décrète que tous les hommes, sans distinction de couleur, domiciliés dans les colonies, sont citoyens Français.

Pour libérer les esclaves , des personnes agissent.

En Août 1791, des esclaves déchaînés se révoltent contre leurs maîtres à Saint-Domingue pour leur liberté. Et parmi les personnes qui agissent pour la liberté, il y a Toussaint Louverture. Il est né à Saint-Domingue en 1743. En 1776 il devient homme libre de couleur. Il s’empare du pouvoir dans la partie française de l’île, qu’il contrôle entièrement en 1800. Il promulgue en 1801 une constitution qui fait de Saint-Domingue un Etat séparé de la France. Mais en 1802 Bonaparte envoie une armée pour rétablir l’autorité de la France. Le 4 février 1794, Levasseur, député de la Sarthe et Lacroix, député d’Eure et Loire, avaient pris la parole. Ils ont tous les deux demandé l’abolition de l’esclavage à la Convention et cela a marché, car le même jour la République décide d’abolir l’esclavage.

Pourquoi peut-on parler d’un retour en arrière à partir de 1802 ?

Le 20 mai 1802 Napoléon Bonaparte décide de rétablir l’esclavage dans les colonies. Et pour faire accepter cette décision le 19 mai 1802, Bruix demande devant le sénat si : « La France pourrait compter sur des colonies peuplées en majeure partie de noirs libres ? Leurs intérêts deviendraient bientôt indépendants de toute affection pour la métropole, car la patrie absente pour le nègre des Antilles, c’est l’Afrique. ». Les arguments de Bruix sont les mêmes que ceux employés par Ruault en 1794 car ils ne veulent pas tous les deux faire confiance aux esclaves noirs. Cependant, si Napoléon rétablit l’esclavage c’est avant tout pour des raisons économiques.

Léo R.

La Révolution a-t-elle libéré les esclaves?

Les esclaves libérés ?

Jusqu’en 1794, les révolutionnaires n’ont pas tous la même attitude vis à vis de l’esclavage. Certains pensent que cette pratique doit durer. D’autres qu’elle doit être abolie.

Nous avons interrogé Nicolas Ruault, un Parisien qui est favorable à l’esclavage. Ce citoyen pense que les Noirs sont barbares et ignorants, et qu’ils abuseraient de leur liberté si on leur laissait. Ils n’en profiteraient pas et n’en feraient pas bon usage puisque même les Blancs, société dite plus avancée et supérieure, n’y arrivent que difficilement. Nicolas Ruault propose donc que la liberté des Noirs, qui est pourtant née avec eux, soit utilisée comme récompense s’ils se sont bien comportés.

Les députés français disent que tous les Hommes sans exception sont libres, sans distinction de couleur. Par exemple, Lacroix, un des députés, dit que les Français se sont battus pour une liberté à laquelle tout le monde a droit, et que les Noirs sont en train de faire de même.

Des alliés dans ce combat ?

Certaines personnes agissent pour libérer les esclaves. Les esclaves, eux-mêmes, se révoltent contre leurs maîtres pour être affranchis. Il y a aussi Toussaint-Louverture, un gouverneur anciennement esclave, qui a pris la tête de St Domingue, révoltée contre les colons français en 1793. En 1797, il prend entièrement le contrôle de la partie française de l’île, qui parvient à se libérer des Français. Cependant, il y a quelques mois, Napoléon Bonaparte envoie des armées rétablir l’ordre à St Domingue et arrêter Toussaint-Louverture. Les députés aussi ont défendu les Noirs et l’abolition de l’esclavage. La liberté est ainsi rendue aux esclaves et aux Noirs.

Napoléon rétablit l’esclavage ?

Malgré tout, à partir de 1802, la France revient en arrière. L’esclavage est rétabli. Napoléon Bonaparte, en écoutant des avis exagérés, rétablit l’esclavage dans les colonies. En effet, Etienne Bruix utilise des arguments exagérés pour convaincre l’empereur. Il pense par exemple que si les Noirs sont libres, ils nuiront aux colonies, et à la sécurité de leur maître qui n’aurait plus autorité sur eux. Ils refuseraient de travailler ou ils se rebelleraient. On peut donc dire que les avis de M. Ruault et M. Bruix sur la question se rejoignent sur le point où si les esclaves sont libres, ils abuseront comme des barbares de leur liberté et nuiront à la sécurité et la réputation de leur lieu de travail au lieu de rester fidèles à leur maître.

Lili-Blanche Vichet, le 12/08/1802
Journaliste sur terrain de
Baumier Enterprise

Que deviennent les esclaves durant la Révolution française ?

Que pensent les révolutionnaires de l’esclavage ?

Jusqu’en 1794, les révolutionnaires n’ont pas tous la même attitude vis-à-vis de l’esclavage. Ils n’ont pas le même avis comme par exemple : Nicolas Ruault, Levasseur et Lacroix.

Ruault est contre la liberté des esclaves noirs tandis que Levasseur et Lacroix sont pour l’abolition de l’esclavage. Selon Ruault, les esclaves doivent prouver qu’ils sont capables d’être libres. Il pense également, qu’ils ne feront pas tous bon usage de leur liberté (certains pourraient en abuser). Donc, il veut prendre le temps avant de les libérer directement comme le souhaitent d’autres. Tandis que Levasseur et Lacroix veulent que la Convention soit fidèle à la Déclaration des Droit de l’Homme et du Citoyen, en abolissant l’esclavage. Ils demandent que “ tous les Hommes soient libres sans distinction de couleurs”. Finalement, en 1794, la Convention a aboli l’esclavage dans toutes les colonies. Elle déclare que “tous les Hommes, sans racisme, sont des citoyens français“. La Convention est une assemblée élue au suffrage universel masculin depuis septembre 1792.

Qui agit pour libérer les esclaves ?

Les députés ont agit en votant le décret pour l’abolition de l’esclavage. A St Domingue, les esclaves, eux, ont lutté pour leur liberté. La situation était très violente, car beaucoup d’esclave (1500) se sont révoltés contre leurs maîtres.

Toussaint Louverture lors de son débarquement à Brest en 1802, gravure de Pierre-Charles Baquoy, 1802 (source : Wikipedia, domaine public.

Par exemple : Tousaint Louverture est né esclave puis a été affranchi en 1776. Il a combattu avec les Espagnols contre les Français (qui étaient pour l’esclavage). Quand les Français, en 1794 ont aboli l’esclavage, il a changé de camp. En 1797, il gouverne l’île de St Domingue, qui devient un Etat séparé de la France. Mais en 1802, Napoléon Bonaparte qui était consul de France envoie une armée pour rétablir l’autorité de la France. Toussaint Louverture fut envoyé en prison et y meurt un an après.

Le retour en arrière de la France :

En 1802, la France revient en arrière, Napoléon Bonaparte rétablit l’esclavage en déposant le Décret du 30 Floréal. Selon Napoléon, l’abolition de l’esclavage remet en cause : la sécurité du colon, l’activité des cultures, la conservation des colonies, l’intérêt du trésor public, le commerce et les finances. La propriété et le pouvoir des Blancs sont également remis en cause. En 1794, Ruault était contre l’abolition de l’esclavage et, en quelque sorte, Napoléon a utilisé les mêmes arguments que lui, tous les deux ont voulu faire douter les Blancs de leur sécurité (voir paragraphe 1).

En conclusion :

Jusqu’en 1794, l’esclavage était légal, mais le 4 février 1794, la Convention a décidé d’abolir l’esclavage. Mais le 20 mai 1802, Napoléon Bonaparte a décidé de rétablir l’esclavage (Décret du 30 Floréal An X). Donc la révolution n’a finalement pas libéré les esclaves français.

                                                                                   Sarah Lyne Machillot

La Révolution a-t-elle libéré les esclaves?

Abolir l’esclavage ? Un débat !

Gravure représentant la révolte des esclaves à Saint-Domingue et illustrant le Livre de Saint-Domingue ou Histoire de ses révolutions (1815).

Jusqu’en 1794, les révolutionnaires n’ont pas tous la même attitude vis-à-vis de l’esclavage. Certains pensent que les esclaves noirs sont des barbares non civilisés, et par ce fait qu’ils abuseraient de leur liberté en mal si on la leur offrait. Ces révolutionnaires pensent que l’on devrait donner une liberté conditionnelle et progressive, que les esclaves soient libérés dans un temps donné s’ils travaillent assez et sont « sages ». Les autres révolutionnaires, qui sont pour la liberté des esclaves, prônent le fait que les esclaves noirs sont des Hommes comme les blancs et donc que la Déclaration des droits de l’Homme et du citoyen doit être appliquée aux esclaves sans distinction avec les blancs. Par exemple Lacroix, député d’Eure-et-Loir, dit que les Français ont brisé leurs fers et se sont libérés du joug de tous maîtres, comme le veulent les esclaves.

L’importance de la révolte de Saint-Domingue!

Certaines personnes agissent pour libérer les esclaves. A commencer par les esclaves eux mêmes. Une révolte massive de 15 000 esclaves éclate à Saint-Domingue en août 1791. Ils tuent leur maîtres, brûlent leurs habitations, se battent jusqu’à la mort pour leur liberté. Un ancien esclave de Saint-Domingue nommé Toussaint-Louverture, affranchi (libéré) en 1776, devient un chef de la révolution des noirs en 1793. Quatre ans plus tard, il prend le pouvoir à Saint-Domingue, promulgue une constitution et contrôle l’île de 1800 à 1802. Il est très important pour les esclaves, et montre que les esclaves aussi peuvent être intelligents, civilisés et peuvent respecter des lois. La Convention aussi joue un grand rôle, elle vote l’abolition de l’esclavage le 4 Février 1794, ce qui fait beaucoup avancer les choses.

La décision de Napoléon : un retour en arrière !

Cependant, à partir de 1802 la France revient en arrière. Cette année-là, Napoléon Bonaparte rétablit la condition d’esclave pour les noirs, envoie des troupes à Saint-Domingue pour reprendre l’île et capture Toussaint-Louverture. Pour Etienne Bruix, les colonies avec des esclaves libres ne servent à rien et les noirs étant en plus grand nombre doivent être esclaves et le pouvoir doit être aux mains des blancs civilisés. Pour lui, sans esclaves l’économie va s’effondrer.

J.C.

Source : Haiti Haitian history war for independence (http://histclo.com/country/la/haiti/hist/hh-ind.html), via Wikipedia, domaine public.